> Tech > Les réponses techniques à  la problématique d’intégration ?

Les réponses techniques à  la problématique d’intégration ?

Tech - Par iTPro.fr - Publié le 24 juin 2010
email

Mis en ligne le 23/03/2005 - Publié en Mai 2004

Dans un environnement AS/400 iSeries de plus en plus ouvert vers l'extérieur, aux clients, partenaires, fournisseurs, comment connecter efficacement les collaborateurs aux applications, les applications aux applications et autres systèmes informatiques, indépendamment du lieu, des technologies et des langages ? Microsoft et Unilog Management proposent aux entreprises les outils et la méthodologie nécessaires pour les aider à  faciliter cette intégration et à  pérenniser davantage leur patrimoine AS/400 ...

Comment se traduisent sur le terrain de l’entreprise ces enjeux
d’intégration, d’homogénéité et de flexibilité ? Pour
comprendre les réponses techniques à  apporter, prenons
l’exemple d’une entreprise lambda disposant de sites locaux
utilisant l’architecture .NET de Microsoft et articulés autour
d’un site central AS/400 dépositaire de données et de traitements.

  • Des activités nécessairement réparties : En premier
    lieu, la réalisation et l’exploitation de nouvelles règles «
    métier » ou de nouveaux processus doivent être effectuées
    par les équipes AS/400 en central ou par les équipes
    Microsoft locales, en fonction des besoins et des responsabilités.
    Les processus mis en oeuvre et les échanges de données
    qu’ils génèrent, impliquent entre les deux architectures
    une communication fluide, bidirectionnelle et dans
    laquelle la technique ne doit jamais entraver le métier.
  • Une flexibilité à  la carte : Si deux sites distants souhaitent
    adapter certaines règles métier et/ou certains processus
    à  leurs besoins propres, cela doit s’opérer dans le respect des structures des données centrales.
    Le processus doit évoluer indépendamment
    des données et
    seules de nouvelles vues métier doivent
    être construites ou modifiées.
    Les technologies de l’EAI (Enterprise
    Application Integration) sont
    ainsi les plus aptes à  gérer cette diversité
    avec un impact moindre sur
    l’existant.

  • Homogénéité et rationalisation
    des processus d’échange :
    Le pilotage
    des échanges et des processus
    entre les environnements AS/400
    iSeries et .NET nécessite un serveur
    d’intégration dédié, tel que BizTalk
    Server de Microsoft. Peu coûteuse,
    cette technologie est capable de tracer
    tous les échanges de données et
    processus, y compris ceux impliquant
    l’AS/400. Elle permet par
    ailleurs de réutiliser les composants
    et de préserver une homogénéité
    technologique.

  • Accès aux données : Que le système
    demandeur de données soit de
    type Host ou Windows, il doit impérativement
    accéder à  ces données au
    moment utile, via des procédures
    normalisées (synchronisation de
    base à  base, accès à  des vues métier
    via l’invocation de services, consolidation
    analytique décisionnelle) utilisant
    des technologies homogènes.
    Il est ainsi impératif de fluidifier et de
    normaliser l’échange de données ou
    l’invocation de services.

Pour assurer au final un déploiement
accéléré et garantir une productivité
de réalisation, tous ces process
doivent bien évidemment se réaliser
en limitant au possible les impacts sur
l’existant technique et en réduisant au
maximum l’intrusion sur les systèmes
AS/400.

Téléchargez gratuitement cette ressource

HP Elite Slice G2 : optimisez la collaboration… et votre budget !

HP Elite Slice G2 : optimisez la collaboration… et votre budget !

Téléchargez cette étude Forrester et découvrez comment booster la collaboration tout en dégageant un excellent R.O.I grâce au système de vidéoconférence HP Elite Slice G2 avec Microsoft Teams !

Tech - Par iTPro.fr - Publié le 24 juin 2010