> Tech > OpsNav sans IFS

OpsNav sans IFS

Tech - Par iTPro.fr - Publié le 24 juin 2010
email

Par Chris Wilson
Pendant les trois ou quatre dernières années, on a exécuté Client Access sur toutes les stations de travail PC. On pouvait de ce fait accéder à  IFS (Integrated File System) de l'AS/400 à  partir de Network Neighborhood (voisinage réseau), à  la condition d'être directement connecté à  l'AS/400 via Client Access. En dépit de ses débuts difficiles, la stabilité de Client Access a facilité la vie d'un point de vue IFS.

Depuis la V4R4, de nombreux supporters de Client Access ont présenté haut et fort Client Access Express comme un client plus mince et plus fiable, incluant une GUI OS/400 robuste dans OpsNav (Operations Navigator). IBM a de même annoncé le coup de grâce sur Client Access V3R2 - tous les voyants invitaient donc à  migrer sur Client Access Express.

Avec la V5R1, on migre finalement sur Client Access Express, facilement installable. Les sessions d'émulation fonctionnent bien, même s'il faut OpsNav pour gérer la sécurité signon et mot de passe pour les sessions utilisateur. Tout se passe à  merveille jus-qu'à  ce que l'un des utilisateurs importants signale que ses connexions IFS n'apparaissent plus dans Network Neighborhood.

Beaucoup ignorent que depuis la V4R2, IBM livre le support NetServer, qui permet à  l'AS/400 de diffuser l'accès à  toute ressource hôte que l'on veut partager avec le réseau, y compris IFS. Si l'on continue à  utiliser Client Access V3R2, les PC locaux pourront accéder à  IFS par leurs propres moyens. En revanche, l'approche NetServer est un moyen plus sûr et plus standard de donner accès à  IFS parce qu'OpsNav permet de définir qui peut lire et écrire sur les divers dossiers ou racine de l'IFS. De plus, les clients de V3R2 Client Access mettent à  jour IFS en exécutant un programme persistant en arrière-plan, qui essaie d'intercepter des paquets de réseau, de les traduire, et de les télécharger sur le PC. Cette méthode inefficace présente deux inconvénients : elle surcharge le système et elle est moins fiables que les données que NetServer pousse vers les clients. NetServer permet d'autoriser l'accès à  IFS à  partir de Windows ou de partager d'autres ressources iSeries avec les clients du réseau. On configure NetServer via OpsNav, le client libre distribué avec Client Access Express.

Retrouvez les figures explicatives dans l'edition papier.

OpsNav sans IFS

OpsNav V5R1 facilite la configuration de NetServer et de ses parts (shares) résultantes en fournissant le Task Pad en bas de la fenêtre Ops-Nav (pour plus d’informations sur le Task Pad, voir l’article «V5 OpsNav Closes the Green-Screen Functiona-lity Gap», NEWS/400, juin 2001). Pour démarrer l’AS/400 NetServer Configuration Wizard, cliquer sur Configure AS/400 NetServer dans le Task Pad. Cet assistant (wizard) constitue un énorme progrès par rapport aux clients OpsNav précédents.

Le premier panneau qui apparaît donne une brève description des étapes qui vont se produire et invite à  choisir Next si l’on veut commencer les étapes de configuration. Le panneau suivant demande si vous possédez Client Access for Windows 95/NT sur le réseau, parce que vous souhaitez peut-être préserver la connectivité par l’intermédiaire de ces clients à  Network Neighborhood, bien que NetServer diffuse vers les clients Client Access Express. Selon que l’on répond par Yes ou No à  cette question, les quelques panneaux suivants sont différents.

Si on choisit Yes, le système demande également si l’on fait migrer actuellement ces clients Client Access vers Client Access Express et s’il reste quelques clients Client Access à  faire migrer. Si on répond No (c’est-à -dire, s’il n’y a pas de Client Access for Windows 95/NT présent sur le réseau), le système demande si l’on a déjà  des ID utilisateur définis avec des lecteurs ou des imprimantes de réseau configurés pour les parts (shares) NetServer.

A partir de là , la routine est la même quel que soit le mix de clients actuel. Le panneau suivant demande de confirmer le nom du système et si l’on veut l’utiliser comme nom de NetServer. (Ceux qui utilisent Net-Server depuis un certain temps auront sans aucun doute remarqué la disparition du Q devant le nom du système.) Les panneaux suivants demandent le nom de domaine, que le système peut déterminer par lui même. On peut aussi utiliser NetServer de l’AS/400 comme un serveur de logon, bien que la réponse par défaut ici soit No. (Je suppose que la plupart des gens utilisent leur serveur de réseau Windows pour fournir cette fonctionnalité.) D’autres panneaux sont présentés pour l’accès des utilisateurs visitant et pour le paramétrage de WINS (Windows Internet Name Service).

Il est important de configurer WINS correctement pour que les parts (shares) IFS apparaissent dans Network Neighborhood. Toutefois, les clients Windows peuvent toujours trouver des ressources partagées comme IFS, même si l’on n’a pas correctement configuré WINS. Les utilisateurs, par exemple, peuvent encore mapper les lecteurs du réseau aux shares IFS que l’on a validées. D’une manière générale, l’assistant propose suffisamment d’informations pour que l’on puisse accepter les valeurs par défaut en réponse à  la plupart des questions restantes pour démarrer NetServer.

Téléchargez gratuitement cette ressource

Sécurité Office 365 : 5 erreurs à ne pas commettre

Sécurité Office 365 : 5 erreurs à ne pas commettre

A l’heure où les données des solutions Microsoft de Digital Workplace sont devenues indispensables au bon fonctionnement de l’entreprise, êtes-vous certain de pouvoir compter sur votre plan de sécurité des données et de sauvegarde des identités Microsoft 365, Exchange et Teams ? Découvrez les 5 erreurs à ne pas commettre et les bonnes pratiques recommandées par les Experts DIB France.

Tech - Par iTPro.fr - Publié le 24 juin 2010