> Tech > Mettre Exchange 2000 en Cluster, quelques règles d’or

Mettre Exchange 2000 en Cluster, quelques règles d’or

Tech - Par iTPro.fr - Publié le 24 juin 2010
email

par Jerry Cochran
Dans la première partie de cet article, nous avons décri les concepts de base du service de clustering de Windows 2000, ainsi que les améliorations apportées au clustering d'Exchange 2000 Enterprise Server. Fort de ces connaissances, vous êtes désormais capables d'évaluer les avantages et les problèmes potentiels de la conception et de l'administration du stockage dans un cluster Exchange 2000. Si le déploiement d'un cluster vous semble intéressant pour votre organisation, plusieurs pratiques optimales peuvent vous aider à  atténuer l'effort de formation nécessaire.

La planification du stockage est l’un des éléments les plus délicats, mais aussi
les plus importants, du déploiement des clusters Exchange 2000. Un cluster Exchange
Server 5.5 ne contient qu’un serveur Exchange virtuel EVS (Exchange Virtual Server)
et l’affectation du stockage à  partir de celui du cluster partagé est donc simple.
En revanche, le support par Exchange 2000 de plusieurs EVS et groupes de stockage
par noeud complique énormément le déploiement et la gestion d’un cluster. En dépit
de cette difficulté, la conception du stockage d’un cluster doit être la bonne
dès le départ, pour réussir son implémentation.

Pour configurer Exchange 2000 dans un environnement de cluster, il faut planifier
soigneusement les volumes à  partager entre les noeuds du cluster. Mais parler de
 » partage  » ne convient pas tout à  fait, puisque le service Cluster fonctionne
dans un modèle shared-nothing : un seul membre du cluster à  la fois peut posséder
un volume, et par conséquent y accéder. Un mécanisme de stockage partagé pour
le service Cluster, la technologie du SAN (Storage Area Network), accroît les
fonctions d’évolutivité, de fiabilité et de gestion des données, améliorant ainsi
les possibilités de conception et d’allocation du stockage dans un environnement
de cluster. Familiarisez-vous avec la configuration de la technologie SAN dans
un cluster, ainsi qu’avec ses fonctions, comme la réplication des données et les
volumes de continuité de l’activité (BCV pour Business Continuance Volumes).

Le meilleur moyen de planifier le stockage est de suivre une approche inverse
de la conception et de l’installation du cluster et de son matériel. En d’autres
termes, commencez par le nombre d’utilisateurs par cluster et par les niveaux
de services requis, puis remontez les étapes pour allouer le stockage.

Commencer d’abord par déterminer la charge d’utilisateurs requise pour la totalité
du cluster. Supposons, par exemple, qu’il s’agisse de supporter 10.000 utilisateurs
sur un cluster Exchange 2000 à  quatre noeuds. (Seul Windows 2000 Datacenter Server
supporte les clusters à  quatre noeuds). Pour en savoir plus sur Datacenter, voir
notre dossier de février 2000. En divisant uniformément les utilisateurs entre
les différents systèmes membres du cluster, on obtient 2.500 utilisateurs par
noeud. On peut alors concevoir chaque noeud du cluster en fonction des performances
et des possibilités de récupération après incident requises pour 2.500 utilisateurs
(en s’appuyant, le cas échéant, sur des contrats de niveau de service – on parle
de SLA – établis avec les utilisateurs).



Pour configurer Exchange 2000 dans un environnement de cluster, il faut planifier
soigneusement les volumes à  partager entre les noeuds du cluster



Il faut ensuite déterminer les scénarios de bascule en cas d’incident exigés par
les configurations des utilisateurs et du cluster. Dans la première version RTM
(release to manufacturing), Enterprise Server limite les groupes de stockage à 
quatre par noeud de cluster ; voilà  pourquoi chaque noeud de cluster ne peut pas
exécuter plus de quatre groupes de stockage Exchange Server à  la fois. Cette limite
prend une importance particulière pendant une bascule de cluster. En cas de défaillance,
si un serveur Exchange virtuel EVS se déplace sur un autre noeud, la limite totale
des groupes de stockage de ce dernier reste 4. Microsoft augmentera probablement
cette limite dans les futures releases d’Exchange Server, lorsque les technologies
telles que l’adressage mémoire 64 bit seront disponibles. En attendant, il ne
faut pas perdre de vue cette limitation lors de la conception d’un cluster. Pour
tout cluster, il faut impérativement mettre en place des règles de bascule en
cas d’incident pour empêcher tout noeud de dépasser la limitation de quatre groupes
de stockage par noeud.

Après avoir considéré les limites du nombre de groupes de stockage par noeud, il
faut déterminer le nombre d’utilisateurs à  configurer par groupes de stockage.
Sans oublier toutefois qu’un EVS peut contenir plusieurs groupes de stockage et
en veillant à  ne pas dépasser la limite par noeud, que ce soit en condition de
fonctionnement normal ou en cas de bascule après d’incident. Pour simplifier l’exemple
du cluster servant 10.000 utilisateurs, planifiez un EVS par noeud et un groupe
de stockage par EVS (ratio de 1:1). Ce ratio signifie qu’un serveur Exchange virtuel
et un groupe de stockage prendront en charge 2.500 utilisateurs sur chaque noeud.

En continuant à  travailler en sens inverse, le moment est venu planifier la quantité
de stockage et la configuration requise pour chaque noeud du cluster. Il est préférable
d’utiliser les règles d’or reconnues pour favoriser au maximum les Entrées/Sorties
disques ; notamment la séparation des E/S séquentielles et aléatoires. La Figure
1 montre une conception de cluster à  quatre noeuds supportant les 10.000 utilisateurs
de notre exemple.

Téléchargez gratuitement cette ressource

Protection des Données : 10 Best Practices

Protection des Données : 10 Best Practices

Le TOP 10 des meilleures pratiques, processus et solutions de sécurité pour mettre en œuvre une protection efficace des données et limiter au maximum les répercutions d’une violation de données.

Tech - Par iTPro.fr - Publié le 24 juin 2010