> Tech > Imprimer sans iSeries Access

Imprimer sans iSeries Access

Tech - Par Terry Silva - Publié le 24 juin 2010
email

iSeries Access est un moyen simple et fiable pour connecter une imprimante à un iSeries. On n’a besoin que d’un PC, d’une imprimante et (bien entendu) d’une licence iSeries Access. L’iSeries et iSeries Access travaillent à l’unisson, on peut même dire main dans la main, pour fournir une excellente impression.Toutefois, ce duo peut poser deux problèmes. Premièrement, il faut un PC (et quelqu’un capable de l’allumer et de le surveiller de temps en temps). Deuxièmement, comme iSeries Access fait la plus grande partie du travail, il ne produit que des rapports standard d’une grande banalité.

Heureusement il existe d’autres méthodes vous permettant d’influencer la sortie imprimée. La meilleure et la moins chère (gratuite avec l’OS/400) consiste à utiliser TCP/IP – avec soit Line Printer Daemon (LPD), soit des communications de programme à programme avec des sockets. LPD est disponible sur la plupart des imprimantes de type TCP/IP et des serveurs d’impression TCP/IP.

Tout d’abord, votre imprimante doit reconnaître TCP/IP. Il est moins cher et plus simple d’acheter une imprimante dotée d’une interface Internet, mais, si vous avez déjà une imprimante sans la fonction Ethernet, vous pourriez ajouter une carte ou un dispositif pour lui donner la fonction TCP/IP. Ainsi, de nombreuses imprimantes HP LaserJet sont prêtes à recevoir une carte JetDirect. Dans le cas où la simple installation d’une carte réseau ne peut pas rendre votre imprimante capable de participer à un LAN, il existe des serveurs d’imprimante que l’on peut rattacher aux imprimantes. J’ai utilisé avec succès des serveurs d’imprimante de IO Corporation, mais il y a beaucoup d’autres fabricants. Ces convertisseurs de protocoles ont généralement des ports parallèles, USB et (parfois) des ports série pour attacher des imprimantes.

Une imprimante de type TCP/IP possède pour l’essentiel un serveur d’impression qui utilise LPD pour communiquer avec les postes client. L’iSeries peut aussi se comporter comme un serveur d’imprimante en utilisant le même protocole. De la même manière que l’iSeries utilise des files d’attente d’imprimante, l’imprimante de type TCP/IP a aussi une ou plusieurs files d’attente d’impression, dont la plus courante est RAW. RAW permet d’obtenir des données brutes de la part du client et c’est ce dernier qui se charge de l’essentiel du formatage à l’aide d’un langage de contrôle d’imprimante.

Une fois l’imprimante opérationnelle, il faut connaître son adresse IP ou son nom IP. On peut généralement trouver ou configurer l’adresse IP en utilisant des options de menu de l’imprimante ou en utilisant le logiciel du fabricant sur un PC connecté à l’imprimante par l’intermédiaire du LAN. Si votre réseau a un serveur de noms IP, vous pouvez utiliser le « surnom » IP. C’est la meilleure méthode parce que les adresses IP peuvent changer, particulièrement si votre réseau utilise DHCP (Dynamic Host Configuration Protocol).

Téléchargez gratuitement cette ressource

Cybersécurité sous contrôle à 360°

Cybersécurité sous contrôle à 360°

Avec Cloud in One, les entreprises ne gagnent pas uniquement en agilité, en modernisation et en flexibilité. Elles gagnent également en sécurité et en résilience pour lutter efficacement contre l’accroissement en nombre et en intensité des cyberattaques. Découvrez l'axe Cybersécurité de la solution Cloud In One.

Tech - Par Terry Silva - Publié le 24 juin 2010