> Tech > Nettoyer les fichiers dans un répertoire IFS

Nettoyer les fichiers dans un répertoire IFS

Tech - Par John Rusling - Publié le 24 juin 2010
email

Dans ma société, nous sommes de plus en plus amenés à créer et à manipuler des fichiers IFS, temporaires et autres. Dans l’IFS, les documents de réponse XML, les fichiers texte, les fichiers CSV et autres, augmentent en taille et en nombre sur notre System i. Nous gérons une dizaine de sociétés dans le pays, beaucoup avec des agences, et nous voulons éviter d’utiliser WRKLNK et l’option 4 pour nettoyer leurs fichiers IFS.
Ces fichiers pseudo-temporaires sont bien utiles pour régler un éventuel problème. Cependant, nous constatons parfois le problème plusieurs jours après sa manifestation. Si le processus fautif remplace les fichiers IFS temporaires quotidiennement, ou à chacune de ses exécutions, nous pouvons perdre des indices précieux qui nous auraient guidés vers la solution. Pour pallier cela, j’ai créé la commande CLNID (que vous pouvez télécharger sur www.itpro.fr Club abonnés). Cette commande supprime dans un répertoire, les fichiers IFS dont l’âge dépasse le nombre de jours spécifié.

Contenu complémentaire :
IFS : l'essentiel

Nettoyer les fichiers dans un répertoire IFS

Dans la figure 1, le premier paramètre est le répertoire à nettoyer. Il doit commencer, mais pas finir, par une barre oblique. Le deuxième paramètre est le nombre de jours. Ici, si vous dépassez 30, tous les fichiers IFS dans le répertoire qui ont 31 jours ou plus seront nettoyés.

Le troisième paramètre indique au programme le mode dans lequel il doit fonctionner : mode *CLEAN ou mode *LIST. En mode *LIST, je ne supprime pas le(s) fichier(s) IFS ; je les liste plutôt dans le fichier log. En mode *CLEAN, j’utilise le fichier log pour enregistrer la réussite ou l’échec de la tentative de suppression.

Téléchargez gratuitement cette ressource

Les atouts du XDR face aux attaques modernes

Les atouts du XDR face aux attaques modernes

Agréger et corréler des données issues de plusieurs couches de sécurité permet de détecter et répondre plus rapidement aux menaces, gérer davantage d’alertes et renforcer la sécurité IT. La vague XDR s’accélère, comment en tirer profit ?

Tech - Par John Rusling - Publié le 24 juin 2010