> Tech > Microsoft Site Server 3,0 édition Commerce électronique

Microsoft Site Server 3,0 édition Commerce électronique

Tech - Par iTPro.fr - Publié le 24 juin 2010
email

L'édition Commerce électronique de Microsoft Site Server 3.0 simplifie la création d'une vitrine Internet en fournissant aux développeurs un ensemble d'outils et de possibilités, comme, par exemple, des boutiques types pour servir de modèles. Pour plus de personnalisation ou l'intégration à  l'existant, des modèles peuvent être modifiés ou créés de toute pièce. Microsoft Site Server édition Commerce électronique (SSCE) permet de presque tout faire très facilement. Ses assistants peuvent générer votre site vitrine à  partir de zéro avec des mécanismes de base pour récolter des informations sur les acheteurs et les commandes, le stockage dans des bases de données et le traitement des commandes. SSCE comprend des outils intégrés de publicité et de promotion et des outils d'administration des vitrines.

Ces outils, combinés à  des snap-in d'éditeurs tiers - calcul des taxes, coûts d'expédition, paiement - facilitent la création d'une vitrine de base et le démarrage d'une activité commerciale.Mais, pour comprendre SSCE et s'en servir pour créer une solution plus sophistiquée s'intégrant aux systèmes et aux bases de données de l'entreprise, il faut se retrousser ses manches et jeter un coup d'oeil sous le capot. A y regarder de plus près, on découvre que SSCE contient plusieurs technologies et structures essentielles : pages actives ASP (Active Server Pages), objets COM et pipeline de traitement des commandes.

La plupart des pages d'un site Web SSCE sont des ASP côté serveur, contenant un script qui manipule un jeu d'objets COM fourni par Microsoft avec SSCE. Le logiciel les utilise pour recueillir des informations sur l'acheteur, extraire et enregistrer des données dans la base de données sous-jacente et traiter la commande du client grâce à  un pipeline de traitement de commande (OPP pour Order Processing Pipeline).

Les pipelines de traitement de commandes suivent les mêmes étapes que la caissière d'un magasin

L’OPP

Considérons l’achat d’un produit dans une boutique normale : on entre dans le
magasin, on trouve ce qu’on cherche et on paie l’article à  la caissière. De même,
les OPP  » business to customer  » de SSCE traitent les informations de commande
dans une séquence prescrite. Ils suivent les mêmes étapes que la caissière d’un
magasin. Ils organisent le processus de commande en étapes distinctes, exécutées
dans une séquence bien définie. A ce stade du processus de commande, SSCE extrait
les informations ou en ajoute au formulaire de commande (OrderForm) de l’acheteur.
L’OrderForm est un objet COM fourni par SSCE pour recueillir des informations
sur l’acheteur, les articles achetés et les détails du paiement. Le Tableau 1
montre les étapes standards du processus entre une entreprise et son client.

SSCE offre également des pipelines  » Business to Business « , qui traitent les
transactions en étapes semblables à  celles des pipelines décrits précédemment.SSCE
stocke les informations OPP dans des fichiers de configuration avec des extensions
.pcf. Ces fichiers, créés avec l’éditeur de pipeline de Commerce Server, définissent
les stades par lesquels le logiciel passera pour une transaction donnée et les
objets COM OPP qui seront exécutés par SSCE à  chaque étape. Ce sont ces objets
COM OPP qui effectuent le travail à  chaque étape. SSCE offre trois modèles  » business
to consumer  » standards que l’on peut utiliser avec l’éditeur de pipeline pour
créer des fichiers .pcf (ces modèles ont une extension .pct).

Modèle produits. On utilise ce
modèle pour créer un fichier .pcf exécutant des objets COM OPP qui calculent les
informations sur les prix et les remises. Ce pipeline affiche des informations
sur le produit et le prix dans la page product.asp. Le fichier .pcf qui en résulte
définit les étapes Info sur le produit, Informations sur l’acheteur, Prix de l’article,
Prix corrigé de l’article et Stock.

Modèle plan. Ce modèle sert à  créer
un fichier .pcf qui exécute des modèles OPP présentant à  l’acheteur un récapitulatif
de commande. Le récapitulatif comprend toutes les remises, les taxes, les frais
d’expédition et les frais de manutention. SSCE utilise le fichier .pcf pour calculer
un récapitulatif de commande que l’acheteur peut examiner avant de procéder au
paiement. Le fichier .pcf qui en résulte définit les étapes Info produit, Informations
sur le commerçant, Informations sur l’acheteur, Initialisation de la commande,
Vérification de la commande, Prix de l’article, Prix corrigé de l’article, Prix
corrigé de la commande, Sous-total de commande, Expédition, Taxe, Récapitulatif
de la commande et Stocks.

Modèle paiement. Ce modèle crée
un fichier .pct qui exécute des composants OPP validant le paiement de l’acheteur,
effectuant la transaction d’achat et écrivant une commande dans la base de données.
En option, il est possible de personnaliser ce fichier pour lui faire écrire les
contenus de la commande dans une base de données de réception. Ce modèle crée
un fichier .pcf qui définit les étapes Vérification de l’achat, Paiement et Acceptation.L’Ecran
1 montre le modèle de pipeline  » plan  » dans la fenêtre de l’éditeur de pipeline
de Commerce Server. Le logiciel représente les pipelines comme des tuyaux de plomberie,
chaque section verticale représentant une étape et chaque section horizontale
un objet COM OPP qui traite les informations du formulaire de commande. L’éditeur
de pipeline permet d’ajouter, configurer ou supprimer des objets COM OPP à  chaque
étape.

L’éditeur de pipeline permet d’ajouter, configurer ou supprimer des
objets COM OPP à  chaque étape

L’éditeur de pipeline permet de configurer chaque étape pour lui faire exécuter
un ou plusieurs objets COM OPP. Si vous ne désignez pas un objet COM OPP pour
une étape particulière, le logiciel saute l’étape. Les objets COM OPP interagissent
avec l’objet Formulaire de commande pour mener à  bien une transaction. SSCE fournit
des objets COM OPP simples pouvant servir à  traiter des commandes simples.
Il existe des objets COM d’éditeurs tiers qui traitent des opérations plus ou
moins complexes.
Une troisième option consiste à  créer ses propres objets COM avec un outils capable
de générer des objets COM (Visual Basic par exemple) pour un traitement spécialisé.
Il est ainsi possible d’obtenir un traitement des commandes parfaitement adapté
à  son entreprise.

Tableau 1 : Etapes standards  » business to
consummer « 
Etape du pipeline Description
Info Produit Récupère les informations sur le produit dans
la base de données du site pour les afficher dans la vitrine.
Informations sur le commerçant Ajoute des informations sur le commerçant dans
le formulaire de commande
Informations sur l’acheteur Ajoute des informations sur l’acheteur dans
le formulaire de commande
Initialisation de la commande Définit des informations initiales sur la commande
dans le formulaire de commande et vérifie qu’il comporte une ID de commande
Vérification de la commande Vérifie que les données du formulaire de commande
peuvent être traitées par le système (par exemple au moins un article à 
acheter)
Prix de l’article Initialise le prix de l’article pour chaque
article d’un formulaire de commandes avant les corrections des soldes et
des promotions
Prix corrigé de l’article Corrige le prix de l’article en fonction des
soldes ou des promotions
Prix corrigé de la commande Corrige le prix de la commande, en permettant
les soldes et les promotions sur plusieurs articles ou sur une commande
globale (par exemple acheter deux articles dont un gratuit)
Sous-total de commande Calcule le prix du sous-total de commande après
correction d’un article et d’une commande
Expédition Calcule les frais globaux d’expédition
Manutention Calcule les frais de traitement globaux de la
commande
Taxes Calcule les taxes à  l’achat pour chaque article
de la commande et calcule le total de la taxe pour la commande globale
Récapitulatif de la commande Calcule le sous-total en déduisant toutes les
remises et en ajoutant les frais d’expédition, de traitement et des taxes
au sous-total de la commande
Stocks Vérifie que chaque article d’un formulaire de
commande est en stock
Vérification de l’achat Vérifie que les informations fournies par l’acheteur
sur l’adresse et la carte de crédit répondent aux critères de validation
Paiement Effectue le traitement d’approbation des cartes
de crédit
Acceptation Traite la commande terminée : lance le suivi
de la commande, génère les bons de commande et corrige l’inventaire

Retour

Téléchargez gratuitement cette ressource

Comment aborder la sauvegarde moderne ?

Comment aborder la sauvegarde moderne ?

Au-delà de l’effet de « corvée », souvent soulignée par les administrateurs, la sauvegarde moderne est un nouveau concept qui a le potentiel de transformer toute direction des systèmes d’information, quelle que soit sa taille, et d’apporter des réponses fonctionnelles nouvelles pour rendre le service informatique plus efficace. Découvrez comment aborder la sauvegarde moderne

Tech - Par iTPro.fr - Publié le 24 juin 2010