> Tech > De plus en plus évolutif :SQL Server 7.0

De plus en plus évolutif :SQL Server 7.0

Tech - Par iTPro.fr - Publié le 24 juin 2010
email

A l’approche de 2000, l’un des plus grands défis à relever pour Microsoft avec Windows NT est celui de l’évolutivité. C’est d’ailleurs ce challenge qui a servi de directive principale au développement de SQL Server 7.0.SQL Server 6.5 est, certes, une excellente base de données départementale, mais beaucoup d’utilisateurs savent bien, au fond, que le logiciel n’est pas suffisamment évolutif à l’échelon d’une entreprise. Voilà pourquoi beaucoup d’éditeurs de d’ERP ne supportent SQL Server 6.5 qu’à contrecœur (voire pas du tout), en ne le recommandant que pour les petites implémentations SQL Server 7.0 bouleverse radicalement la situation. Microsoft a revu le produit de fond en comble. De nombreuses améliorations architecturales ont boosté l’évolutivité de SQL Server 7.0 dans l’arène de l’entreprise. Résultat, les éditeurs d’ERP l’ont aussitôt adopté. Détaillons les principales améliorations de l’évolutivité de SQL Server 7.0.

De plus en plus évolutif :SQL Server 7.0

Ces dernières années, les progrès hardwares ont pris de l’avance sur les développements logiciels. On atteint désormais huit voies avec le nouveau chipset Profusion d’Intel. Or le principal tremplin vers l’évolutivité haut de gamme est la capacité des logiciels à  exploiter pleinement les plates-formes matérielles sous-jacentes. L’une des principales améliorations de SQL Server 7.0 est l’allocation dynamique des ressources. SQL Server 7.0 alloue dynamiquement la mémoire de l’OS en fonction des besoins du système et continue à  en allouer jusqu’à  épuisement de toute la mémoire disponible. Lorsque les besoins de la base de données diminuent, le système renvoie progressivement la mémoire inutilisée à  l’OS
Avec Windows NT Server Enterprise Edition (NTS/E), SQL Server 7.0 Enterprise Edition repousse les limites de la quantité totale de mémoire physique disponible pour le serveur de base de données. NT Server 4.0 en version Standard peut accéder à  4 Go de mémoire maximum, réservant 2 Go de mémoire, tandis que les applications comme SQL Server puisent dans les 2 Go restants. Tournant sur NTS/E, SQL Server 7.0 Enterprise Edition peut accéder directement à  3 Go de mémoire physique. Cette possibilité d’accéder à  davantage de mémoire lui permet de mieux supporter les grandes bases de données et de garantir des niveaux de performances élevés.
L’une des plus importantes améliorations d’évolutivité de SQL Server 7.0 réside dans le support des très grandes bases de donnéesLes bases de données SQL Server 7.0 résident dans des fichiers OS standards plutôt que dans des périphériques de taille fixe comme ceux utilisés par SQL Server 6.5. Cette nouvelle fonctionnalité permet aux bases de données de s’accroître dynamiquement au fur et à  mesure que les tables grandissent et élimine le besoin d’administration en réduisant le temps d’indisponibilité. Lors de la création de la base de données, il suffit de spécifier les incréments de croissance et une taille maximale souhaitée pour la base de données. Les bases de données SQL Server 7.0 continuent à  s’étendre jusqu’à  la limite maximale ou utilisent tout le stockage sur disque disponible.
L’une des plus importantes améliorations
d’évolutivité de SQL Server 7.0 réside dans le support des très grandes
bases de données (VLDB). SQL Server 7.0 supporte des bases de données allant
jusqu’à  1 048 516 To – une augmentation massive par rapport à  la limite de 1
To de la version 6.5. La base de données TerraServer de Microsoft (http://terraserver.microsoft.com)
représente la VLDB SQL Server la plus visible. Avec 1,4 To, TerraServer, qui
comprend une collection de photographies satellite et leurs coordonnées géographiques
associées, est, à  n’en pas douter, la plus grande base de données on-line
du Web
Une autre amélioration importante en matière d’évolutivité liée au matériel réside dans un meilleur support du système SMP par SQL Server 7.0 Enterprise Edition. Les systèmes SMP ne sont pas le fort de SQL Server 6.5, qui ne supporte pas plus de quatre processeurs. Des améliorations significatives du moteur de base de données sous-jacent permettent à  SQL Server 7.0 Enterprise Edition de tirer pleinement parti des systèmes SMP à  quatre voies et des nouveaux systèmes à  huit voies. Ce moteur utilise le parallélisme intra-requêtes pour exploiter intégralement plusieurs processeurs, en permettant au système d’affecter les différents éléments d’une requête à  des processeurs séparés.
Les tests de SQL Server 7.0
Enterprise Edition, réalisés avec plusieurs outils de test d’évaluation
d’éditeurs d’ERP, ont révélé des améliorations significatives de l’évolutivité
sur les systèmes à  quatre voies, comme le montre la figure 1. La nouvelle
architecture de SQL Server tire profit des processeurs supplémentaires des systèmes
SMP haut de gamme. Les systèmes à  huit voies vont encore repousser les limites
de ces chiffres.


La
nouvelle architecture de SQL Server tire profit des processeurs supplémentaires
des systèmes SMP haut de gamme

Téléchargez gratuitement cette ressource

TOP 5 Modernisation & Sécurité des Postes Clients

TOP 5 Modernisation & Sécurité des Postes Clients

Pour aider les entreprises à allier les restrictions liées à la crise et la nécessaire modernisation de leurs outils pour gagner en réactivité, souplesse et sécurité, DIB-France lance une nouvelle offre « Cloud-In-One » combinant simplement IaaS et DaaS dans le Cloud, de façon augmentée.

Tech - Par iTPro.fr - Publié le 24 juin 2010