> Tech > Créer une partition virtuelle IBM i

Créer une partition virtuelle IBM i

Tech - Par Patrick Thomas - Publié le 16 avril 2012
email

Depuis de nombreuses années, l’IBM i offrait la capacité de virtualiser de l’espace disque afin d’héberger des partitions AIX et Linux sans assigner de ressources matérielles physiques, donc, permettait la possibilité de créer des partitions pour un moindre coût.

Créer une partition virtuelle IBM i

En ce qui concernait les partitions i5/OS, l’existence d’iOP (de nature non partageable en mode concurrent) ne permettait pas cette virtualisation. Avec l’arrivée des Power 6 et de la V6R1, les iOPs disparaissent du CEC, la virtualisation des ressources devient possible.

Comment ça marche ?

Pour faire un serveur, il faut tout ou partie d’un processeur, de la mémoire, de l’espace disque, une carte Ethernet et un système d’exploitation.  C’est typiquement le rôle de l’hyperviseur (intégré dans le firmware des Power Systems) de partager les ressources processeur et mémoire. Mais qui fournit les ressources physiques ? Deux solutions sont possibles, soit c’est VIOS (Virtual I/O Server), qui n’est ni plus ni moins qu’un OS basé sur AIX qui offrira ces fonctions de virtualisation, soit c’est une partition IBM i (Voir figure 1). Les lames IBM i pour Blade Center possèdent un disque interne où est installé par défaut VIOS afin de pouvoir virtualiser les ressources. Si c’est une partition IBM i qui fournit ses ressources physiques, nous parlerons alors de partition serveur (host) et de partition cliente.

L’hébergé ne pourra fonctionner que si l’hébergeant fonctionne !

La contrainte : Quel que soit le type de host envisagé, votre serveur doit être un Power System à base de Power6. Si c’est une partition IBM i qui fournit les ressources, la partition host doit être  minimum en V6R1 ainsi que la partition hébergée.

Dans quel but ?

a)    Vous désirez un environnement mixte de production et de test : une fois les tests terminés, les ressources affectées à la partition logique de test peuvent être réaffectées à la partition logique de production et l’espace disque récupéré.
b)    Vous ne possédez qu’un seul environnement de production et auriez désiré un environnement de développement ou les sources seraient isolés de la production.
c)    Vous désirez tout simplement un autre serveur IBM i pour installer un logiciel de façon séparée.

À quel est le coût ?

Aucun coût, ni au niveau matériel, ni au niveau des licences.

Téléchargez gratuitement cette ressource

Téléphonie Cloud & Microsoft Teams

Téléphonie Cloud & Microsoft Teams

Le nouvel enjeu pour les Responsables IT est d’unifier leurs outils de collaboration à la téléphonie d’entreprise et migrer tous leurs appels sur le cloud. Découvrez tous les avantages d’une solution globale de communication cloud sécurisées et fiables combinant la téléphonie vocale cloud, Microsoft Teams et le routage direct.

Tech - Par Patrick Thomas - Publié le 16 avril 2012

A lire aussi sur le site

Revue Smart DSI

La Revue du Décideur IT