> Tech > Gérer la performance d’iSeries à  partir d’iSeries Navigator

Gérer la performance d’iSeries à  partir d’iSeries Navigator

Tech - Par Greg Hintermeister - Publié le 24 juin 2010
email

On tient souvent pour acquise l’une des fonctions vedettes de iSeries Navigator : la gestion des performances. Récemment encore, un client me confiait qu’il utilisait iSeries Navigator surtout pour ses superviseurs de performances. J’ai donc jugé qu’il était temps d’écrire un article sur ce sujet.

Pour gérer la performance de l’iSeries à partir de iSeries Navigator, on dispose de plusieurs éléments clé. Collection Services est l’élément central de l’iSeries, qui collecte les données de performances utilisées par plusieurs outils, dont iSeries Navigator. Vous pouvez utiliser les profils fournis par IBM pour personnaliser ce que Collection Services recueille, ou bien créer votre profil avec votre propre liste des données à collecter. Bien que vous puissiez démarrer et arrêter Collection Services à votre gré, il vaut mieux qu’il fonctionne en permanence. La planification est utile quand l’on veut que Collection Services utilise un profil différent pour sa collecte.

Les données de performances recueillies par Collection Services sont stockées dans des objets management collection (*MTGCOL). Vous pouvez personnaliser le lieu où les données sont stockées et combien de données de performances il faut garder dans chaque objet. Par défaut, on gardera 12 heures de données dans chaque objet, mais vous pouvez modifier cette durée selon la quantité de données stockée.

Comme les objets collectés peuvent devenir volumineux (jusqu’à des Go), le cyclage de Collection Services vous permet de diviser les données en tailles plus faciles à gérer et à manipuler. Enfin, vous pouvez personnaliser la durée de stockage des données, en choisissant de les garder sans limite (et en les purgeant manuellement) ou en fixant leur date d’expiration. Comme le montre la figure 1, comme ces données serviront à la représentation graphique, vous pouvez spécifier que les données résumées seront sauvegardées plus longtemps que les données détaillées.
System monitor est le principal point d’action pour visualiser les chiffres de performances en temps réel. Celui de iSeries Navigator peut superviser plusieurs systèmes (ou partitions) iSeries et jusqu’à 26 mesures par système. Vous pouvez régler les moniteurs à votre guise.
Pendant chaque intervalle de collecte, le moniteur interroge Collection Services sur chaque système point d’extrémité et en tire les données qui correspondent aux mesures que l’on a choisi de surveiller. Les données sont ensuite stockées dans le moniteur lui-même à des fins de représentation graphique.
Trois données sont extraites : un point résumant la valeur de la mesure, les principales ressources qui donnent la valeur de ce point, et les propriétés de chaque ressource. Collection Services recueille beaucoup plus de données que le System Monitor n’en montre. D’où l’intérêt d’autres outils, comme PM/iSeries, PT/400, iDoctor for iSeries, qui vous aideront à visualiser et évaluer ces données.

Graph History présente graphiquement les données historiques préalablement collectées par Collection Services. Le genre de données tirées de Collection Services sont les mêmes qu’a obtenues le System Monitor, mais leur visualisation porte sur une plus longue période. Comme le montre la figure 2, on peut visualiser la courbe résumée, l’histogramme des principaux éléments, et les propriétés détaillées en tout point dans le temps, dès lors que les données sont disponibles (rappelons que Collection Services permet de personnaliser la durée de sauvegarde de chaque type de données). On peut exporter la courbe résumée et, dans la prochaine release, on devrait pouvoir imprimer cette vue ! A noter qu’aucun moniteur n’est nécessaire pour utiliser l’élément Graph History. Bien qu’il utilise les mêmes données et montre les mêmes mesures qu’un moniteur, Graph History est indépendant d’un moniteur et passe directement à Collection Services pour représenter graphiq u e m e n t l e s d o n n é e s historiques.

La fonction Automation dans chaque moniteur permet aux utilisateurs d’avoir deux seuils et, pour chacun d’eux, on peut appeler un programme différent. Cette opération peut être très simple : envoyer un message ; ou très complexe : appeler un programme personnalisé qui lit les paramètres de remplacement permettant de prendre des décisions intelligentes sur la marche à suivre.

La figure 3 contient une liste des paramètres de remplacement de System Monitor. D’autres moniteurs iSeries Navigator complètent le System Monitor et permettent d’approfondir la supervision. Voici quelques considérations intéressantes sur les paramètres de remplacement de System Monitor :

• Le signe dollar ($) qui existait dans les releases précédentes est encore accepté (par exemple, $TIME).
• La formulation est un peu différente pour quelques mesures et valeurs :

• Batch I/O affiche des opérations d’I/O plutôt que des transactions par seconde.
• Transaction rates exprime des transactions plutôt que des transactions par seconde.
• Interactive response time (à la fois average et maximum) exprime des millisecondes plutôt que des secondes.

Téléchargez gratuitement cette ressource

L’optimisation réseau en 6 atouts clés

L’optimisation réseau en 6 atouts clés

Quelles sont les 6 atouts clés d'un réseau 100% cloud, évolutif et sécurisé ? Faites évoluer vos solutions IT d'entreprise, bénéficiez d’une infographie exclusive pour activer ces nouvelles solutions technologiques.

Tech - Par Greg Hintermeister - Publié le 24 juin 2010