> Tech > SCOM 2012 : Les interfaces d’administration

SCOM 2012 : Les interfaces d’administration

Tech - Par Nicolas Milbrand - Publié le 12 septembre 2012
email

Nous allons aborder aujourd'hui la console Operations Manager, la gestion des overrides, le mode Maintenance, mais aussi la nouvelle console web et les nouvelles commandes PowerShell.

SCOM 2012 : Les interfaces d’administration

La console Operations Manager

La console Operations Manager 2012 a subi un très léger lifting en terme d’ergonomie puisqu’il est désormais possible de réduire les espaces navigation et tâches situées à gauche et à droite de l’écran, l’intérêt réside dans un gain de place non négligeable, idéal pour afficher vos plus beaux Dashboards !

L’espace Administration a également été remanié pour refléter les nouveautés de cette édition, à savoir un nœud Network Management, Resource Pools et Unix/Linux Accounts.

La gestion des overrides / Changements

Rien n’a changé dans la gestion des overrides si ce n’est un petit détail qui a son importance. Microsoft a écouté nos retours d’expérience et il est désormais obligatoire de sélectionner le pack d’administration dans lequel stocker un override. Cela évitera de polluer par inadvertance le pack d’administration par défaut.

Pour rappel, la bonne pratique consiste à créer un pack d’administration non scellé pour chaque pack d’administration importé (par exemple SPEC_MP_Active Directory Overrides).

Le Mode Maintenance

On peut regretter que l’outil du kit de ressources d’Operations Manager 2007 permettant la planification du mode maintenance ne soit pas intégré nativement. Ce sera peut-être ajouté dans la version RTM.

Cependant, il est intéressant de noter que la mise en mode maintenance d’un Management Server ne pose plus de problèmes. Les wokflows anciennement exécutés par le RMS sont répartis sur l’ensemble des Management Servers. La mise en mode maintenance d’un seul Management Server n’affecte plus des fonctions telles que de purge des bases, les notifications ou encore le calcul des groupes. Les agents gérés par le Management Server mis en mode maintenance vont basculer sur les Management Servers restant.

La nouvelle console Web

La console Web a été complètement réécrite en utilisant la technologie Silverlight afin d’obtenir un rendu encore plus riche.

(((IMG5681)))

Voici les actions réalisables par cette dernière:

•    Visualisation des alertes, état de santé de vos objets et données de performance.
•    Gestion des alertes :
o    Changement d’état.
o    Historique.
o    Assignation d’un propriétaire et ID de ticket.
o    Accès à la base de connaissance.
•    Exécution du Health Explorer et des propriétés de vos objets.
•    Exécution des tâches contextuelles.
•    Utilisation du mode Maintenance.
•    Création de vue Dashboard.
•    Accès à la vue MyWorkspace.
•    Exécution des rapports favoris.

Les nouvelles cmdlets PowerShell

De nouvelles cmdlets pour PowerShell sont disponibles !  A noter qu’elles contiennent désormais toutes l’identifiant SCOM.

Parmi ces nouvelles cmdlets, on peut notamment citer :

•    Enable/DisableSCOMMonitor ou SCOMRule : pour activer ou désactiver des règles et moniteurs à la volée.
•    Export-SCOMEffectiveMonitoringConfiguration : permettant l’export de la configuration de supervision d’un agent.
•    Get/Set/Remove-SCOMRMSEmulator : pour la gestion de l’émulateur RMS.

Téléchargez gratuitement cette ressource

Télétravail & Cybersécurité en 5 étapes clés

Télétravail & Cybersécurité en 5 étapes clés

Pour beaucoup, travailler et étudier à domicile est en passe de devenir la nouvelle norme. Plus que jamais, il est fondamental de mettre en place tous les moyens de rester en bonne santé, productifs et en totale sécurité quel que soit le lieux où nous nous trouvons. En suivant les étapes détaillés par nos experts dans ce Guide vous serrez sur la bonne voie pour atteindre cet objectif.

Tech - Par Nicolas Milbrand - Publié le 12 septembre 2012