> Tech > Microsoft Server and Tools Update : Robert Wahbe, Bob Kelly et Zane Adams annoncent les enjeux.

Microsoft Server and Tools Update : Robert Wahbe, Bob Kelly et Zane Adams annoncent les enjeux.

Tech - Par Charlene Lefoulon - Publié le 24 juin 2010
email

Vendredi 16 octobre, Microsoft donnait une conférence afin de faire le point sur les mises à jour Server and Tools. Rétrospective avec des experts tout droit venus des Etats-Unis.   Pour la sortie de son évènement serveur, Microsoft a dépêché ses meilleurs experts dans ses nouveaux locaux d’Issy-les-Moulineaux. Au rendez-vous de cette journée, les rencontres de Robert Wahbe, Corporate Vice-President Server and Tools, Bob Kelly, Corporate Vice-President Infrastructure Server Marketing, et Zane Adams, Directeur de la Stratégie Virtualisation Windows.
« Investissement clé » pour les entreprises, le serveur est annoncé par le trio d’experts comme un évènement avec, à court terme, 2010 dans le viseur, mais aussi à moyen terme, un positionnement sur les trois à cinq ans à venir. Au centre du débat, les applicatifs métiers, les software et hardware et, bien sûr, la virtualisation côté serveur. 

Microsoft Server and Tools Update : Robert Wahbe, Bob Kelly et Zane Adams annoncent les enjeux.
C’est sur le concept de « New Efficiency » [Nouvelle Efficacité, ndlr] que Robert Wahbe entre en matière. Pour évaluer, les mises à jour Microsoft Server and Tools, il faut avant tout souligner les réels enjeux qui viennent bousculer le marché : « réduire les coûts, produire davantage, et créer sans cesse, innover… ». L’aura de Steve Ballmer n’est pas loin – With Less, Do More – et Microsoft Server and Tools Update se situe dans le même créneau. 

Au carrefour de ces mises à jour, la Windows Server, il s’agit du serveur « le plus largement déployé au monde », et son développement d’applications est largement adopté.

Concernant la virtualisation, c’est 23% d’hôtes virtualisés, et les innovations sont plurielles : Forefront, System Center Suite, Web est impressionnante : fiabilité, scalabilité et flexibilité sont les maîtres-mots ».

Pour l’offre Dynamic IT, Bob Kelly met l’accent sur les nouveaux aspects des technologies utilisées et la manière de les mettre en place : « Du DataCenter en tant que noyau dur du projet, nous sommes passés à l’utilisateur comme épicentre et moteur de toute ambition. ». En cela, la virtualisation permet réellement au DataCenter traditionnel, on passe au virtualisé ; le gain est énorme : plus de 50% d’utilisations croissantes ».

Au-delà de ce schéma, le Cloud privé représente la prochaine étape puisque les coûts de management « baissent considérablement », tandis que le scale-out accroît selon Bob Kelly. Globalement, donc, Microsoft tend vers un Cloud public qui permettrait une meilleure organisation des infrastructures virtualisées. 

Avec le lancement de ces produits majeurs, récemment annoncés sur le marché, tels que Windows 7, Windows Server 2008 R2 et Exchange 2010, Microsoft rappelle que son positionnement est à la fois pluriel, dans la disciplinarité et dans la stratégie. A suivre avec attention…        

Téléchargez gratuitement cette ressource

Guide de Services Cloud Managés

Guide de Services Cloud Managés

Accélérer votre transformation digitale, protéger et sécuriser vos environnements Cloud avec les offres de support, d'accompagnement et de services managés. Découvrez le TOP 3 des Services Managés pour accompagner la transformation de vos environnements Cloud, gagner en agilité et en sécurité dans un monde d'incertitudes.

Tech - Par Charlene Lefoulon - Publié le 24 juin 2010