> Tech > Network Appliances

Network Appliances

Tech - Par Barrie Sosinsky - Publié le 24 juin 2010
email

De nombreux fournisseurs offrent des network appliances ou des server appliances qui se consacrent à des services Web, des services de fichiers ou autres tâches spécifiques. Bon nombre de ces appliances utilisent BSD UNIX ou Linux comme OS de prédilection, mais on en trouve de plus sous les diverses versions Windows.Microsoft encourage d’ailleurs cette tendance en procurant des outils qui aident les fournisseurs à n’utiliser que les composants Windows nécessaires dans un server appliance. Cette nouvelle génération d’outils représentent une alternative aux serveurs – une alternative qui mérite considération quand on construit l’infrastructure réseau.

Network Appliances

  Au début du développement d’Internet, Sun Microsystems et d’autres fournisseurs UNIX ont participé à  un marché important, en vendant des serveurs polyvalents comme routeurs. Ce créneau a pratiquement disparu le jour où une startup nommée Cisco Systems a réduit les routeurs à  de simples appliances. Mark Santora, senior vice-président marketing de Network Appliance considère que le modèle Cisco « déconstruit le serveur », et Network Appliance a appliqué cette technique aux services de fichiers, livrant une gamme d’appliances NAS (Network Attached Storage) qui domine aujourd’hui le marché. Rien d’étonnant à  ce que plusieurs hauts dirigeants de Cisco soient membres du conseil d’administration de Network Appliance.

  Le routage est important en soi, mais mineur dans l’activité d’un serveur. Pourtant, les fournisseurs peuvent réduire n’importe quel service de réseau ou serveur d’application à  un appliance. C’est ainsi que l’Application Server Oracle9i offre une mise en oeuvre de base de données de classe entreprise. On connaît davantage le service Web, le cache Web et les appareils SAN (Storage Area Network) fondés sur un petit kernel BSD UNIX ou Linux. Le tableau 1 donne la liste de quelques-uns de ces serveurs.

La plupart des fournisseurs de serveurs offrent des server appliances dédiés. L’approche appliance offre les avantages suivants :

• Simplicité d’emploi – On connecte un appliance à  un réseau avec un minimum de configuration. Ainsi, un server appliance de fichiers pourrait extraire une adresse IP d’un serveur DHCP et demander à  un administrateur de n’entrer que des informations sécurisées du type utilisateurs et groupes.

• Bonnes performances – Les fournisseurs règlent les server appliances pour une fonction particulière et, souvent, désactivent ou retirent certains services système jugés superflus pour réduire l’empreinte. Il est souvent plus facile de faire évoluer des appliances que des serveurs polyvalents parce qu’ils ont moins de composants système à  régler. Récemment, les tests eTesting Labs NetBench 7.0 de MaxAttach NAS 4100 de Maxtor (un appliance NAS construit en utilisant Windows 2000 avec le Server Appliance Kit (SAK) a affiché un débit de plus de 46 Mbps. (Pour plus d’informations sur ce test de performances, aller à  http://etestinglabs.com/main/reports/maxtor9_01.pdf.)

• Fiabilité – Comme les appliances ont un ensemble bien établi de paramètres opérationnels et utilisent moins de services non nécessaires, ils sont souvent plus fiables que les serveurs polyvalents. D’ailleurs, comme ces derniers, les appliances offrent des fonctions de tolérance aux pannes, comme des composants internes redondants, l’équilibrage de charge, et le clustering.

• Administration à  distance – Les appliances sont « sans tête » (c’est-à -dire qu’ils n’ont pas besoin de moniteurs). Ils sont dotés d’un logiciel d’administration spécial, console ou composant de type Java, permettant de les gérer à  distance sur un réseau ou sur Internet. Le logiciel d’administration pour des serveurs polyvalents ne permet pas toujours l’administration à  distance.

• Coût inférieur – Comme les appliances réduisent les fonctionnalités d’un serveur polyvalent à  une seule fonction ou à  un seul jeu de fonctions, ils sont souvent moins chers que les serveurs polyvalents de puissance comparable.

Bien entendu, l’achat d’un appliance suppose certains compromis. Au passif, on trouve :

• Fonctionnalités limitées – L’appliance est conçu pour résoudre un besoin bien particulier. Pas question de le modifier pour répondre à  un autre besoin.

• Obsolescence plus rapide – Un appliance ne s’adapte pas aussi bien à  l’évolution technologique qu’un serveur polyvalent. Par conséquent, sa durée de vie utile risque d’être plus brève.

• Options de logiciel et d’administration limitées – Un appliance est livré avec un minimum de logiciels et de configurations.

  On peut modifier et mettre à  niveau quelques appliances, comme le TaskSmart N2400 de Compaq. Mais, pour des appliances plus fermés comme le MaxAttach NAS 4100, tous les arguments ci-dessus s’appliquent.

Téléchargez gratuitement cette ressource

Le XDR au service de la Sécurité IT

Le XDR au service de la Sécurité IT

Découvrez comment mettre à profit le Machine Learning et un traitement analytique orienté sécurité pour corréler les événements, tout en automatisant et en accélérant les processus de détection et de réponse.

Tech - Par Barrie Sosinsky - Publié le 24 juin 2010