> Tech > IBM Systems Director : des scénarios ambitieux

IBM Systems Director : des scénarios ambitieux

Tech - Par Greg Hintermeister - Publié le 31 août 2012
email

D’ambitieux scénarios de bout en bout dont vous ne pensiez pas Systems Director capable.

IBM Systems Director : des scénarios ambitieux

J’ai toujours souhaité ajouter à IBM Systems Director le concept suivant : une approche claire et nette, tournée vers l’objectif, qui fédérerait plusieurs fonctions IBM Systems Director. En effet, Systems Director a de riches fonctionnalités et chaque tâche est facile à utiliser, mais on ne voit pas trop comment rassembler ce potentiel et en tirer quelques solutions globales spectaculaires.

Pour rendre vos tâches de management plus productives, je vous propose quelques scénarios de bout en bout dont vous ignorez probablement que Systems Director est capable.

Ajouter de la résilience à vos systèmes d’exploitation invités virtualisés existants

Les systèmes POWER6 se distinguent par la mobilité de Power System. Une fois le serveur configuré, cette mobilité vous permet de déplacer un serveur virtuel AIX ou Linux sur Power, d’un serveur physique sur un autre, tandis que le système d’exploitation et les applications continuent à s’exécuter. Pour profiter de cela, il vous faut un serveur POWER6, VIOS configuré pour la mobilité, le système d’exploitation AIX ou Linux on Power, des fermes virtuelles, des seuils, un plan d’automatisation et la relocalisation des tâches. Voici comment le mettre en place.

1.    Configurez les Power Systems. Vous devez configurer au moins deux serveurs POWER6 pour pratiquer la mobilité de partitions (pour plus d’instructions, voir le lien Live Partition Mobility dans l’encadré Pour en savoir plus).

2.    Créez une ferme virtuelle. Dès que deux systèmes, ou plus, sont prêts, connectez-vous à Systems Director et ouvrez la catégorie Availability. Cliquez sur la liste Virtual Farms et choisissez Create Virtual Farm. Une ferme virtuelle est un groupe de systèmes dont les travaux peuvent être relocalisés de l’un à l’autre. Sélectionnez simplement l’un des systèmes sur la page Initial Host, puis cliquez sur les autres systèmes dans la page Additional Hosts. A noter que deux pages aident au filtrage : quand vous avez choisi un hôte initial, seuls les hôtes compatibles avec lui s’afficheront sur la seconde page. C’est aussi de cette manière que vous grouperez les serveurs VMware ou Xen pour permettre la relocalisation des tâches sur ces plates-formes.

3.    Créez un plan de relocalisation. Après la ferme virtuelle, vous devez créer un plan de relocalisation. Dans la même catégorie Availability, cliquez sur Relocation Plan et choisissez Create Relocation Plan. Ensuite, sélectionnez  If Server01 has a critical error, relocate all virtual servers to Server02. Sauvegardez le plan.

4.    Reliez le tout avec un plan d’automatisation. Ouvrez la catégorie Automation, cliquez sur Event Automation Plans et choisissez Create Automation Plan. Ce plan va rechercher des événements et, quand il les a trouvés, va exécuter la relocalisation. Pour ce plan d’automatisation, sélectionnez Server01. Ensuite, sur la page Events, choisissez Critical et Fatal severity afin que tout événement critique ou fatal signalé par Server01 provoque la relocalisation. Sur la page Event Actions du wizard, cliquez sur le bouton Create et sélectionnez Start a task on a system that generated the event. Dans l’interface utilisateur (UI) résultante, sélectionnez le plan de relocalisation que vous venez de créer.

C’est tout ! Désormais, quand Server01 enverra un événement critique ou fatal, les serveurs virtuels actifs sur Server01 seront relocalisés sur Server02. Si un événement est trop vaste pour que la relocalisation soit fondée sur un événement critique ou fatal, vous pouvez créer un filtre d’événements personnalisé plus détaillé pour spécifier des événements PFA matériels ou autres types d’événements spécifiques.

Ce scénario permet des variantes intéressantes. Ainsi, les situations suivantes sont mises en place de la même manière, mais ont des actions et des moniteurs différents pour définir les seuils :

•    Supervisez l’énergie utilisée (watts). Si le nombre de watts dépasse un certain seuil, relocalisez les serveurs virtuels.
•    Supervisez la température. Si un serveur chauffe trop, changez son power cap (pour plafonner la consommation maximale) ou suspendez les serveurs virtuels non critiques.
•    Supervisez l’utilisation de la CPU sur un système d’exploitation. Si elle est trop élevée, appelez la commande Edit Virtual Server pour ajouter de la mémoire et de la capacité de traitement. Vous pouvez aussi appeler une commande pour déployer une nouvelle appliance virtuelle afin d’ajouter une autre instance de l’application !

Téléchargez gratuitement cette ressource

*** SMART DSI *** VERSION NUMÉRIQUE

*** SMART DSI *** VERSION NUMÉRIQUE

Découvrez SMART DSI, la nouvelle revue du Décideur IT en version numérique. Analyses et dossiers experts pour les acteurs de la transformation numérique de l'entreprise, Gagnez en compétences et expertise IT Professionnelle avec le contenu éditorial premium de SMART DSI.

Tech - Par Greg Hintermeister - Publié le 31 août 2012