> Tech > Des réseaux plus évolutifs grâce à  la simulation

Des réseaux plus évolutifs grâce à  la simulation

Tech - Par iTPro.fr - Publié le 24 juin 2010
email

Autrefois, dans la plupart des réseaux, les partages de ressources étaient peu nombreux : accès aux serveurs de fichiers, aux imprimantes et, le cas échéant, à  une base de données. Aujourd'hui, en revanche, les entreprises distribuent informations et applications entre beaucoup d'utilisateurs. Les employés donc dépendent désormais du réseau pour faire leur travail, et, lorsqu'il tombe en panne, la perte d'accès pour les utilisateurs a des retombées l'entreprise ou ses clients. Pour éviter les pannes du réseau, il faut tester régulièrement les capacités de votre réseau et planifier les acquisitions qui lui permettront de satisfaire au fur et à  mesure aux besoins des applications. Sur de petits réseaux, vous pouvez utiliser des logiciels de surveillance de réseau et quelques formules simples pour diagnostiquer les problèmes ou prévoir la réaction du réseau aux ajouts de nouveaux matériels ou logiciels.
Cependant, au fur et à  mesure de la croissance d'un réseau, le nombre croissant de périphériques et de connexions rend impossible sa compréhension. Il se produit simultanément trop de conversations entre trop de périphériques via de trop nombreux acheminements, pour permettre de prévoir précisément comment la charge d'une application affectera une autre partie du réseau. Pour diagnostiquer les problèmes ou tester les nouvelles applications sur un réseau complexe, il faut simuler le réseau au moyen d'un programme de simulation, ou simulateur, afin de créer un modèle logiciel des éléments essentiels du réseau et de tester son fonctionnement avec différentes charges ou implémentations du réseau.
L'objectif de la modélisation du réseau étant de réduire les périphériques, les acheminements et les transactions d'un réseau pour obtenir un nombre gérable, le modèle doit comporter des simplifications et des hypothèses. L'astuce pour réussir la simulation d'un réseau est de savoir quels aspects du réseau on peut simplifier sans compromettre l'efficacité du modèle.
Pour simuler un réseau de production, il faut construire une représentation raisonnable de sa topologie, incluant les périphériques physiques et les paramètres logiques qui le composent. Il faut déterminer la quantité de trafic qui se trouve sur le réseau pendant la période que l'on souhaite émuler et spécifier une question à  laquelle la simulation devra répondre. Enfin, il faut exécuter le modèle au moyen d'un simulateur.

Des réseaux plus évolutifs grâce à  la simulation

La topologie du réseau constitue le cadre du modèle. La représentation du réseau
doit inclure les périphériques physiques suivants : routeurs, ordinateurs, commutateurs,
liaisons WAN, LAN, et connexions point à  point. Elle doit également inclure des
paramètres tels que les paramètres d’interfaces des routeurs, les vitesses des
LAN, les vitesses des WAN, les possibilités des routeurs (par exemple vitesse
du fond de panier), les protocoles de routage et les conventions de noms. La quantité
de détails à  inclure dépend de la question à  laquelle le modèle devra répondre.

Par exemple, si vous êtes intéressé par l’utilisation des WAN, vous n’êtes pas
obligé d’inclure tous les PC de votre réseau dans votre modèle ; vous pouvez n’inclure
que le trafic WAN généré par les PC.Vous pouvez utiliser des logiciels pour découvrir
les périphériques physiques et les paramètres logiques de votre réseau. Certains
simulateurs comportent un outil de découverte ; d’autres importent des informations
sur la topologie du réseau à  partir d’outils de surveillance du réseau. Parmi
les outils tiers de découverte de topologie on peut citer HP OpenView, SPECTRUM
de Cabletron Systems, IBM NetView pour AIX, POLYCENTER Manager on NetView for
Windows NT de Digital Equipment, ou WinMIND de Network Analysis Center.

La plupart des programmes de découverte utilisent le protocole SNMP pour interroger
les périphériques. Certains demandent de fournir une liste des routeurs du réseau
et leurs adresses IP. D’autres n’ont besoin que de l’adresse d’un routeur de départ.
Un programme de découverte tire un maximum d’informations de la MIB (Management
Information Base) d’un routeur, puis demande à  ce dernier de le diriger vers un
routeur voisin. Le programme de découverte interroge la MIB du prochain routeur
et progresse par étapes dans tout le réseau, en s’informant sur les routeurs,
les interfaces et les périphériques de chaque segment.

La découverte de la topologie de votre réseau constitue le premier avantage de
la simulation : la documentation du réseau. Ce processus crée un inventaire des
périphériques les plus importants et de leurs paramètres. Ces informations peuvent
s’exporter dans une feuille de calcul ou servir pour mettre à  jour des inventaires
de périphériques effectués antérieurement.

Téléchargez cette ressource

SD-WAN de confiance : guide de mise en œuvre

SD-WAN de confiance : guide de mise en œuvre

Ce livre blanc décrit les différents aspects indispensables pour la mise en place d’une approche SD-WAN sécurisée et de confiance. Ce document s’adresse aux consultants et responsables sécurité des systèmes d’information pour bien comprendre les enjeux du Trusted SD-WAN à l’heure de la transformation numérique des entreprises.

Tech - Par iTPro.fr - Publié le 24 juin 2010

A lire aussi sur le site

Revue Smart DSI

La Revue du Décideur IT