> Tech > NAS peut être sympa

NAS peut être sympa

Tech - Par iTPro.fr - Publié le 24 juin 2010
email

par Ed Roth - Mis en ligne le 24/06/2002
Récemment, j'ai parlé avec des administrateurs de sites informatiques des problèmes qu'ils rencontraient avec leur dispositif NAS (Network Attached Storage). Il semble que dernière rencontre du dispositif NAS avec le récent virus Nimda ait été la goutte d'eau qui a déclenché sa mise sur touche ...

Comme l'OS propriétaire de l'appliance ne pouvait se comporter que comme un serveur de fichiers, le site ne pouvait pas installer le logiciel pour protéger activement les volumes NAS du virus. Le site avait aussi eu des problèmes dans l'intégration de sa sécurité de réseau Windows avec la sécurité NAS intégrée, et donc les utilisateurs distants ne pouvaient pas accéder aux fichiers sur le dispositif NAS.

NAS peut être sympa

Cette expérience NAS isolée est venue prouver que ma
prise de position initiale sur NAS était bien fondée. Il m’a
semblé que le site aurait évité de tels problèmes s’il avait utilisé
un bon stockage de type serveur à  l’ancienne, offrant
tous les moyens de gestion que l’OS d’un serveur offre. Cela
m’a paru une excellente matière pour cet article. Mais quand
j’ai essayé de dresser une liste des inconvénients de NAS, je
me suis mis à  découvrir des avantages.

L’un des principaux avantages de NAS est sa facilité d’installation
et d’administration. Les administrateurs système
peuvent utiliser des appareils NAS pour ajouter rapidement
des giga-octets – voire des téra-octets – d’espace de stockage
à  un réseau, et les systèmes Windows, UNIX, Macintosh et
Novell Netware peuvent accéder à  ce stockage. Les appliances
NAS peuvent également aider à  distribuer le trafic
provenant de l’utilisation des fichiers du réseau et certains
dispositifs offrent des possibilités intégrées capables de simplifier
les sauvegardes.

L’intérêt d’un stockage multi plates-formes rapide, fiable
et évolutif, nécessitant peu d’administration, est évident.
Cependant, quand ils optent pour un dispositif NAS, de nombreux
administrateurs ne voient pas combien il est important de choisir le bon appliance NAS pour leur réseau. Bien que la
principale finalité d’un dispositif NAS soit de fournir un stockage
économique accessible par le réseau, ce serait une erreur
que de le choisir sur le seul critère du coût par giga-octet.

Pour choisir l’appliance NAS le mieux adapté à  un besoin
particulier de l’entreprise, il faut bien tenir compte de son
OS. On pourrait penser que comme les dispositifs NAS sont
de type Plug and Play (PnP), peu importe l’OS qui fonctionne
dans ces boîtes. Pourtant l’OS est important parce que c’est
de là  qu’un produit tire beaucoup de ses forces et de ses faiblesses.

Aujourd’hui, la plupart des appliances NAS fonctionnent
sur un OS Windows, UNIX/Linux, ou propriétaire intégré. Les
appliances sous Windows sont probablement le meilleur
choix pour des environnements informatiques où Windows
domine, parce qu’on peut utiliser des mécanismes d’administration
Windows standard comme MMC (Microsoft
Management Console), WMI (Windows Management
Instrumentation) et les services de terminaux – en plus
de toute interface de type Web externe, pour gérer ces
appareils.

Mais Windows n’est pas le seul choix. Les fournisseurs
qui utilisent des kernels UNIX personnalisés et des OS propriétaires
se donnent beaucoup de mal pour s’assurer que
leurs appareils sont conformes à  des modèles de sécurité
très répandus, comme l’authentification AD (Active
Directory) et Kerberos. Il faut aussi s’assurer que l’appareil
NAS coopère avec les schémas de sauvegarde d’antivirus et
de stockage en réseau en place.

Regardez de plus près ce dont vous avez besoin dans
votre environnement. Avec un peu de persistance, vous trouverez
probablement un dispositif NAS répondant à  ces
besoins et qui vous fera gagner du temps et de l’argent.

Téléchargez cette ressource

Guide de cybersécurité en milieu sensible

Guide de cybersécurité en milieu sensible

Sur fond de vulnérabilités en tout genre, les établissements hospitaliers, pharmacies, laboratoires et autres structures de soin font face à des vagues incessantes de cyberattaques. L’objectif de ce livre blanc est de permettre aux responsables informatiques ainsi qu’à l’écosystème des sous-traitants et prestataires du secteur médical de se plonger dans un état de l’art de la cybersécurité des établissements de santé. Et de faire face à la menace.

Tech - Par iTPro.fr - Publié le 24 juin 2010