> Tech > Gérer la croissance de vos applications avec Application Center

Gérer la croissance de vos applications avec Application Center

Tech - Par iTPro.fr - Publié le 24 juin 2010
email

par David Chernicoff
Si vous avez déjà  été confronté à  l'installation, la configuration ou l'administration de Microsoft Cluster Server ou de Network Load Balancing, vous savez à  quel point cette mission est périlleuse. De plus, malgré sa convivialité améliorée, Windows 2000 n'a pas rendu cette tâche plus facile. Les fournisseurs ont bien compris l'ampleur du problème que représente la configuration de MSCS (Microsoft Cluster Server) et ils proposent désormais une multitude de solutions qui font que les administrateurs système ne sont plus obligés de partir de zéro pour installer un cluster et le faire fonctionner. Mais peu de solutions adressent la complexité de configuration de l'équilibrage de charges des applications avec NLB (Network Load Balancing) et CLB (Component Load Balancing).

L'idée sur laquelle reposent NLB et CLB est simple : si vous voulez accroître les capacités des applications de votre réseau, alors configurez un serveur pour qu'il puisse supporter une application en réseau et ajoutez le serveur dans votre réseau. La possibilité d'utiliser ce type de démarche pour faire monter en charge les applications est une des composantes fondamentales des montées en charge horizontales (scale-out) pour Microsoft et de sa stratégie .NET. Microsoft Application Center 2000 est au coeur de la stratégie .NET de Microsoft. Le rôle de Application Center est d'intégrer et de simplifier la montée en charge des applications, leur gestion et leur disponibilité.

Le clustering de Application Center n'est pas MSCS, mais plutôt un équilibrage de charges réseau associé au clustering d'objets COM+. Bien que le clustering de Application Center n'assure pas le même niveau de tolérance aux pannes que MSCS, il améliore les performances et ne nécessite pas de matériel spécifique contrairement à  MSCS. Application Center n'exige même pas que les serveurs du cluster soient identiques, que ce soit en configuration ou en performances. De plus, Application Center n'offre pas un clustering de type failover à  2 ou 4 voies, il offre le clustering jusqu'à  32 voies que supporte NLB. L'équilibrage de charges COM+ est limité à  8 voies, et la complexité des applications tournant sous Application Center peut cependant limiter le nombre de noeuds du cluster.

Le rôle de Application Center est d'intégrer et de simplifier la montée en charge des applications, leur gestion et leur disponibilité

Gérer la croissance de vos applications avec Application Center

Pour voir si Microsoft tenait ses promesses, j’ai décidé d’évaluer la beta 2 de
Application Center. On installe Application Center sur le serveur sur lequel tourne
l’application que l’on veut gérer ou faire monter en charge. Le composant enfichable
Application Center de la MMC (Microsoft Management Console) peut être installé
sur n’importe quelle machine Windows 2000 qui peut voir tous vos serveurs. Application
Center est configuré et administré depuis le composant logiciel enfichable de
la console. Pour les administrateurs qui préfèrent réaliser leurs tâches d’administration
via des scripts, il existe une interface d’invite de commande supportant les scripts.
Il existe également une console de navigation, mais cette console ne surveille
que les performances et la bonne santé d’un cluster Application Center. On ne
peut pratiquement faire aucune administration avec l’interface Web. Ceci est dû
à  une décision délibérée de Microsoft lors de la conception, afin de limiter les
risques d’exposition à  travers le Web.

Dès lors que Application Center et installé et opérationnel sur deux machines,
l’étape suivante consiste à  créer le cluster. Tout ce que vous avez à  faire est
de lancer l’assistant de cluster et de choisir, parmi les trois types de clusters
supportés, celui que vous voulez créer. Choisissez un cluster Web si vous voulez
faire tourner des applications de serveur Web ou des applications COM+ locales.
Choisissez un cluster d’application COM+ pour faciliter l’utilisation de CLB.
Enfin, on choisira un cluster de routage COM+ lorsque les requêtes COM+ prises
en charge par le cluster ne proviennent pas de l’intérieur du cluster Application
Center. Une fois que vous aurez choisi le type de cluster, l’assistant vous conduira
à  travers la création et l’organisation du cluster.

Un des points importants à  considérer est qu’il faut avoir une application à  mettre
en cluster. Le nouvel assistant de cluster génère le code dont Application Center
a besoin pour assembler le cluster. Mais il n’existe pas de méthode pour construire
des applications. Vous continuez à  créer des applications Web, de la même façon
que par le passé et Application Center se charge de tous les problèmes liés à 
l’équilibrage des charges au sein de l’application. Si vous comprenez l’application
que vous faites tourner, Application Center rend la mise en oeuvre d’un nouveau
cluster très simple.

Téléchargez gratuitement cette ressource

Guide de facturation électronique, voie royale pour le DAF et la digitalisation de la fonction finance

Guide de facturation électronique, voie royale pour le DAF et la digitalisation de la fonction finance

Ce livre blanc expose les problématiques auxquelles sont confrontés les DAF modernes et souligne les bénéfices de la facturation électronique pour la trésorerie. Il dévoile également le processus de déploiement de ce projet de transformation digitale que la réglementation rendra bientôt obligatoire.

Tech - Par iTPro.fr - Publié le 24 juin 2010