> Tech > L’initiative Biztalk de Microsoft

L’initiative Biztalk de Microsoft

Tech - Par iTPro.fr - Publié le 24 juin 2010
email

par Tao Zhou
Le commerce électronique Business-to-business (B2B) permet aux entreprises d'effectuer leurs transactions commerciales par l'Internet sans processus manuels. Dans bien des cas, les entreprises utilisent des applications et des formats de documents différents, et l'intégration d'applications faisant appel à  diverses structures de données pose au commerce électronique B2B un véritable défi. Traditionnellement, les grandes entreprises utilisent les standards d'échange de documents EDI pour mettre en oeuvre l'intégration des applications commerciales et l'exploitation. Mais l'implémentation de l'EDI est onéreuse et rares sont les petites et moyennes entreprises pouvant se permettre cette solution. Pour régler le problème de l'intégration des applications et minimiser le coût de développement d'un système de e-commerce B2B, l'industrie informatique considère le standard XML du World Wide Web Consortium (W3C) comme langage standard pour les données du commerce électronique B2B. XML est gratuit, facile à  utiliser et supporte la description des données pour toutes les applications et plates-formes. Lorsque deux partenaires commerciaux utilisent la même spécification de document XML pour échanger des informations, leurs applications supportant XML peuvent recevoir et traiter des données sans transformation manuelle ni saisie. Plusieurs éditeurs, dont IBM, SoftQuad et Microsoft, offrent des applications de commerce B2B utilisant XML. En 1999 Microsoft a annoncé le développement de sa solution de commerce électronique B2B en XML, répondant au nom de code BizTalk Initiative, et a sortie, en 2000, BizTalk Framework et BizTalk Server 2000, les deux principaux éléments constitutifs de l'initiative BizTalk. BizTalk Framework est une spécification technique qui définit l'architecture et la structure des messages BizTalk. BizTalk Server 2000 est un serveur qui intègre les applications et automatise les processus commerciaux en acheminant et en transformant automatiquement les documents. Avant d'utiliser BizTalk, pour donner libre cours à  une activité de commerce électronique, il importe de bien comprendre les composants de cette solution.

L’initiative Biztalk de Microsoft

En janvier, Microsoft a sorti la spécification  » BizTalk Framework 1.0a Independent
Document Specification « , qui décrit l’architecture et la structure des messages
de BizTalk. (Pour obtenir cette spécification, allez à  http://www.microsoft.com/biztalk/download/biztalkframework1a.doc).
Comme le montre la Figure 1, dans un système de commerce électronique B2B BizTalk,
les partenaires commerciaux utilisent des serveurs BizTalk pour échanger des documents
commerciaux. (Un éditeur tiers peut développer une version de BizTalk Server du
moment que la version supporte le BizTalk Framework). Lorsqu’un événement commercial
se produit dans l’organisation source, l’application source utilise le schéma
BizTalk correspondant à  cet événement pour générer un document XML. Par exemple,
lorsque l’organisation source veut commander un équipement à  une organisation
destinataire, l’application de comptabilité de l’organisation source génère un
bon de commande conformément à  un schéma de bon de commande. L’application source
envoie le document au serveur BizTalk, qui construit un message BizTalk et l’envoie
au serveur BizTalk de l’organisation destinataire. Ce dernier utilise les schémas
correspondants pour valider le message reçu et envoyer le document à  l’application
destinataire pour son traitement informatique commercial.
Un schéma BizTalk est un schéma XML spécifique à  BizTalk, qui définit le vocabulaire
utilisé pour décrire le contenu et la structure du document commercial. Les partenaires
commerciaux doivent utiliser le même schéma pour soumettre et recevoir les documents.
Microsoft utilise un site Web, http://www.biztalk.org comme référentiel central
stockant et publiant les schémas XML pour les documents BizTalk. Toute organisation
peut participer à  la définition du schéma XML pour un type spécifique de document
commercial et le publier sur le site Web BizTalk pour en permettre une utilisation
publique. Pour trouver un schéma spécifique dans la bibliothèque de schémas de
BizTalk, la recherche peut se faire par secteur industriel ou par mot-clé, et
on peut ensuite télécharger les schémas dont on a besoin.

Dans la spécification BizTalk Framework, Microsoft n’a pas défini un service
de transport pour les messages BizTalk

Comme le montre la Figure 2, la structure d’un message BizTalk se compose d’une
enveloppe de transport et d’un document BizTalk. L’enveloppe spécifie le protocole
de transport utilisé par le serveur BizTalk pour délivrer le message BizTalk.
Mais dans la spécification BizTalk Framework, Microsoft n’a pas défini un service
de transport pour les messages BizTalk. Celui-ci dépend de l’implémentation du
serveur BizTalk. Ainsi, BizTalk Server 2000 supporte HTTP, HTTPS (HTTP over Secure
Sockets Layer), FTP, SMTP, MSMQ (Microsoft Message Queue Server), les fax et les
composants AIC (Application Integration Componants) pour les services de transport.
(Un composant AIC est un composant COM intégrant une application à  BizTalk Server
2000 en fonction des impératifs d’échange d’informations commerciales).
Un document BizTalk est un document XML bien formulé commençant toujours par une
étiquette XML (la référence d’un
espace de noms est une variable qui change pour chaque organisation) et se termine
par l’étiquette XML
. A l’intérieur de ces étiquettes se trouvent
un en-tête et un corps de document. L’en-tête contient des informations de remise
et un manifeste de document. Les informations de remise contiennent les adresses
source et destination, l’heure d’envoi du message par l’organisation source, et
l’objet du message. (Ces zones sont les mêmes que les zones A, De, Heure et Objet
d’un en-tête de courrier électronique). Les serveurs BizTalk émetteurs et récepteurs
peuvent utiliser les informations de remise pour l’acheminement des messages.
Le manifeste du document décrit l’objet du document BizTalk (par exemple bon de
commande). Le manifeste du document peut aussi inclure un message attaché dans
un fichier (par exemple l’image du logo d’une entreprise). Le corps du document
contient un ou plusieurs documents commerciaux comportant des informations sur
la transaction commerciale, telles que quantité, équipement, prix et adresse de
livraison dans un bon de commande. Les étiquettes XML de la Figure 2 montrent
les relations hiérarchiques des étiquettes principales (également baptisées BizTags)
d’un message BizTalk.

Téléchargez gratuitement cette ressource

Guide des Services Managés pour se moderniser et se sécuriser

Guide des Services Managés pour se moderniser et se sécuriser

À l’heure où les talents du numérique sont rares et difficiles à séduire, comment bénéficier des meilleures compétences en infrastructure Cloud ou en cybersécurité pour gagner en agilité et en cyber-résilience ? Découvrez le Guide des Services managés dédiés aux PME.

Tech - Par iTPro.fr - Publié le 24 juin 2010