> Tech > IBM recrute les meilleurs et les plus novateurs

IBM recrute les meilleurs et les plus novateurs

Tech - Par iTPro.fr - Publié le 24 juin 2010
email

Domino et Java attirent les nouveaux éditeurs vers l'AS/400 Le succès de l'AS/400 dépend de la modernisation permanente de son immense portefeuille applicatif. Toutefois, il ne s'agit pas simplement de moderniser des dizaines de milliers d'applications déjà  disponibles. En effet, il est tout aussi important que la plate-forme attire de nouvelles applications, créées dans des environnements de développement modernes, qui supportent les technologies e-business et ERP (Enterprise Resource Planning) les plus récentes.

Souvent, les nouvelles applications tirent un plus grand avantage des technologies qui placent le Web et l'e-business au centre de leur démarche, ce qui est le cas plus particulièrement de Domino et Java. De plus en plus, les solutions professionnelles les plus récentes sont conçues dès le départ dans ces nouveaux environnements de développement qui gagnent chaque jour en maturité. Maintes fois, cela a pour conséquence d'offrir aux AS/400 de nouvelles fonctionnalités sans précédent dont les utilisateurs ne peuvent désormais plus se passer.

Pour s'assurer que les développeurs de ces applications s'intéressent aux AS/400 au même titre que les plates-formes Windows NT et Unix, IBM a imaginé une stratégie permettant d'attirer les solutions les plus récentes et les plus novatrices vers sa plate-forme. Cette stratégie est basée sur l'idée de rendre les AS/400 techniquement fiables et attractifs à  la communauté des développeurs. Il s'agit là  d'un effort continu qui se traduit entre autres, par une amélioration constante du support de TCP/IP et de Unix.

D'ores et déjà , les AS/400 se sont enrichis d'une JVM (Java Virtual Machine), du support de Domino en mode natif et de fonctionnalités e-business intégrées au système. Les bases technologiques étant en place, la division AS/400 peut désormais recruter activement des ISV (Independent Software Vendors) non-AS/400 pour s'assurer que la plate-forme dispose de solutions compétitives dans des domaines clés de la technologie, tels que le commerce électronique, la business intelligence, et la gestion des chaînes d'approvisionnement.

Les efforts de recrutement d'IBM visent à  satisfaire les besoins de cinq secteurs d'activité majeurs où l'AS/400 est déjà  très présent, tout en possédant une marge de progression considérable : la distribution, l'industrie, la banque/finance, l'assurance, et les télécommunications. En fait, IBM a conçu un tableau à  deux dimensions dans lequel ces secteurs d'activité constituent l'ordonnée et les types de solutions les plus importants (ERP ou commerce électronique par exemple) constituent l'abscisse (figure 1).

L'objectif en est de s'assurer que toutes les cases du tableau sont occupées par d'excellentes applications représentant l'état de l'art dans leurs domaines respectifs. Les 150 plus grands ISV d'IBM ont été sollicités pour remplir plusieurs de ces cases. Mais Big Blue invite également d'autres fournisseurs de solutions à  porter leurs offres sur AS/400.

“ Nous travaillerons avec nos fournisseurs actuels, mais nous souhaitons aussi recruter un nouvel ensemble de fournisseurs afin de nous assurer que les AS/400 continuent de disposer d'un ensemble de solutions très compétitif et moderne pour répondre aux besoins professionnels des clients ”, explique Debra Thompson, vice-président de la branche systèmes d'entreprises de la Division AS/400.

Le simple fait de disposer d'une solution dans la case d'un tableau ne suffit pas. IBM a pour ambition de fournir les solutions les meilleures et les plus prisées dans chaque catégorie.

Prenez par exemple la catégorie probablement la plus importante de toutes : les applications métiers. Il y a quelques années, certaines solutions ERP très répandues sur le marché, comme Baan, PeopleSoft ou SAP, n'étaient pas disponibles sur AS/400. Désormais, elles le sont. Avec l'arrivée de ces nouvelles venues sur la liste déjà  impressionnante des fournisseurs traditionnels de solutions ERP sur AS/400, “nous

IBM affirme que l’augmentation sensible du nombre de nouvelles applications AS/400
constatée l’année dernière, par rapport à  1996 ou 1997 prouve d’une part que la
plate-forme séduit les développeurs, et d’autre part, que les efforts de recrutement
d’IBM donnent les résultats escomptés.
Plus de 200 nouvelles applications provenaient d’éditeurs qui jusque là , ne disposaient
pas de solutions AS/400, et qui ont été séduits par la plate-forme en 1998. IBM
indique qu’elle a recruté la moitié de ces applications, les éditeurs de solutions
ayant initié eux-mêmes le portage de l’autre moitié.
La plupart des nouvelles applications (45%) représentait des produits “ complémentaires
”.

Par exemple, il pouvait s’agir de solutions de type gestion de portefeuille client
ou gestion de la qualité fonctionnant en collaboration avec une application métier
ou améliorant les fonctionnalités de cette dernière. Les outils et les middlewares
constituaient 28% des nouvelles applications, tandis que 18% représentaient des
applications métiers. La grande majorité des applications provenait de l’univers
Domino (figure 2), suivies de loin par les applications C/C++ portées sur AS/400,
puis celles écrites soit avec des outils de développement soit en Java.

Cette année semble promise à  une augmentation similaire, avec déjà  85 nouvelles
solutions supplémentaires dans les starting blocks dès le printemps. Encore une
fois, la plupart des nouvelles applications sont des produits Domino. Les applications
Java font une apparition timide mais respectable. Les solutions Domino et Java
comptent plusieurs applications de commerce électronique ainsi que des serveurs
d’applications Web.

Téléchargez gratuitement cette ressource

TOP 5 Modernisation & Sécurité des Postes Clients

TOP 5 Modernisation & Sécurité des Postes Clients

Pour aider les entreprises à allier les restrictions liées à la crise et la nécessaire modernisation de leurs outils pour gagner en réactivité, souplesse et sécurité, DIB-France lance une nouvelle offre « Cloud-In-One » combinant simplement IaaS et DaaS dans le Cloud, de façon augmentée.

Tech - Par iTPro.fr - Publié le 24 juin 2010