> Tech > Maîtriser les modules : 2e partie

Maîtriser les modules : 2e partie

Tech - Par iTPro.fr - Publié le 24 juin 2010
email

par Bryan Meyers - Mis en ligne le 16/11/2005 - Publié en Février 2005

Dans la 1ère partie de cet article (iSeries News décembre 2004 ou www.itpro. fr Club Abonnés), j'ai expliqué comment construire un programme modulaire à  l'aide de procédures, comment compiler et lier le code source, et comment gérer les modules. L'étape suivante consiste à  organiser ces modules et programmes de service qui contiennent le code que l'on réutilisera parmi de nombreux programmes. L'un des outils qu'ILE fournit à  cet effet est le binding directory.
Nous allons donc voir quelques principes essentiels du binding directory, comment utiliser le langage de liaison et comment convertir des membres /COPY, des sous-routines et des programmes appelés, en procédures. Vous serez alors prêts à  créer vos propres applications modulaires.

Maîtriser les modules : 2e partie

Une binding directory est simplement une liste de modules et/ou de programmes
de service que le binder peut utiliser pour trouver toutes les procédures
nécessaires à  la création d’un programme. Le binding directory ne
contient aucun code : c’est simplement un répertoire qui indique au binder où
trouver le code.
Les commandes CRTPGM (Create Program) et CRTSRVPGM (Create
Service Program) supportent chacune un paramètre de binding directory :

CRTPGM PGM(program-name) +
MODULE(module1 module2 …) +
ENTMOD(entry-module) +
BNDSRVPGM(srvpgm1 srvpgm2 …) +
BNDDIR(binding-dir1 binding-dir2 …)

CRTSRVPGM SRVPGM(srvpgm-name) +
MODULE(module1 module2 …) +
BNDSRVPGM(srvpgm1 srvpgm2 …) +
BNDDIR(binding-dir1 binding-dir2…)

Le paramètre BNDDIR peut simplifier
les entrées dans les paramètres MODULE
et BNDSRVPGM. Pendant l’étape de liage,
ces commandes commenceront par lier
les objets listés explicitement dans les paramètres MODULE et BNDSRVPGM.
Ensuite, si le binder n’a toujours pas toutes les procédures dont il a besoin, il
commencera à  rechercher séquentiellement, dans les répertoires de liage
qu’indique le paramètre BNDDIR. Quand il trouve une entrée qui contient une
procédure dont il a besoin, le binder lie ce module ou programme de service
au programme ou programme de service, exactement comme s’il avait été listé
explicitement dans le paramètre MODULE ou BNDSRVPGM.
La commande CRTBNDDIR (Create Binding Directory) va créer l’objet répertoire.
Vous pourrez ensuite utiliser la commande WRKBNDDIRE (Work with Binding Directory Entries) pour ajouter ou enlever des
entrées de répertoire. La figure 1 illustre un binding directory
classique. Notez que le binding directory peut contenir
des références à  la fois aux modules et aux programmes de
service : les modules sont liés par copie ; les programmes de
service sont liés par référence.

Téléchargez gratuitement cette ressource

Guide de facturation électronique, voie royale pour le DAF et la digitalisation de la fonction finance

Guide de facturation électronique, voie royale pour le DAF et la digitalisation de la fonction finance

Ce livre blanc expose les problématiques auxquelles sont confrontés les DAF modernes et souligne les bénéfices de la facturation électronique pour la trésorerie. Il dévoile également le processus de déploiement de ce projet de transformation digitale que la réglementation rendra bientôt obligatoire.

Tech - Par iTPro.fr - Publié le 24 juin 2010