> Tech > NAS ou SAN, que choisir ?

NAS ou SAN, que choisir ?

Tech - Par iTPro.fr - Publié le 24 juin 2010
email

La consolidation du stockage d'entreprise a le vent en poupe, parce qu'elle accroît l'efficacité, diminue la redondance et simplifie la gestion. Qui n'a pas entendu parler de l'importance du stockage pour les entreprises et de ces deux technologies de stockage dont on parle tant en ce moment : le NAS (Network Attached Storage) et le SAN (Storage Area Network).Les périphériques NAS sont des dispositifs de stockage - de gros serveurs spécialisés que l'on connecte au réseau - qui n'exécutent qu'une tâche et fonctionnent très bien : ils livrent très rapidement les fichiers. La capacité des grands dispositifs NAS est de l'ordre du téraoctet. Les SAN sont, quant à eux, des réseaux multiserveur, multistockage pouvant dépasser les 400 To. Un SAN sert de réseau secondaire à un LAN. Chaque serveur devant accéder au SAN est relié au LAN par une connexion fibre channel. Ce réseau secondaire soulage le réseau principal des charges massives de transfert des données, puisque le trafic de sauvegarde a lieu entre périphériques de stockage à l'intérieur du SAN. Les dispositifs NAS et les SAN ont des fonctions nettement différentes. Le premier peut effectuer certaines fonctions qu'un SAN ne peut pas effectuer et un SAN offre l'évolutivité. Examinons les technologies du NAS et du SAN et les scénarios dans lesquels l'une est préférable à l'autre.

NAS ou SAN, que choisir ?

L’approche traditionnelle du stockage, que montre le modèle de la figure 1, pose plusieurs problèmes. Il y a trois ans environ, la seule approche disponible du stockage consistait à  connecter directement le stockage (c’est-à -dire disques durs, grappes RAID, supports de bandes, disques optiques) à  chaque serveur. Celui-ci traitait toutes les requêtes de fichiers des clients.
Cette approche du stockage pose plusieurs problèmes d’administration. D’abord, le modèle de stockage traditionnel est inefficace pour les ressources, puisque l’espace de stockage existe en groupes isolés. Un serveur peut très bien manquer d’espace de stockage, alors qu’un autre serveur a 100 Go d’espace disque libre. Ce type de stockage crée aussi une redondance non planifiée, inutile, au risque d’avoir des copies dupliquées du même fichier sur plusieurs serveurs. La duplication est inefficace et complique la gestion des informations et la collaboration. De plus, lorsque ce sont les serveurs du LAN qui assurent le stockage, le trafic de sauvegarde monopolise les ressources du réseau.
Dernier problème, les serveurs ne peuvent pas partager les données entre différentes plates-formes, puisqu’un système de fichier (par exemple NTFS) ne peut pas lire un autre système de fichier (par exemple UNIX). Certaines applications tierces peuvent effectuer la traduction des systèmes de fichier, mais elles sont difficiles à  gérer. C’est pourquoi, le modèle de stockage des serveurs traditionnels tend à  gaspiller des ressources valables et demandent davantage de temps aux administrateurs pour équilibrer la charge du stockage, gérer la redondance et éviter les goulots d’étranglement. NAS et SAN apportent une solution au casse-tête du stockage de nombreux administrateurs.

Téléchargez cette ressource

SD-WAN de confiance : guide de mise en œuvre

SD-WAN de confiance : guide de mise en œuvre

Ce livre blanc décrit les différents aspects indispensables pour la mise en place d’une approche SD-WAN sécurisée et de confiance. Ce document s’adresse aux consultants et responsables sécurité des systèmes d’information pour bien comprendre les enjeux du Trusted SD-WAN à l’heure de la transformation numérique des entreprises.

Tech - Par iTPro.fr - Publié le 24 juin 2010