> Sécurité > Cybersécurité : les angles morts en environnements PaaS et IaaS

Cybersécurité : les angles morts en environnements PaaS et IaaS

Sécurité - Par Sabine Terrey - Publié le 12 août 2021
email

Les entreprises confrontées à un incident de sécurité, continuent d'élargir leur périmètre, et 64 % déploient de nouveaux services AWS chaque semaine.

Cybersécurité : les angles morts en environnements PaaS et IaaS

Réponses de 317 responsables IT utilisant AWS, dont 70 % proviennent d’organisations de plus de 1 000 employés. Si on note une expansion rapide et une dépendance aux services AWS, les angles morts en matière de sécurité sont nombreux.

AWS, composant essentiel

AWS devient un composant essentiel pour les entreprises qui déploient de nouveaux workloads, qui exploitent des déploiements dans plusieurs régions et qui s’appuient sur plus d’un service AWS. Que retenir ?

  • DevOps

 64 % des DevOps déploient de nouveaux workload chaque semaine ou même plus fréquemment

  • AWS dans plusieurs régions

78 % utilisent AWS dans plusieurs régions (40 % dans au moins trois régions)

  • Plus de 4 service AWS

71 % utilisent plus de quatre services AWS ; S3, EC2, IAM…

Téléchargez cette ressource

10 Recommandations de protection contre les ransomwares

10 Recommandations de protection contre les ransomwares

Face à des attaques par ransomwares toujours plus ciblées et efficaces, comment identifier les éléments qui rendent une entreprise plus vulnérable qu’une autre ? quelles sont les recommandations essentielles à suivre pour consolider ses défenses ? Découvrez, détaillées dans ce dans ce livre blanc, 10 recommandations à suivre pour vous protéger durablement.

L’augmentation de la complexité

Selon Gartner, plus de 99 % des failles dans le cloud auront pour origine une mauvaise configuration du client.

Quels sont les angles morts ?

 

  • Manque de validation formelle

30 % ne procèdent pas à une validation formelle avant la mise en production

  • Manque de workflow DevSecOps

40 % ne disposent pas d’un workflow DevSecOps

  • Infrastructure modifiée

Selon 71 % des entreprises : 10 personnes ou plus peuvent modifier l’ensemble de l’infrastructure des environnements AWS, créant des vecteurs d’attaque pour les hackers.

Plus de la moitié des entreprises ont des effectifs à deux chiffres dans leur centre d’opérations de sécurité. Selo, Matt Pieklik, Senior Consulting Analyst chez Vectra. « Les entreprises doivent limiter le nombre de vecteurs d’attaque que les attaquants sont en mesure d’emprunter. Cela signifie créer des processus de signature formels, créer des workflows DevSecOps et limiter le nombre de personnes qui a accès à l’ensemble de l’infrastructure « 

 

Source Vectra AI – Sécurité des environnements PaaS et IaaS

 

 

Sécurité - Par Sabine Terrey - Publié le 12 août 2021