> Tech > La gestion des disques de Windows 2000

La gestion des disques de Windows 2000

Tech - Par iTPro.fr - Publié le 24 juin 2010
email

En général, j'ai le sentiment que les nouvelles versions des outils sont plus compliquées à  utiliser que leurs prédécesseurs. Une croyance qui vient probablement de mes expériences passées et d'une tendance mainte fois observée. Pourtant, l'outil de gestion des disques de Windows 2000 évite le piège : le nouvel outil offre une interface simplifiée et compte de nouvelles fonctions très utiles.Les utilisateurs expérimentés de Windows NT sont des habitués de l'Administrateur de disques, l'outil intégré de NT pour la création, l'administration et la suppression des volumes logiques sur les disques physiques. L'équivalent Windows 2000 de l'Administrateur de disques de NT est le composant logiciel enfichable Gestion des disques que l'on peut démarrer depuis Outils d'administration, Gestion des disques (écran 1).

La gestion des disques de Windows 2000

La gestion des disques de
Windows 2000 ressemble à  l’administrateur de disques de Windows NT à  bien
des égards. Le nouvel outil supporte également le RAID 0, 1 et 5 ; les
agrégats par bande avec parité – stockage des données sur trois disques
physiques ou plus ; et le mirroring, qui consiste à  conserver une copie
complète des données d’un volume sur un autre disque. L’outil de gestion
des disque supporte également les volumes étendus qui associent logiquement
des espaces non affectés de plusieurs disques en une seule unité logique.

Bien que l’interface
apparaisse familière au premier coup d’oeil, vous remarquerez des
modifications lorsque vous utiliserez l’outil. La terminologie est différente
et s’élargit pour prendre en compte les nouvelles fonctions. En outre, on
n’est plus limité à  26 lettres au maximum pour les noms de volumes. Une
meilleure organisation de l’interface de création de volumes et des
modifications dans la façon dont fonctionnent les volumes permettent de créer
de nouveaux volumes et d’éditer la structure logique des volumes sur les
disques physiques plus rapide et plus facile. Par exemple, on peut changer la
structure du volume logique à  la volée sans devoir rebooter le système. Le
nouvel outil affiche des informations de statut pour tous les volumes logiques
(opérationnel ou non, taille, format du disque, espace disponible, volume total
et pourcentage utilisé) à  côté d’un affichage de la structure du volume.
Ainsi, on peut voir ces informations de statut pour tous les volumes logiques
d’un coup, au lieu de devoir passer de la vue du volume à  celle de la
configuration du disque comme avec l’administrateur de disques. Enfin, on peut
régénérer des données perdues sans devoir rebooter après. Lorsqu’on
remplace un disque défaillant et que l’on reconstitue le miroir ou un volume
RAID 5, les volumes à  tolérance de panne retrouvent ce statut dès que les
données sont régénérées.


Téléchargez gratuitement cette ressource

Endpoint Security : Guide de Mise en œuvre

Endpoint Security : Guide de Mise en œuvre

Détournement d’applications légitimes, élévation de privilèges, logiciels malveillants furtifs : comment les solutions de Endpoint Security permettent elles de faire face aux nouvelles techniques d'attaques complexes ? Découvrez, dans ce Guide Endpoint Security, les perspectives associées à leur mise en œuvre.

Tech - Par iTPro.fr - Publié le 24 juin 2010