> Tech > IBM PureFlex System disponible le 21 mai

IBM PureFlex System disponible le 21 mai

Tech - Par Guillaume Rameaux - Publié le 11 mai 2012
email

Un investissement de deux milliards de dollars sur trois ans, 37 laboratoires impliqués dans 17 pays, IBM croit dur comme fer à ses nouveaux PureSystems et a employé les grands moyens pour les concevoir.

IBM PureFlex System disponible le 21 mai

« Cette annonce me rappelle celle de l’AS/400 », indique Alain Bénichou, Président d’IBM France, lors de la présentation de PureSystems à ses clients.

Le premier né de la famille, PureFlex System, sera disponible le 21 mai. Pour rappel, le principe de cette nouvelle infrastructure est de fixer des objectifs de performances à la plateforme qui va ensuite s’auto-configurer pour adapter la fourniture de ressources et obtenir le résultat demandé. « Nous allons arrêter de programmer les machines et commencer à leur apprendre à se programmer toutes seules », résume Marc Dupaquier, Vice-President Marketing et Communication pour IBM STG. Stockage, réseau, calcul, virtualisation, consommation énergétique, tout peut être administré via une console unique baptisée Flex System Manager.

IBM mise sur l’ouverture de ses nouvelles machines pour attirer les responsables informatiques. Systèmes d’exploitation AIX, iSeries, Red Hat, Suse ou Windows, hyperviseurs PowerVM, KVM, VMware ou Hyper-V, processeurs Power ou Intel, tous ces environnements peuvent être intégrés. IBM va même plus loin et garantit que son châssis sera capable d’accueillir toutes les technologies des 10 prochaines années. « Les PureSystems sont prêts à accueillir les réseaux 100G », cite en exemple Laurent Vanel, Responsable Technique PureSystems.

Des performances améliorées de 300 %

IBM a installé une cinquantaine de systèmes chez certains de ses clients et livre les premiers résultats de ces tests. La technologie Easy Tier embarquée, issue du rachat de Storwize en 2010, offrirait 300 % de performances en plus pour les applications critiques grâce au placement dynamique des données sur des disques plus ou moins performants en fonction de leur utilisation (pour plus d’informations sur Easy Tier, lire « Storwize V7000 : l’atout stockage d’IBM », System iNews – Avril 2011). Flex System Manager permettrait également de réduire de 98 % le temps de provisioning du stockage et le système réseau intégré diminuerait la latence applicative de moitié.

(((IMG5431)))

(((IMG5432)))

(((IMG5433)))

Concernant les applications, 126 sont à l’heure actuelle PureSystems Ready et peuvent être déployées simplement grâce à des patterns définis par les éditeurs. La seconde plateforme, PureApplication System, permet une utilisation optimale de ces applications. Le temps d’allocation serveur pour une application SAP est par exemple réduit de 3 semaines à 15 minutes.

De nouveaux PureSystems vont faire leur apparition dans le courant du mois d’octobre, dédiés notamment à l’analytique et aux problématiques Big Data.

Téléchargez gratuitement cette ressource

Agilité IT : 5 erreurs à ne pas commettre

Agilité IT : 5 erreurs à ne pas commettre

A propos des défis de la transformation auxquels les entreprises font face et de la manière de maîtriser les réalités de la croissance Agile, nous avons consulté Dom Price, pionnier des méthodes de travail d'Atlassian, au sujet des choses à faire et à ne pas faire en matière de déploiement Agile. Découvrez dans ce nouveau Guide d’évolutivité Agile, les meilleures pratiques à mettre en place.

Tech - Par Guillaume Rameaux - Publié le 11 mai 2012