> Sécurité > FIC 2021 : Coopération, souveraineté et innovations

FIC 2021 : Coopération, souveraineté et innovations

Sécurité - Par Sabine Terrey - Publié le 13 septembre 2021
email

La communauté cybersécurité s’est retrouvée du 7 au 9 septembre 2021 à Lille ! Bonnes pratiques, messages, aides, souveraineté nationale, innovation, investissements ….

FIC 2021 : Coopération, souveraineté et innovations

Avec plus de 10 000 visiteurs et 450 exposants, la 13ème édition du Forum International de la Cybersécurité, premier événement professionnel depuis mars 2020, confirme son leadership en Europe. Ouvert par Xavier Bertrand, président du conseil régional des Hauts-de-France, le FIC a accueilli notamment Florence Parly, ministre des Armées, Cédric O, Secrétaire d’État chargé de la Transition numérique et des Communications électroniques, Margaritis Schinas, Vice-président de la Commission européenne, Guillaume Poupard, directeur général de l’ANSSI, Juhan Lepassaar, président de l’ENISA.

Enfin … !

Ce que j’ai à vous dire tient en 5 lettres : ENFIN !” avance le Général Marc Watin-Augouard.

A l’heure de l’augmentation de la surface d’exposition, les retrouvailles de l’écosystème cyber européen étaient très attendues. Finie la technique pure, place à la souveraineté et la société, le temps est compté, une collaboration européenne plus forte, est indispensable, il faut se mobiliser et relever le défi ensemble pour lutter contre les cyberattaques et réguler l’espace numérique. “Ce n’est plus seulement un sujet technique, c’est une question de société, de souveraineté et de sécurité nationale” commente Margaritis Schinas.

Agora du FIC : 28 recommandations pour se mobiliser

Dans cet esprit de mobilisation européenne, l’Agora du FIC, think-tank dédié aux enjeux de sécurité et de confiance numérique, a publié un Livre blanc “Faire de la cybersécurité la clé de voûte de la souveraineté numérique européenne”. “La cybersécurité européenne doit être à l’image de la « tortue romaine ». Chaque État membre est porteur de boucliers qui le protège et contribue à la cybersécurité commune. L’Europe doit tisser les liens, créer le liant, donner une cohérence à l’ensemble” explique Marc Watin-Augouard, fondateur du Forum International de la Cybersécurité et co-auteur du livre blanc 

L’objectif est clair, il s’agit de préparer la Présidence française de l’UE qui s’ouvre en janvier 2022 en apportant 28 propositions couvrant les champs réglementaires, diplomatiques, industriels et technologiques. On retrouve ainsi la régulation des vulnérabilités 0-days, la création d’un parquet cyber européen, la création d’un Buy Digital European Act, l’approfondissement de la collaboration UE/OTAN. 

Ce livre blanc ouvre la séquence de la Présidence française de l’UE, qui débutera en janvier 2022. Il s’inscrit dans la suite logique de la présidence slovène qui prend fin : faire de l’Union européenne une puissance numérique ! La société numérique de demain ne pourra s’appuyer que sur des technologies et des infrastructures maîtrisées, souveraines, à la fois illustrations concrètes de la puissance stratégique de l’UE et miroirs d’un système de valeurs partagés, ouvert et protecteur des citoyens” ajoute Guillaume Tissier, associé Avisa Partners et co-auteur du livre blanc.

Téléchargez gratuitement cette ressource

5 Enjeux de Transformation Digitale

5 Enjeux de Transformation Digitale

Parfaitement alignée avec les préoccupations actuelles des entreprises, Insight propose une nouvelle offre s’appuyant sur Azure Red Hat OpenShift et les compétences reconnues de ses spécialistes de la transformation des applications. Ce Guide IT Expert détaille les 5 piliers de cette nouvelle offre inédite de modernisation et de création de valeur pour l’entreprise.

Faire émerger en France une offre de rang mondial

Le numérique, outil indispensable à la relance économique, ne sera possible qu’avec un numérique sûr et de confiance. Enjeu de puissance également, où une Europe forte et indépendante doit se faire entendre !

Le gouvernement a fait, par ailleurs, plusieurs annonces relatives à la cybersécurité, en dévoilant des aides accordées au secteur (24 millions d’euros), au projet de cybercampus à la Défense qui ouvrira en janvier 2022, à la coopération, avec la création de bases de données partagées entre acteurs du secteur pour se coordonner lors des attaques (9 millions d’euros). Le Ministère des Armées a annoncé l’embauche de 800 cyber combattants.

Les nouvelles mesures démontrent l’intérêt stratégique et la volonté de l’Etat pour la cybersécurité, dans les domaines civil et militaire. Jean-Noël de Galzain, CEO et fondateur de WALLIX et président d’Hexatrust commente : « Ces nouvelles annonces sont une très bonne nouvelle, elles vont renforcer l’offre française en matière de numérique, et permettre aux entreprises d’assurer leur autonomie vis-à-vis des géants étrangers du secteur. Une politique industrielle de la Tech est un axe stratégique pour notre pays et la cybersécurité est l’un de ses piliers Ce sont peut-être les prémices d’un « Business Act for Cyber » à la française, si elles sont assorties d’une préférence pour la production locale. Avec WALLIX et Hexatrust, nous sommes heureux de participer à la création de la filière cybersécurité, pour faire émerger en France une offre de rang mondial.»

 

La prochaine édition du FIC dont le thème sera « Shaping European Future » se tiendra du 7 au 9 juin 2022. Et pour maintenir le lien et progresser ensemble, le FIC va lancer prochainement inCyber, plateforme d’information et d’échange de la communauté !

 

Sécurité - Par Sabine Terrey - Publié le 13 septembre 2021