> Tech > Pour y voir plus clair dans les bases de données avec OpsNav

Pour y voir plus clair dans les bases de données avec OpsNav

Tech - Par iTPro.fr - Publié le 24 juin 2010
email

Par Jim Flanagan
La V5R1 rend encore plus facile l'utilisation de votre base de données, grâce à  quelques ajouts et améliorations apportés à  la fonction Database d'OpsNav (Operations Navigator). Parmi les nouveautés, citons une vue graphique de la base de données appelée Database Navigator.

  Les fonctions base de données, nouvelles et améliorées, d'OpsNav V5R1 simplifient les bases de données complexes.

  Autre nouveauté : un moyen de recréer des instructions SQL DDL pour les objets de base de données existants, appelé Generate SQL. La V5R1 améliore également les fonctions Run SQL Scripts et Visual Explain.

Pour y voir plus clair dans les bases de données avec OpsNav

  Database Navigator d’OpsNav crée une représentation graphique de la base de données appelée mappe. On peut travailler avec les objets de base de données dans la mappe en utilisant les mêmes possibilités qui existent actuellement dans la vue arborescente OpsNav des objets de base de données. La vue mappe de votre base de données affiche les relations existant entre les tables en utilisant des liens d’intégrité référentielle pour trouver et représenter les tables associées. La mappe peut également montrer des objets dépendants et des concepts relationnels comme des index, des vues, des alias, des clés primaires, des clés uniques, et des contraintes de vérification (check constraints). On peut même afficher des journaux et des récepteurs de journaux concernant les tables de la base de données.

  Une autre caractéristique importante de la mappe est qu’elle permet de créer des UDR (user-defined relationships) – c’est-à -dire, que vous pouvez ajouter vos propres relations entre les objets de base de données dans la mappe. Comme les bases de données peuvent être créées sans liens d’intégrité référentielle, vous pouvez utiliser les UDR pour créer vos propres liens dans la mappe. L’objet UDR est un lien logique qui n’existe que dans la mappe et aide à  documenter les relations cachées entre les tables.

  Comme on peut sauvegarder les mappes sur l’iSeries, les membres de l’équipe peuvent les personnaliser et les partager. C’est particulièrement intéressant dans le cas d’une base de données complexe que l’on souhaite fragmenter en morceaux plus facilement gérables. En examinant une portion de la base de données, on peut voir quelles vues seront affectées si l’on abandonne une table, par exemple. On peut également utiliser la mappe pour déterminer le nombre actuel d’index existant sur une table, pour savoir s’il est opportun de construire un autre index.

Téléchargez gratuitement cette ressource

Guide Azure Virtual Desktop

Guide Azure Virtual Desktop

Comment optimiser les coûts, gagner en agilité, en sécurité et en conformité avec Azure Virtual Desktop ? Découvrez, dans ce Guide Infographique, les bénéfices clés pour les utilisateurs et les avantages de la mise en œuvre pour les équipes IT.

Tech - Par iTPro.fr - Publié le 24 juin 2010