> Tech > Le service d’équilibrage des charges de Windows NT

Le service d’équilibrage des charges de Windows NT

Tech - Par iTPro.fr - Publié le 24 juin 2010
email

Les sites Web reposant sur des applications sophistiquées sont confrontés à  deux problèmes principaux : la fiabilité et la montée en charge. Les utilisateurs ont besoin d'un accès fiable aux applications Web, y compris celles de l'intranet de leur entreprise. L'augmentation du trafic à  la fois sur les sites Internet et intranet est venue renforcer le problème de la capacité des applications à  croître : le trafic d'un site Web peut passer de 1.000 à  80.000 hits par jour. L'utilisation d'un seul serveur pour garantir la fiabilité est problématique, car en cas d'arrêt du serveur, les applications s'arrêtent également.

De plus un serveur unique offre un potentiel limité de montée en charge.Les premières solutions mises en place par les webmestres et les administrateurs systèmes pour accroître la fiabilité et l'évolutivité faisaient appel à  des périphériques matériels comme le routeur DNS. Celui-ci distribuait aléatoirement, " à  tour de rôle " les requêtes aux différents serveurs du réseau pour équilibrer la charge.

Cette méthode fonctionnait bien avec les premiers sites HTML et même avec certains sites hébergeant avec les premières applications Web. Mais l'arrivée d'applications Web dotées de fonctions plus sophistiquées, telles que le support de session Internet Information Server, qui stocke des informations sur le serveur entre les sessions d'un utilisateur, a mis à  mal la solution du routeur. Ce dernier est en effet incapable d'assurer l'équilibrage des charges nécessaire aux applications Web modernes.

Pour résoudre les problèmes de fiabilité et de montée en charge, les éditeurs ont développé des logiciels comme Convoy Cluster Software de Valence Research pour les serveurs NT. Fin 1998, Microsoft a acquis Valence Research et l'a rebaptisé Windows NT Load Balancing Service (WLBS) 2.2. WLBS est fourni gratuitement aux utilisateurs de l'édition Entreprise de Windows NT Server 4.0. (Pour l'obtenir, allez à  http://www.microsoft.com/ntserver/all/downloads.asp#windowsntserverfeatures).

Fin 1998, Microsoft a acquis Valence Research et l'a rebaptisé Windows NT Load Balancing Service


WLBS tourne également sur la version normale de Windows NT Server 4.0, mais il n'est pas intégré à  la licence de cette version. En revanche, lorsque vous passerez à  Windows 2000, sachez que WLBS ne fonctionnera que sur Windows 2000 Advanced Server et Windows 2000 Datacenter Server. Pour se servir de WLBS, il faut donc disposer de la bonne version et de la bonne licence de Windows NT, sans oublier d'adopter la bonne version de Windows 2000.

Le service d’équilibrage des charges de Windows NT

WLBS résout les problèmes de fiabilité des applications serveur grâce au
clustering et offre la capacité d’évolution via l’équilibrage de charge. Le clustering
assure le support du failover. En cas d’arrêt d’un serveur, le programme transfère
les utilisateurs vers un autre serveur.

L’équilibrage de charge distribue dynamiquement la charge des utilisateurs entre
les serveurs. Pour savoir comment WLBS peut améliorer les performances des applications,
voir l’article de Microsoft : » Windows NT Load Balancing Service Provides Higher
Scalability and Improved Fault Tolerance  » http://www.microsoft.com/ntserver/ntserverenterprise/exec/feature/wlbs/defaultWLBS
rassemble plusieurs serveurs en cluster supportant les applications et les services
TCP/IP.

Ce cluster peut exécuter des applications et des services, notamment des serveurs
Web, des services de media en continu (comme Microsoft NetShow Services), des
réseaux privés virtuels (VPN) et des services proxy. WLBS supporte des applications
d’éditeurs indépendants et ne se limite pas aux applications de Microsoft. WLBS
et ses services sont transparents pour l’application, car ils se situent entre
le trafic TCP/IP entrant et cette dernière.WLBS ne fonctionne pas avec les logiciels
non-IP, tels que les serveurs de base de données, de messagerie ou les objets
COM tournant sur le serveur. On peut utiliser Microsoft Cluster Server avec les
applications non IP, puis WLBS pour les applications TCP/IP, afin de garantir
au système une tolérance de panne totale.

On peut placer des objets COM sur chaque serveur du cluster pour supporter le
failover des objets COM avec WLBS. En cas de défaillance d’un serveur, WLBS achemine
alors, vers un autre serveur du cluster, les requêtes adressées à  l’application
IP accédant aux objets COM.La Figure 1 illustre un utilisateur accédant à  un cluster
WLBS à  partir d’un browser Web. WLBS s’installe comme adaptateur de réseau sur
chaque serveur NT du cluster.

Le cluster WLBS a un nom de domaine distinct (par exemple mon_entreprise.com)
et une adresse IP distincte (par exemple 199.200.101.20) qui donne au cluster
une identité unique.

On installe les drivers WLBS et on utilise le nom de cluster et l’adresse IP pour
chaque serveur membre du cluster. Les utilisateurs peuvent utiliser le nom ou
l’adresse du cluster pour accéder à  une application TCP/IP sur le cluster. Le
logiciel de clustering de chaque serveur voit la requête et envoie dynamiquement
le message au bon serveur sur la base d’un algorithme d’équilibrage des charges.

Téléchargez cette ressource

Guide de cybersécurité en milieu sensible

Guide de cybersécurité en milieu sensible

Sur fond de vulnérabilités en tout genre, les établissements hospitaliers, pharmacies, laboratoires et autres structures de soin font face à des vagues incessantes de cyberattaques. L’objectif de ce livre blanc est de permettre aux responsables informatiques ainsi qu’à l’écosystème des sous-traitants et prestataires du secteur médical de se plonger dans un état de l’art de la cybersécurité des établissements de santé. Et de faire face à la menace.

Tech - Par iTPro.fr - Publié le 24 juin 2010

A lire aussi sur le site

Revue Smart DSI

La Revue du Décideur IT