> Tech > Guide J2EE pour l’iSeries

Guide J2EE pour l’iSeries

Tech - Par iTPro.fr - Publié le 24 juin 2010
email

par Paul Conte - Mis en ligne le 16/03/2005 - Publié en Mai 2004

Découvrez les principaux aspects de J2EE utiles dans des applications courantes

Si vous avez commencé à  travailler sur une application Web basée sur J2EE, ou simplement fréquenté des sites Web de type J2EE comme ceux de Sun (java.sun.com) ou TheServerSide.com, vous connaissez l'extrême complexité de J2EE. D'après mon expérience, pour surmonter cette complexité, il ne faut pas essayer de maîtriser toute la technologie présente et future dont nous abreuvent les labs de Sun et d'IBM. A essayer de tout absorber, on risque l'étouffement ...Il vaut bien mieux réfléchir aux éléments importants de J2EE, comment les rassembler dans une application et quels outils et astuces peuvent simplifier l'ensemble du processus. Nous nous intéressons ici aux principes de base de création d'une application J2EE. Pour cet article, je me limite aux applications ITP (interactive transaction processing) multi-utilisateur, du genre saisie de commandes. Il s'agit bien pour moi de clarifier les aspects principaux de J2EE utiles dans des applications courantes. Rien ne vous empêchera ensuite d'élargir vos connaissances pour aller bien au-delà  de mon propos.

Pour rester simples, supposons que WAS (WebSphere
Application Server) V5 (produit de base), qui supporte les
EJB (Enterprise JavaBeans), est le serveur d’applications
J2EE. Sachant cela, je ne couvrirai
pas les techniques que vous pourriez
utiliser si vous ne disposiez
pas d’EJB pour votre création
d’applications. Mais avant d’adopter
WAS ou les EJB, étudiez l’aspect
développement et coûts de
licence de manière plus approfondie
que dans cet article.
La figure 1 montre les principales
parties d’une plate-forme
serveur d’applications J2EE. Le
serveur Web est un serveur HTTP,
du genre Apache, qui peut traiter
des requêtes HTTP et renvoyer
des réponses HTTP au navigateur.
Une application J2EE configure
en principe le serveur Web pour qu’il puisse traiter des requêtes
concernant des données statiques non sécurisées,
comme des requêtes pour des fichiers HTML ou d’images,
parce que cette approche est beaucoup plus rapide que
quand le serveur d’applications J2EE traite de telles requêtes.
Le conteneur Web est la partie d’un serveur d’applications
J2EE, comme WAS, qui prend en charge l’exécution des
servlets et des JSP (Java Server Pages). Les servlets et les JSP
peuvent traiter des requêtes et produire une sortie dynamique
à  envoyer dans une réponse HTTP. Si le terme « conteneur
» vous trouble, imaginez que c’est un « support d’exécution
». Et notez au passage que le serveur Web et le
conteneur Web ne sont pas la même chose. Le conteneur
d’EJB est la partie d’un serveur d’applications J2EE qui supporte
l’exécution des EJB.
Le serveur de base de données, le middleware orienté
message, les systèmes d’entreprise et autres ressources, ne
font pas partie d’un serveur d’applications J2EE. Mais WAS et
les autres serveurs d’applications J2EE fournissent des API
standard qu’une application ITP peut appeler pour accéder à 
ces ressources.

Téléchargez gratuitement cette ressource

Guide des Services Managés pour se moderniser et se sécuriser

Guide des Services Managés pour se moderniser et se sécuriser

À l’heure où les talents du numérique sont rares et difficiles à séduire, comment bénéficier des meilleures compétences en infrastructure Cloud ou en cybersécurité pour gagner en agilité et en cyber-résilience ? Découvrez le Guide des Services managés dédiés aux PME.

Tech - Par iTPro.fr - Publié le 24 juin 2010

A lire aussi sur le site

Revue Smart DSI

La Revue du Décideur IT