> Tech > Quoi de neuf dans le SP6a ?

Quoi de neuf dans le SP6a ?

Tech - Par iTPro.fr - Publié le 24 juin 2010
email

Beaucoup d'utilisateurs ont installé le SP6, puis l'ont supprimé quelques jours plus tard soit en raison de la mauvaise publicité, soit à  cause des problèmes découverts pendant les tests. C'est pourquoi beaucoup de serveurs NT 4.0 exécutent toujours le SP5 et les utilisateurs sont nombreux à  se poser des questions sur les SP6 et SP6a. Le moment est-il venu pour eux de mettre à  niveau les systèmes SP5 ? Microsoft a sorti le Service Pack 6 (SP6) pour le téléchargement public à  la fin d'octobre 1999. Dès la première semaine, plusieurs problèmes ennuyeux ont été signalés - une erreur Winsock qui a notamment empêché les utilisateurs d'accéder à  Lotus Notes sauf s'ils étaient connectés avec des droits d'administrateurs ; une erreur Appletalk qui a généré un écran bleu sur des systèmes connectés à  un serveur de réseau Appletalk ou à  un serveur d'impression Apple ; et un problème de date dans le convertisseur de journaux de Microsoft Internet Information Server (IIS) 3.0 qui a converti les années 2000 en 2028. Microsoft a corrigé ces problèmes dans le SP6a, y compris une mise à  jour de winver.exe (l'utilitaire de ligne de commande qui indique la version de l'OS en cours d'exécution) et a sorti le nouveau service pack à  la fin de novembre 1999. Le SP6a remplace et annule le SP6 et tous les service packs antérieurs. Alors, le moment est-il venu de mettre à  niveau les systèmes SP5 ? Les explications de cet article sur les correctifs du SP6a devraient apporter suffisamment d'informations techniques pour en décider.

Quoi de neuf dans le SP6a ?

Le SP6a comprend une longue liste de corrections de bugs pour les problèmes de
réseau, colmate plusieurs failles de sécurité, corrige des incidents d’installation
mineurs et quelques problèmes du bureau et ajoute trois mises à  jour An 2000.
Une fois le SP6a installé, il n’est plus nécessaire de conserver 15 correctifs
post-SP5 ; au contraire, il n’y a que 3 correctifs post-SP6a à  gérer et au moins
une mise à  jour de sécurité (dont je parlerai plus loin).

Etant donné le nombre de correctifs de bugs de réseau, les systèmes SP6a auront
probablement besoin de beaucoup moins de dépannage. L’article de Microsoft  » List
of Bugs Fixed in Windows NT 4.0 Service Pack 6/6a (Part 2)  » à  http://support.microsoft.com/support/kb/articlesq244/690.asp
donne des descriptions détaillées des corrections SP6a. Outre le traitement des
bugs, le SP6a apporte plusieurs améliorations notables.

Chiffrement. Le SP6a étend le chiffrement de la version standard de NT de 40 à 
56 bits, version plus sûre et moins sujette aux contraintes d’exportation que
la version à  128 bits. Lors de l’installation de la version à  chiffrement élevé
du SP6a sur une version standard de NT, le SP6a met à  jour le système de chiffrement
qui passe de 41 bits à  128 bits. Pour en savoir plus voyez l’encadré  » Détermination
du niveau de chiffrement et de la version courante « .

Version française. La version française de NT supporte à  présent le chiffrement
40 bits pour RAS et PPTP, Microsoft SMS (Systems Management Server) Remote Console,
SQL Server et Exchange Server.

Partitions OEM. Le setup de NT 4.0 reconnaît à  présent les partitions des utilitaires
OEM Compaq et Dell, ce qui évite de reformater le disque système ou d’utiliser
une autre partition pour installer une copie fraîche de l’OS.

Microsoft Internet Explorer 5.0. Le SP6a permet d’installer Internet Explorer
(IE) 5.0 sans l’icône sur le bureau ni les associations de fichiers instaurant
IE comme navigateur par défaut. Pour utiliser un autre navigateur ou désactiver
la navigation Internet, cette amélioration sera très appréciée. Les mises à  jour
de IE 5.0 se trouvent sur le CD-ROM du SP6a, mais pas dans la version téléchargée.
Pour désactiver l’icône du bureau et l’état de IE comme navigateur par défaut,
il faut procéder à  la mise à  jour de IE 5.0 à  partir de la ligne de commande.

Améliorations de la désynchronisation des imprimantes. Le SP6a offre trois améliorations
majeures de la désynchronisation des imprimantes qui, à  en croire la publicité
de Microsoft, permettront d’éviter beaucoup de problèmes d’impression. Pour commencer,
un travail d’impression en attente d’une imprimante appartenant à  un pool reprendra
une fois l’erreur résolue. Ensuite, les travaux d’impression ne se mettront pas
dans la file d’attente d’une imprimante indisponible – sauf si l’état de celle-ci
signale un toner faible. Enfin, lorsqu’un travail d’impression ne s’imprimera
pas dans un délai spécifique, le spouleur redirigera la sortie vers une autre
imprimante du pool.

Nouveaux pilotes d’impression. Microsoft a étendu l’assistant Ajout d’imprimante
pour inclure beaucoup de nouveaux pilotes d’imprimantes, y compris ceux de plusieurs
modèles Hewlett-Packard (HP) LaserJet PCL 5e (c’est-à -dire les séries 2100, 4000,
5000 et 8×00) et de deux imprimantes Lexmark Optra. Le SP6a comprend beaucoup
de pilotes PostScript.

Téléchargez gratuitement cette ressource

Guide des Services Managés pour se moderniser et se sécuriser

Guide des Services Managés pour se moderniser et se sécuriser

À l’heure où les talents du numérique sont rares et difficiles à séduire, comment bénéficier des meilleures compétences en infrastructure Cloud ou en cybersécurité pour gagner en agilité et en cyber-résilience ? Découvrez le Guide des Services managés dédiés aux PME.

Tech - Par iTPro.fr - Publié le 24 juin 2010