> Tech > IBM PureSystems : le cloud privé automatisé

IBM PureSystems : le cloud privé automatisé

Tech - Par Guillaume Rameaux - Publié le 12 avril 2012
email

IBM remet au goût du jour le système expert. Une nouvelle famille de « systèmes experts intégrés » va être lancée le mois prochain. Son nom : PureSystems.

IBM PureSystems : le cloud privé automatisé

Big Blue a investi 2 milliards de dollars en quatre ans pour mettre au point cette nouvelle gamme de produit. L’idée est d’offrir aux entreprises un cloud privé prêt à l’emploi capable de s’auto-configurer à partir de règles prédéfinies. « Ce n’est pas un nouveau serveur, souligne Alain Bénichou, Président d’IBM France. C’est un mini-datacenter ». La plateforme supporte plusieurs systèmes d’exploitation (AIX, iSeries, Red Hat, Suse, Windows), hyperviseurs (PowerVM, KVM, Vmware, Hyper-V) et processeurs (Power ou Intel) et permet donc de faire tourner des applications auto-gérées.

Le nouvel outil Flex System Manager va provisionner automatiquement les ressources nécessaires à l’application pour atteindre des objectifs de performances fixés par l’administrateur. Pour cela, il se conforme aux règles fournies par l’éditeur de l’application. Plus de 125 éditeurs travaillent avec IBM pour certifier leurs applications « PureSystems Ready » et ont d’ores et déjà mis au point 150 modèles d’expertises que l’on peut retrouver sur le nouveau portail PureSystems Centre.

La plateforme gèrera également de nombreuses tâches d’administration sur la haute-disponibilité, la sécurité grâce à un annuaire LDAP intégré, le déploiement de patch… L’objectif d’IBM est de permettre aux entreprises de ne plus dépenser près de 70% de leur budget IT dans la gestion informatique et la maintenance pour investir davantage dans l’innovation. « Il va y avoir des freins car beaucoup de services informatiques souhaiteront conserver leurs prérogatives », reconnaît Alain Bénichou.

Le premier élément de la famille, Pure Flex System, sera disponible en mai à un prix d’entrée de 100 000 dollars et permettra de mettre en place des environnements IaaS (Infrastructure-as-a-Service) privés. Le second, PureApplication System, arrivera en juillet et coûtera entre 500 000 et un million de dollars. Il sera dédié aux applications de base de données. IBM compte passer « presque à 100 % » par son réseau de partenaires pour la commercialisation.

Plus d’informations : IBM

Téléchargez gratuitement cette ressource

6 Questions stratégiques avant de passer à Office 365

6 Questions stratégiques avant de passer à Office 365

Migrer une partie des services d’un système d’information vers Office 365 s’inscrit dans une démarche plutôt moderne. Mais elle va impliquer un certain nombre de changements majeurs qui bien souvent ne sont pas pris en compte lors de la décision d’acquisition du service, découvrez nos 6 recommandations clés !

Tech - Par Guillaume Rameaux - Publié le 12 avril 2012