> Tech > Réseau de stockage

Réseau de stockage

Tech - Par Mark Weitz - Publié le 24 juin 2010
email

La croissance d’Internet et l’explosion de l’information numérique ont augmenté spectaculairement les besoins de stockage. Or, l’économie numérique exige un accès 24 x 7 à l’information et laisse peu de temps même pour la maintenance régulière – sans parler des opérations plus pénalisantes comme l’ajout de stockage.Le besoin d’une méthode de gestion de stockage efficace a mis en avant les solutions NAS (Network Attached Storage) et SAN (Storage Area Network). Appelées aussi réseau de stockage ou stockage en réseau, les deux technologies s’attachent à alléger le fardeau de l’administration en consolidant le stockage sur serveur et en permettant aux administrateurs de gérer un pool de stockage homogène à partir d’un point central.

Réseau de stockage

Les systèmes NAS sont essentiellement
des serveurs de fichiers spécialisés dont les OS sont personnalisés pour
accélérer le service de fichiers. Ils se
connectent à  un LAN et offrent l’accès
aux données au niveau fichier. De
nombreux systèmes NAS acceptent les
deux protocoles CIFS (Common Internet File System) et NFS, afin que
les clients Windows et UNIX puissent
accéder aux mêmes fichiers. Les systèmes
NAS couvrent un large éventail :
des modèles groupe de travail de 40
Go de base, comme Snap Server 1000 de Quantum aux vastes systèmes d’entreprise
complets, comme NetApp
F880c de Network Appliance, qui offre
jusqu’à  12 To de capacité, deux systèmes
biprocesseurs en cluster, des
matrices RAID de type Fibre Channel,
et des alimentations enfichables à 
chaud redondantes . De nombreux
fournisseurs proposent des systèmes
NAS : Compaq, EMC, Dell, Hewlett-
Packard (HP), IBM, Procom
Technology, Raidtec, RAIDZONE et LSI
Logic.

Le stockage SAN est conçu pour
des applications comme des systèmes
de gestion de base de données et des
programmes OLTP (online transaction
processing), qui demandent un accès
disque au niveau bloc, à  fort volume,
plutôt qu’un accès au niveau fichier.
Les SAN regroupent les données dans
des matrices de stockage partagées, affranchissant
vos serveurs du travail de
stockage et reliant les matrices, serveurs,
et vos bandothèques de sauvegarde
dans un réseau d’arrière-plan.
Les SAN acceptent en principe divers
OS, donc on peut utiliser des serveurs
UNIX en même temps que des systèmes
Windows. Toutefois, chaque OS
ne peut accéder qu’aux ressources de
stockage qui lui ont été attribuées. Les
SAN sont généralement de type Fibre
Channel, et un mécanisme de commutation
ou des hubs Fibre Channel relient
les unités entre elles. Il faut donc
installer des HBA (host bus adapters)
Fibre Channel sur chaque serveur du
SAN.

Comme les systèmes NAS, les SAN
sont au catalogue de nombreux fournisseurs
: Nishan Systems, Compaq,
Hitachi, Dell, IBM, EMC, XIOtech, HP,
Brocade Communications Systems,
Gadzoox Networks, McDATA, QLogic,
Vixel et SAN Valley Systems. Un package
SAN classique comporte des HBA
Fibre Channel, des commutateurs ou
hubs Fibre Channel, un logiciel de gestion
de SAN et parfois un pont destiné
à  relier des unités SCSI au réseau Fibre
Channel. Certains composants,
comme les HBA, les commutateurs, ou les hubs, peuvent provenir de fournisseurs
tiers, mais le fournisseur de SAN
propose un point d’assistance unique.

Les petits SAN – comportant jusqu’à 
20 serveurs – pourraient avoir un
hub de boucle arbitré par Fibre
Channel et une matrice de stockage
d’une capacité de 1 To ou 2 To. Les SAN
de taille moyenne pourraient comporter
jusqu’à  40 serveurs, un ou deux
commutateurs Fibre Channel, et une
matrice de stockage d’une capacité
d’environ 4 To à  7 To. Les très grands
SAN pourraient avoir plusieurs directeurs
Fibre Channel (c’est-à -dire, des
commutateurs de haute disponibilité
avec de nombreux ports) et des matrices
de stockage, et pourraient
prendre en charge plusieurs centaines
de serveurs. Les SAN sont chers – un
petit modèle peut coûter quelques
centaines de milliers d’euros, et les
plus grands un million d’euros ou plus.

Bien que les deux solutions NAS et
SAN gèrent le stockage efficacement,
les systèmes NAS sont plus faciles à  installer
et à  configurer et sont généralement
moins coûteux que les SAN. De
nombreux produits NAS de classe entreprise
sont supérieurs aux serveurs
de fichiers polyvalents à  tous points de
vue: performances, évolutivité et fiabilité.

Les SAN se distinguent par une remarquable
évolutivité – on peut facilement
ajouter du stockage aux matrices
ou rattacher de nouvelles matrices aux
hubs ou commutateurs SAN. En outre,
les SAN déplacent le trafic de stockage
hors du LAN, améliorant ainsi les performances
applicatives. Cette amélioration
des performances est particulièrement
évidente pendant le LAN-free
backup caractéristique d’un SAN, dans
lequel des données vont directement
des matrices de stockage dans la bandothèque
reliée au SAN, sans immobiliser
de ressources LAN, comme
l’illustre la figure 1. Les SAN offrent
également une remarquable fiabilité
parce que l’on peut construire le réseau
avec des chemins redondants,
comme illustré dans la figure 2, et que l’on peut dupliquer des données en
miroir sur plusieurs matrices, pour garantir
l’accès aux données en cas de défaillance
d’un disque ou d’un commutateur.

Téléchargez gratuitement cette ressource

Les 7 étapes d’un projet de dématérialisation RH

Les 7 étapes d’un projet de dématérialisation RH

Dans ce livre blanc, nous vous donnons les clés pour concevoir votre projet de dématérialisation RH. Vous découvrirez chacune des étapes qui vous permettront d’apporter de nouveaux services aux collaborateurs, de vous adapter aux nouvelles pratiques et de renforcer la marque employeur.

Tech - Par Mark Weitz - Publié le 24 juin 2010