> Tech > Comment intégrer Office 2000 et BackOffice

Comment intégrer Office 2000 et BackOffice

Tech - Par iTPro.fr - Publié le 24 juin 2010
email

La plupart des entreprises utilisent Microsoft Office, notamment parce la suite est étroitement intégrée avec les divers produits de BackOffice. Office 2000 comporte plusieurs nouvelles fonctions dans chacun des produits le composant, pour continuer à  tirer le meilleur des fonctions de BackOffice.es principales améliorations apportées à  office 2000 portent sur l'intégration du Web, mais Microsoft a également ajouté de nombreuses améliorations concernant BackOffice, notamment certaines orientées vers SQL Server 7.0 et ses nouveaux services OLAP. Microsoft entend à  l'évidence rester leader avec Office 2000.

Comment intégrer Office 2000 et BackOffice

De tous les produits Office 2000, Access 2000 est sans contexte celui qui bénéficie le plus des améliorations de l’intégration avec Backoffice. Access 2000 supporte les nouveaux Acces Database Projects (ADP), qui utilisent OLE DB pour connecter Access à  SQL Server 7.0 et 6.5 et au Microsoft Database Engine. Contrairement aux bases de données Access classiques (extension .mdb), les ADP ont une extension .adp. Ils se connectent à  une base de données SQL Server et ne stockent donc pas de données locales. Avec les ADP, il est possible d’utiliser Access 2000 à  la fois pour les développements et l’administration, comme frontal d’une base de données d’entreprise telle que SQL Server. 
Pour créer un nouvel ADP, sélectionnez Nouveau dans le menu Fichier et choisissez Projet (avec ou sans base de données existante). Access affichera la boîte de dialogue de propriétés des liaisons de données dans laquelle vous spécifiez à  quelle base de données vous désirez vous connecter. La version précédente d’Access s’appuyait sur ODBC tandis que, avec les ADP, Access 2000 utilise OLE DB pour se connecter aux sources de données externes.La boîte de dialogue de liaison de données vous permet de connecter facilement les différents composants de la suite Office à  des sources de données OLE DB. Les anciennes connexions ODBC obligeaient à  la création d’une source de données, tandis que l’on peut désormais ne spécifier que trois attributs de connexion de base à  OLE DB : le nom de la base de données, l’identifiant de l’utilisateur qui s’y connectera et le nom de la base de données cible.Une fois les données de serveur, de connexion et de base de données renseignées, vous établissez la connexion à  SQL Server et créez un nouvel ADP. On peut utiliser l’ADP pour exploiter les objets SQL Server de la même façon que des objets Access. Les outils intégrés d’Access peuvent être utilisés pour créer de nouvelles tables, des requêtes et des rapports.L’ADP étant connecté à  SQL Server, les options pour objets SQL Server remplacent les types d’objets Access standards listés dans Access. L’écran 2 présente un nouvel ADP connecté à  la base de données NW2 fournie avec SQL Server. Outre les objets traditionnels Access, l’ADP comprend des icônes pour les vues, les diagrammes de base de données et les procédures stockées. En sélectionnant ces boutons, vous obtenez des listes d’objets correspondant sur le système SQL Server.

Téléchargez gratuitement cette ressource

Endpoint Security : Guide de Mise en œuvre

Endpoint Security : Guide de Mise en œuvre

Détournement d’applications légitimes, élévation de privilèges, logiciels malveillants furtifs : comment les solutions de Endpoint Security permettent elles de faire face aux nouvelles techniques d'attaques complexes ? Découvrez, dans ce Guide Endpoint Security, les perspectives associées à leur mise en œuvre.

Tech - Par iTPro.fr - Publié le 24 juin 2010