> Sécurité > Les défis qui nuisent aux équipes de cybersécurité

Les défis qui nuisent aux équipes de cybersécurité

Sécurité - Par Sabine Terrey - Publié le 08 novembre 2023
email

Qu’en est-il des défis liés aux processus, technologies et au personnel et qui limitent la capacité des organisations à prévenir les cyber attaques ? Tenable y répond dans sa dernière étude.

Les défis qui nuisent aux équipes de cybersécurité

Une surface d’attaque à protéger

On observe qu’au cours des deux dernières années, le programme de cybersécurité d’une organisation moyenne n’était prêt à défendre ou à bloquer de manière préventive que 57 % des cyberattaques auxquelles elle a été confrontée.

Ainsi, 43 % des attaques lancées contre elles ont réussi.

La complexité de l’infrastructure

Si 58 % se concentrent sur la lutte contre les attaques plutôt que sur leur prévention, pourquoi ne pas réduire les risques potentiels avant les attaques ?

Cette attitude résulte de la difficulté à obtenir une image précise de la surface d’attaque, notamment :

  • La visibilité sur les actifs inconnus
  • Les ressources cloud
  • Les faiblesses de code
  • Les systèmes d’habilitation de l’utilisateur

La complexité de l’infrastructure offre de nombreuses possibilités de configurations erronées et d’actifs négligés. 

Les risques perçus du Cloud

75 % considèrent l’infrastructure cloud comme « la plus grande source de risque d’exposition dans leur organisation ».

Ainsi, les risques les plus élevés proviennent de l’utilisation

  • du cloud public – 30 %
  • du multi cloud et/ou du cloud hybride – 23 %
  • de l’infrastructure du cloud privé – 12 %
  • des outils de gestion des conteneurs cloud – 9 %

Hygiène des données & Sécurité préventive

Selon 75 %, l’identité des utilisateurs et des privilèges d’accès doit être prise en compte pour classer les vulnérabilités par ordre de priorité en vue d’y remédier.

Un manque d’hygiène des données empêche de tirer des données de qualité des systèmes de gestion des privilèges et des accès des utilisateurs – 57%.

Enfin, il faut 15 heures par mois pour créer des rapports sur l’état de l’infrastructure de sécurité de l’entreprise pour les dirigeants.

53 % des réunions sur les systèmes critiques ont lieu tous les mois, mais 18 % ont lieu une fois par an et 2 % n’ont pas de telles réunions.  


Source Etude Tenable, réalisée par le cabinet Forrester Consulting « Les vieilles habitudes ont la vie dure : comment les défis liés aux personnes, aux processus et à la technologie nuisent aux équipes de cybersécurité » Mars 2023 auprès de 825 professionnels de l’informatique et de la cybersécurité dans de grandes entreprise – États-Unis,  France, Royaume-Uni, Allemagne, Australie, Mexique, Inde, Brésil, Japon et Arabie Saoudite. 


Téléchargez cette ressource

Guide de Sécurité IA et IoT

Guide de Sécurité IA et IoT

Compte tenu de l'ampleur des changements que l'IA est susceptible d'entraîner, les organisations doivent élaborer une stratégie pour se préparer à adopter et à sécuriser l'IA. Découvrez dans ce Livre blanc Kaspersky quatre stratégies efficaces pour sécuriser l'IA et l'IoT.

Sécurité - Par Sabine Terrey - Publié le 08 novembre 2023

A lire aussi sur le site

Revue Smart DSI

La Revue du Décideur IT