> Tech > Les nouveautés de System Center Operations Manager 2012

Les nouveautés de System Center Operations Manager 2012

Tech - Par Nicolas Milbrand - Publié le 12 septembre 2012
email

Microsoft System Center Operations Manager 2007 est sûrement la solution la plus complète pour la supervision des environnements Microsoft.

Les nouveautés de System Center Operations Manager 2012

L’arrivée de System Center Operations Manager 2007 R2 en 2009 a introduit une ouverture vers les systèmes Unix et Linux ainsi que la possibilité de se connecter à d’autres solutions de supervision ou de gestion d’incidents (IBM TEC, HP OVO, BMC Remedy ARS).

Disponible depuis quelques semaines, la version Beta d’Operations Manager 2012 apporte de nombreuses améliorations.

Cette nouvelle version confirme également la volonté d’ouverture de l’éditeur :

–        Prise en charge de serveurs Linux/Unix (amélioration de l’existant SCOM 2007 R2).
–        Supervision native des éléments actifs du réseau (SNMP).
–        Multiplication des possibilités d’intégration avec System Center Integration Server.
–        Supervision des applications métier sur plateformes  .NET et JEE (WebSphere, WebLogic, Tomcat, JBOSS).

Il est à noter que la multiplication des possibilités d’interopérabilité concerne aussi d’autres produits de la gamme System Center tels que Configuration Manager 2012 ou Virtual Machine Manager. Cet article présente les nouveautés de la version 2012 d’Operations Manager.

La première partie traite des nouveautés dans l’architecture et dans l’interface d’Operations Manager.

SCOM 2012 : Les changements d’architecture
Le déploiement d’Operations Manager 2012

La seconde partie, publiée la semaine prochaine, présentera le processus de migration vers SCOM 2012.

Nous verrons ensuite les interfaces d’administration et les nouveautés en matière de supervision.

Téléchargez gratuitement cette ressource

Les atouts du XDR face aux attaques modernes

Les atouts du XDR face aux attaques modernes

Agréger et corréler des données issues de plusieurs couches de sécurité permet de détecter et répondre plus rapidement aux menaces, gérer davantage d’alertes et renforcer la sécurité IT. La vague XDR s’accélère, comment en tirer profit ?

Tech - Par Nicolas Milbrand - Publié le 12 septembre 2012