> Sécurité > Cybertech 2019 : un événement à dimension internationale

Cybertech 2019 : un événement à dimension internationale

Sécurité - Par Théodore-Michel Vrangos - Publié le 31 janvier 2019
email

Le Cybertech, principale conférence israélienne dédiée à la cybersécurité, affiche une fois encore cette année le savoir-faire israélien. La présence de nombreux professionnels dont beaucoup appartiennent à de grands groupes américains, lui confère une dimension internationale. On y rencontre des intervenants de haut niveau, des acteurs mondiaux majeurs, de nombreuses start-up dans des domaines de pointe, on échange sur les nouvelles tendances… Retour sur un événement important.

Cybertech 2019 : un événement à dimension internationale

Tout juste une semaine après notre Forum International de la Cybersécurité de Lille, a eu lieu à Tel-Aviv le Cybertech 2019.

 

Une rencontre annuelle emblématique

La plupart des professionnels de la SSI le savent, le Cybertech est une rencontre annuelle emblématique, organisée dans un des pays historiquement parmi les plus anciens en sécurité informatique. Le Cybertech est la principale conférence israélienne dédiée à la cybersécurité. Elle a rassemblé cette année environ 15 000 participants (selon les organisateurs).

Inaugurée cette année par le premier ministre israélien (absent en 2018), la conférence a accueilli plusieurs intervenants de haut niveau, israéliens et étrangers, des secteurs public et privé.

Mais, si on le compare au FIC à Lille, événement ouvert à tous, ou même aux Assises de la Sécurité à Monaco, l’institution des RSSI francophones ouverte aux invités et au numerus clausus de partenaires offrants, le Cybertech 2019 impressionne un peu moins qu’auparavant.

 

IoT, Cloud, Threat Management ..

Certes, à côté des acteurs mondiaux majeurs tels que CyberArk ou Checkpoint, grandes réussites de l’industrie IT israélienne,

le salon a regroupé plus de 80 start-up couvrant les nouveaux domaines prometteurs de l’IoT, de la sécurité des clouds, des réponses incidentes, du threat management, de la sécurité ICS et SCADA ou de la sécurité des DevOps, etc. Click To Tweet

Les observateurs du marché israélien notent d’ailleurs une stabilité du secteur : moins de start-up, mais plus d’investissements.

Le très fort développement de l’industrie de la cybersécurité française propulse les deux événements nationaux dans une forte croissance, tant en visiteurs qu’en exposants. Cela étant bien sûr valable pour les autres grands marchés européens tels que le Royaume-Uni ou l’Allemagne. Cette forte croissance du marché français de la cybersécurité, entraînant le développement des événements nationaux, a implicitement rendu des événements mondiaux auparavant incontournables, un peu moins importants.

Téléchargez gratuitement cette ressource

Environnements de travail : 5 Profils innovants !

Environnements de travail : 5 Profils innovants !

Découvrez les nouveaux environnements de travail sous l’angle de 5 Profils innovants en termes de gestion, usage, sécurité, utilisation et collaboration. Les collaborateurs d’aujourd’hui souhaitent avoir accès à des solutions PC à la fois, flexibles, performantes, sécurisées et faciles à utiliser, et ce où qu’ils se trouvent. Explorez les solutions !

Pénurie croissante d’ingénieurs ou surchauffe du secteur des intégrateurs ?

A l’instar des éditions précédentes, cette année le Cybertech a regroupé aussi des acteurs étatiques tels que le Mossad, l’unité de cyberdéfense 8200, l’entité de lutte contre la fraude de la police israélienne Lahav 433 Unit, ainsi que les grands éditeurs et constructeurs tels qu’IBM Security, Dell-EMC, Cisco, Varonis, etc.

Mais, cette année on note une plus faible présence au Cybertech des grandes universités israéliennes pourtant fortement impliquées dans ce secteur et où l’essaimage des universités (et armée) vers l’industrie et les start-up est une des clés du succès.

Autre point à souligner malheureusement, la quasi-absence de prestataires de services spécialisés en cybersécurité et d’intégrateurs de solutions (à part les deux représentants de l’audit, Pwc et Deloitte).

Est-ce le fait de la pénurie croissante d’ingénieurs ou tout simplement à cause de la surchauffe du secteur des intégrateurs et autres pen-testeurs ?! Click To Tweet

Le Cybertech 2019 était essentiellement une vitrine pour éditeurs et constructeurs.

 

La Cyber Hygiène …

Plusieurs courants thématiques intéressants ont occupé les échanges dont notamment le concept de Cyber Hygiène – un concept relativement nouveau dans la profession, promis à une diffusion médiatique certaine dans l’avenir et couvrant les actions de précaution et les vérifications régulières du bon fonctionnement des systèmes Click To Tweetpour s’assurer de la protection des données contenues et traitées.

On trouve aussi le thème de la cyber et de l’aviation regroupant les besoins en sécurité dans l’industrie aéronautique au sens large : transport, aéroports, etc. On a évoqué le domaine du transport maritime et des cyberattaques, des moyens de supervision, de gestion des risques, etc. Le sujet de la cybersécurité des infrastructures critiques (nos OIV) telles que les réseaux de distribution électrique a été incontournable avec la forte représentation d’Israël Electric Company, tant sur son stand qu’en conférences et tables-rondes. L’idée des solutions de “security by design”, l’intégration de la sécurité dès la phase de conception était portée par plusieurs start-up, pour la plupart à leur première participation. Enfin, le thème de la sécurité de l’IoT liée aux développements des Smart Cities était bien présent.

Globalement le Cybertech remplit son rôle de promotion du savoir-faire israélien et la présence de nombreux professionnels dont beaucoup appartiennent à de grands groupes américains, confère au salon une ampleur internationale et témoigne du rôle central d’Israël sur le sujet cyber, notamment dans la région de Tel Aviv.

Cybertech Tel-Aviv à l’instar de RSA Conference aux Etats-Unis, reste un événement primordial de la cybersécurité. Son aura et sa volonté de perdurer le poussent à se décliner, à se reproduire sur plusieurs continents et dans plusieurs pays comme les USA à Miami et Indianapolis, la Thaïlande à Bangkok et le Japon à Tokyo. Il est même prévu un Cybertech Europe, fin septembre, à Rome ! Mais pas en France, le marché est déjà solidement occupé.

 

Sécurité - Par Théodore-Michel Vrangos - Publié le 31 janvier 2019