> Tech > Déployer le low-code dans le domaine agricole : deux exemples d’utilisation

Déployer le low-code dans le domaine agricole : deux exemples d’utilisation

Tech - Par Sabine Terrey - Publié le 05 juillet 2023
email

Le marché du low-code se développe dans tous les secteurs. Selon Gartner, 70 % des nouvelles applications développées par les entreprises utiliseront des technologies low-code ou no-code d'ici 2025, contre moins de 25 % en 2020. Gaëlle Furet, Responsable de la Business Unit AGRI chez Calliope Business Solutions revient sur le low-code au service de l’innovation agricole.

Déployer le low-code dans le domaine agricole : deux exemples d’utilisation

En permettant de développer des applications et des automatisations sans besoin de compétences informatique en codage, les solutions low-code sont en plein boom. Elles sont de plus en plus considérées par les entreprises du secteur agricole, qui cherchent à accélérer leurs efforts de digitalisation et de modernisation.                           

Un levier au service de l’agilité et de l’innovation agricole

Le low code apporte une réponse très concrète et immédiate. C’est une formidable solution pour continuer à innover et à avancer. Selon une enquête menée fin 2022 par le cabinet Audanis auprès de 200 professionnels agricoles, 85 % des répondants affirment que la digitalisation s’est accélérée au cours des trois dernières années. Parmi eux, 60 % estiment qu’elle concerne la relation agriculteurs et 51 % plus spécifiquement les fonctions support.

Pour rappel, Low-Code No-Code (LCNC) est un ensemble d’outils permettant de réussir la mise en place de programmes d’automatisation en réduisant ou supprimant le besoin de codage. Les applications low-code sont comme le nouveau permis de conduire des négoces agricoles et des coopératives pour numériser leurs interactions avec les agriculteurs. Ces Apps 100% métier permettent aux distributeurs de travailler de manière plus collaborative, et d’offrir une plus grande réactivité et proximité aux agriculteurs.

De plus, c’est un gain de temps et de ressources non-négligeables qui aident les coopératives et négoces agricoles à poursuivre leur digitalisation. Le low-code permet de digitaliser l’ensemble des processus de gestion des métiers agricoles : Finance, gestion de la collecte, gestion des approvisionnements d’agrofournitures, des stocks, gestion administrative et intégration de tous les aspects réglementaires.

L’essayer c’est l’adopter ! Le low code, ensemble de briques et de modules préexistants, qu’on peut connecter ensemble, en modifiant uniquement des paramètres et des conditions avec quelques lignes de code simple. Il offre une bouffée d’oxygène et une réponse aux attentes d’un écosystème en transformation en proposant flexibilité et rapidité d’exécution. 

Le low-code est une méthode de développement logiciel avec peu de codage qui permet de construire des applications jusqu’à 10 fois plus rapidement que le développement classique.

Deux exemples de bonnes pratiques à mettre en place

Faciliter la collecte de céréales

Permettre la pré-saisie des bons de collecte sur contrat filière

Prenons par exemple la collecte des grains, avec un contrat filière possédant des normes qualité spécifiques ou contraignantes. Nous pouvons anticiper les caractéristiques de la future réception par une application. Cette App donnerait à l’agriculteur la possibilité d’enregistrer et de transmettre en ligne toutes les informations utiles en amont de sa venue chez l’organisme stockeur.  Ce dernier pourra ainsi prévoir et préparer l’arrivée de l’agriculteur. Ce qui est un gain de temps pour l’organisme stockeur, en termes de saisie de données de la parcelle récoltée par exemple, et aussi pour l’agriculteur en termes d’attente pour la pesée au pont-bascule. 

Améliorer le service rendu pour la distribution de produits agricoles

Automatiser l’envoi des fiches de sécurité des produits phytosanitaires

Certaines Apps vont permettre d’automatiser de nombreux processus commerciaux manuels et chronophages.  Par exemple, lors de la vente de produits phytosanitaires, il est possible de créer une App pour automatiser l’envoi aux agriculteurs par e-mail des bons de livraison, ainsi que des fiches de sécurité associées. Un service fourni aux agriculteurs par les distributeurs qui contribuera à la satisfaction de leurs clients.

Les négoces et coopératives agricoles peuvent désormais tirer parti de la transformation digitale pour améliorer leurs processus existants et renforcer leurs capacités.


En conclusion, qu’il s’agisse de gestion des stocks, d’analyse des données, gestion des entrepôts, d’approvisionnement, de logistique et de gestion de la relation client, les applications Low code peuvent aider à optimiser son temps et à atteindre plus facilement ses objectifs.

Gaëlle Furet est responsable de la BU Agri chez Calliope Business Solutions, éditeur et intégrateur de solutions ERP, CRM et collaboratives sur les plateformes Microsoft. Elle assure la supervision des projets pour le secteur agricole. Gaëlle a une formation d’ingénieur en agriculture et travaille depuis plus de 23 auprès des agriculteurs, dont 8 ans dans l’informatique pour les coopératives et les négoces agricoles.  Passionnée de rencontres et d’intelligence collective, ses fils rouges sont l’agriculture, le pilotage d’entreprise et l’accompagnement humain.

Téléchargez cette ressource

Guide de technologie 5G pour l’entreprise

Guide de technologie 5G pour l’entreprise

Le livre blanc "The Big Book of Enterprise 5G" vous fournit les informations stratégiques dont vous avez besoin pour prendre des décisions éclairées et préparer votre entreprise à prospérer dans l'ère de la 5G. Cradlepoint, part of Ericsson est le leader mondial des solutions de réseau sans fil 4G LTE et 5G fournies via le cloud. Connectez vos employés, lieux et objets avec la 4G LTE et la 5G pour un WAN sans fil d'entreprise.

Tech - Par Sabine Terrey - Publié le 05 juillet 2023