> Tech > Quitter la fraternité de l’anneau

Quitter la fraternité de l’anneau

Tech - Par iTPro.fr - Publié le 24 juin 2010
email

Voici quelques indications pour réussir votre voyage de Token Ring vers une nouvelle vie avec Ethernet haute vitesse Bilbo Baggins, le hobbit héros de la trilogie Le Seigneur des anneaux de J.R.R. Tolkien, entama un difficile voyage de son pays natal vers un royaume étranger où l'attendaient de terribles batailles. Il quitta un pays doux et confortable, parce qu'il le fallait - le monde extérieur avait changé, et des nouveautés s'annonçaient. Il était membre de la Fraternité de l'anneau, un groupe de camarades itinérants poursuivant une cause commune. Mais les événements du monde rendirent inévitable la fin de la fraternité. Bilbo espérait qu'en fin de compte, le bien triompherait du mal et que le monde deviendrait un endroit meilleur.

En tant qu'administrateur de réseau Token-Ring (anneau à  jeton), vous êtes membre d'une semblable fraternité. Comme Bilbo, un long voyage vous attend: un voyage qui vous entraînera hors de la Fraternité du Token-Ring. Heureusement, vous pouvez en voir la fin. Vous savez que les batailles des réseaux à  haut débit ont déjà  été livrées, que le bien a triomphé, et qu'un monde meilleur vous attend. Mais nombreuses sont les routes qui mènent au Pays d'Ethernet. Vous devez savoir laquelle prendre et comment l'emprunter.

Peu de gens doutent sérieusement de la disparition de Token-Ring; IBM elle-même semble constituer le dernier carré des fidèles à  Token-Ring, mais Big Blue s'est couvert en déployant une gamme complète de produits Ethernet. Le marché a parlé: le monde appartient à  Ethernet. Non seulement ce dernier est plus rapide - on trouve actuellement des produits à  1 Gbps, tandis que le Token Ring à  100 Mbps apparaît à  peine (voir l'encadré "Token-Ring haute vitesse: trop petit, trop bancal"), mais pratiquement tous les composants réseau (firewalls, cartes interface réseau (NIC, network interface cards), routeurs), en ont besoin. Seule une petite frange du marché LAN s'intéresse encore à  Token-Ring.

De par le passé, les voies de migration favorites des utilisateurs Token-Ring étaient FDDI (Fiber Distributed Data Interchange) à 100 Mbps ou ATM (Asynchronous Transfer Mode) à  155 Mbps. L'arrivée du Gigabit Ethernet bon marché a modifié tout cela. FDDI, avec ses 100 Mbps, est tout simplement trop lent, et même si ATM atteint 620 Mbps, ses composants sont coûteux et complexes par rapport à  1000BaseTF de l'Ethernet à  1 Gigabit. Donc, à  moins d'avoir déjà  investi dans FDDI ou ATM, il vaut mieux passer carrément en 100 Mbps et à  Ethernet à  1 Gigabit.

Il n'y a donc plus de doute: il est temps de changer. Mais comment passer de Token-Ring à  Ethernet sans dépenser une fortune en nouveau câblage et en matériel, sans perdre des centaines d'heures à  réinstaller les NIC et à  reconfigurer les systèmes, et pourquoi encourir le reproche d'avoir initialement choisi Token-Ring pour son LAN?

La réponse est la même que celle que Gandalf le sorcier a faite à  Bilbo lorsque celui-ci lui a demandé comment commencer son voyage: "Un pas à  la fois". En apprenant les aspects techniques de la migration, où commencer le déploiement d'Ethernet, comment le faire rentablement, et comment obtenir d'autres avantages en même temps, on peut migrer vers Ethernet à  moindre coût et avec peu de perturbations. Au lieu de perdre la face, vous gagnerez en crédibilité car votre réseau sera plus rapide et plus fiable.

Gandalf le sorcier, lorsque Bilbo lui a demandé comment commencer son voyage, a répondu: "Un pas à  la fois".

Quitter la fraternité de l’anneau

Si vous utilisez déjà  Token-Ring, vous avez probablement entendu parler d’une
nouvelle mouture à  100 Mbps, appelée fort logiquement, High-Speed Token-Ring (HSTR).
Né il y a un an, HSTR est le fruit des cogitations d’un groupe de fournisseurs
de chips et d’équipements réseau, appelé la High-Speed Token-Ring Alliance. La
liste des membres fondateurs de l’Alliance est impressionnante: Bay Networks,
Cabletron, Cisco, IBM, Madge Networks, Novacom, Olicom, Texas Instruments (TI),
3Com, University of New Hampshire Interoperability Laboratory et Xylan. Malheureusement,
quatre d’entre eux (Cabletron , Cisco, 3Com et TI) ont sauté du train HSTR à  la
mi-1998, invoquant de médiocres projections de ventes et un manque d’intérêt des
clients.

Malgré ces avatars, l’Alliance a mis en chantier un standard finalisé plus tard
en 1998 et, récemment, IBM, Olicom et Madge ont commencé à  livrer des produits
HSTR. Mais le prix du HSTR à  100 Mbps (environ 3000 francs la carte d’interface
réseau (NIC, Network Interface Card) et 6000 francs par port de switch) sont cinq
fois supérieurs à  ceux du Fast Ethernet 100BaseTX, et deux fois supérieurs à  ceux
de l’Ethernet Gigabit 1000BaseTF. Sauf baisse sensible des prix, il coûtera moins
cher de migrer vers Ethernet que de déployer HSTR.

Un test initial de HSTR conduit par l’organisme d’évaluation de produits The Tolly
Group a démontré une supériorité de 40% de HSTR par rapport à  Fast Ethernet, dans
le cas de transferts de fichiers importants, simultanés et bidirectionnels. Mais
la plupart des utilisateurs ne connaissent pas ce type de trafic sur leurs réseaux;
ils utilisent plutôt ODBC (Open Database Connectivity) et des applications serveur
Web, qui génèrent beaucoup plus de petits paquets que de gros. Dans cette combinaison
de trafic, Fast Ethernet et HSTR affichent des performances pratiquement égales.

Bien que déployé initialement à  100 Mbps, HSTR fonctionnera bientôt à  1 Gbps,
restant ainsi ostensiblement au niveau de Fast et Gigabit Ethernet. Le seul inconvénient
semble être le coût actuel du dispositif. Mais la vraie raison pour laquelle Ethernet
est séduisant par rapport à  Token-Ring est le vaste marché existant sur les équipements
Ethernet. On compte quelques dizaines de fabricants de NIC, switchs, hubs et équipements
de test. Beaucoup d’unités autonomes (serveurs de terminaux, firewalls, imprimantes,
routeurs et systèmes prépackagés) ne sont compatibles qu’avec Ethernet, et donc,
tout aficionado de Token-Ring devra de toutes façons prendre en charge les unités
Ethernet.

Avec sa vitesse actuelle de 100 Mbps, HSTR est loin de briller en matière de bande
passante de backbone. Et HSTR menace de paralyser les administrateurs réseaux
en les enfermant dans un royaume chauvin et décrié, à  l’avenir incertain. Peu
d’utilisateurs choisiront cette voie. HSTR est simplement trop petit, trop bancal.
MB

Téléchargez gratuitement cette ressource

Guide Startup : 5 leviers pour consolider votre croissance

Guide Startup : 5 leviers pour consolider votre croissance

Créer une startup, c’est une aventure. Pour maximiser les chances de succès, il faut pouvoir rêver les pieds sur terre. Bénéficiez d'une feuille de route infographique complète pour mettre en œuvre un parcours de croissance robuste et pérenne avec SAP Business One & ERT Intégration - groupe kardol.

Tech - Par iTPro.fr - Publié le 24 juin 2010