> Tech > GED en intranet à  la RATP

GED en intranet à  la RATP

Tech - Par iTPro.fr - Publié le 24 juin 2010
email

Pour optimiser ses présentations de projets, le département développement de la RATP a mis en œuvre un système de GED multimédia en intranet. Développée par la SSII Masterline, l’application fonctionne sur un serveur NT avec le SGBDO Jasmine. Une architecture "objet " particulièrement adaptée à la gestion de données multimédia en mode IP.Le département développement de la RATP est chargé du développement de l’infrastructure des réseaux de transports publics sur Paris et en île de France. Pour assurer la promotion de ses nouveaux projets auprès des pouvoirs publics, il doit notamment produire des études de faisabilité, appuyées par des présentations multimédia. A l’instar d’autres pôles de développement de grandes entreprises, ce département doit gérer une masse croissante de documents de type texte, photo ou vidéo. Aussi, c’est pour mieux gérer les données indispensables aux présentations de projets, que cette division a choisie de s’appuyer sur le SGBD Objets Jasmine de Computer Associates en environnement NT. Baptisée ACTIV (Album Compilé Textes Images et Vidéos), cette application de GED multimédia en intranet a été développé par la SSII Masterline à partir de l’environnement Jasmine Application Development System. Elle permet de recueillir toutes les informations émanant du département développement de la RATP, et d’assurer la conservation des éléments constitutifs de sa mémoire et de son patrimoine. A terme, ce sont ainsi une centaine d’utilisateurs qui pourront, via un simple navigateur Web, accéder à une base multimédia de 24 Go de manière totalement sécurisée. " Nous avons étudié différentes solutions du marché, susceptibles de centraliser toute l’information nécessaire à la réalisation de nos projets. Au final, Jasmine s’est avéré la seule architecture d’envergure industrielle orientée objet, et autorisant la gestion de données multimédia en environnement Internet ", souligne Michel Parlier responsable du département systèmes d’informations au sein de la division développement de la RATP. Pour ce département, il était en effet plus judicieux de disposer d’un véritable système de gestion orientée objet, plutôt que d’opter pour le développement d’une couche objet sur un SGBD standard. " Les développeurs du projet peuvent définir des modèles d’objets réutilisables pour la gestion de tout type de données dans la base. Il devient ainsi plus facile de créer et diffuser d’autres applications au sein de l’entreprise, puisque seuls les composants affectés sont susceptibles d’être modifiés. Cela nous permet de disposer d’une solution évolutive et pérenne " souligne Michel Parlier. De même, le choix de la technologie intranet c’est effectué pour des raisons de pérennité, mais aussi de facilité d’administration, de maintenance et de réduction des coûts. " A la RATP, nous avons délibérément opté pour des technologies ouvertes. Alors que Windows NT nous paraît être pour le moment le système d’exploitation le plus fiable, l’intranet représente réellement l’avenir de nos systèmes d’informations " précise Michel Parlier.

 

La technologie intranet a été choisie pour des raisons de pérennité, mais aussi de facilité d’administration, de maintenance et de coût

Partenaire historique de la RATP, la SSII Masterline a été chargée du développement spécifique de l’application et de sa mise en production.  » Nous avons réalisé une première phase de maquette de l’application à  la mi-juin 1998, avant d’aborder la phase de réalisation effective en janvier 1999. Soit à  peu près un an de développement. Aujourd’hui nous sommes dans une phase intermédiaire d’optimisation de l’indexation de la base, et la mise en exploitation réelle du système est programmée pour la rentrée 1999.  » assure de son côté Noà«l Mansot, directeur du pôle multimédia et nouvelles technologies chez Masterline. Actuellement, ACTIV est en phase de test sur un serveur d’application hébergeant la base de donnée Jasmine en environnement NT 4.0. Côté clients, les requêtes s’effectuent sur des postes NT via un browser Netscape et transitent par un serveur HTTP Netscape hébergé sur un système HP Netserver. Si aujourd’hui, la recherche des documents sur l’intranet se fait via des critères thématiques, le département développement prévoit d’utiliser des outils d’indexation et de recherche plus élaborée en langage naturel comme ceux de l’éditeur Vérity.  » Pour le moment nous n’avons rencontré aucun problème quant au fonctionnement du système sous NT. Le serveur HTTP peut desservir jusqu’à  50 utilisateurs simultanés, ce qui demeure largement suffisant. Cependant, il nous faudra peut-être optimiser notre réseau local et passer de l’Ethernet au Fast Ethernet (100/baseT) « , explique le responsable des systèmes d’informations.  » En fait, la seule difficulté que nous avons rencontrée sur ce projet au début concernait le développement de l’application sous Jasmine Studio. Nous avons été obligés de poursuivre ce développement en mode HTTP. Par ailleurs, la gestion de la licence et des mises à  jour Jasmine sur le Web n’est pas efficace.  »

Téléchargez gratuitement cette ressource

Cybersécurité sous contrôle à 360°

Cybersécurité sous contrôle à 360°

Avec Cloud in One, les entreprises ne gagnent pas uniquement en agilité, en modernisation et en flexibilité. Elles gagnent également en sécurité et en résilience pour lutter efficacement contre l’accroissement en nombre et en intensité des cyberattaques. Découvrez l'axe Cybersécurité de la solution Cloud In One.

Tech - Par iTPro.fr - Publié le 24 juin 2010