> Tech > Optimiser les performances de NTFS

Optimiser les performances de NTFS

Tech - Par iTPro.fr - Publié le 24 juin 2010
email

Système de fichier moderne et fiable, NTFS peut être amélioré grâce au tuning et mieux adapté aux besoins propres à chaque entreprise. Cet article décrit des mesures pour évaluer et optimiser les performances des volumes NTFS.En 1993, Microsoft a lancé Windows NT 3.1 et, avec lui, un nouveau système de fichier FAT conçu pour améliorer les possibilités du nouvel OS. Conçu à l’origine par Gary Kumura et Tom Miller, membres de l’équipe de développement originale de NT, NTFS s’appuie sur la sécurité de NT pour améliorer les caractéristiques d’efficacité et de récupération de FAT.
Ces fonctions font de NTFS le système de fichier de prédilection pour les disques de grands volumes des serveurs de réseau. On trouve toujours le système FAT sur les disques de nombreux systèmes qui en ont besoin (par exemple les partitions multi OS ou les serveurs NT basés sur RISC) ; mais les limites de ce système en ont fait un canard boiteux dans l’univers NT moderne.
Si vous voulez satisfaire aux impératifs de sécurité, de performances et de capacité propres à la plupart des organisations, NTFS est le seul choix possible.NTFS est un système de fichier robuste, autocorrectif, qui offre plusieurs fonctions personnalisables ayant une incidence sur son fonctionnement dans un environnement donné.
Certains paramètres sont généraux et d’autres spécifiques à certains volumes NTFS et un certain nombre peuvent se contrôler et s’optimiser. En examinant les besoins de stockage spécifiques à un système et en adaptant ensuite les volumes NT en conséquence, il est possible d’augmenter significativement les performances de disques des systèmes. Cet article décrit plusieurs méthodes pour évaluer et augmenter les performances de NTFS.

Parmi les facteurs affectant les performances des volumes NTFS, nombreux sont
ceux qui peuvent être déterminés et notamment des éléments aussi importants que
le type d’un volume NTFS (par exemple SCSI ou IDE), sa vitesse (par exemple la
vitesse de rotation des disques) et le nombre de disques contenus par le volume.

Outre ces composants importants, les facteurs suivants influencent aussi considérablement
les performances d’un volume NTFS :

  • La taille des clusters et des unités d’allocation ;
  • L’emplacement et le niveau de fragmentation des fichiers fréquemment sollicités,
    comme la MFT (Master File Table), les répertoires, les fichiers spéciaux contenant
    des métadonnées NTFS, le fichier de pagination et les fichiers de données
    d’utilisateurs communément utilisés ;
  • Si vous créez le volume NTFS ou si vous le convertissez à  partir d’un volume
    FAT existant ;
  • Si le volume utilise la compression NTFS ;
  • Si vous désactivez les comportements NTFS inutiles.

L’utilisation de disques plus rapides et d’unités plus nombreuses dans les volumes
multidisques est un moyen évident d’améliorer les performances. Les autres méthodes
sont plus obscures et portent sur des détails de configuration d’un volume NTFS.

Téléchargez gratuitement cette ressource

Endpoint Security : Guide de Mise en œuvre

Endpoint Security : Guide de Mise en œuvre

Détournement d’applications légitimes, élévation de privilèges, logiciels malveillants furtifs : comment les solutions de Endpoint Security permettent elles de faire face aux nouvelles techniques d'attaques complexes ? Découvrez, dans ce Guide Endpoint Security, les perspectives associées à leur mise en œuvre.

Tech - Par iTPro.fr - Publié le 24 juin 2010