> Tech > Se synchroniser avec DFSR – Partie 2

Se synchroniser avec DFSR – Partie 2

Tech - Par Sean Deuby - Publié le 24 juin 2010
email

Une fois que le schéma AD et les serveurs de distribution d’Emily sont mis à niveau, elle est prête à construire son namespace.Tout d’abord, elle écarte le présent namespace en utilisant soit le nouveau snap-in DFS Management, soit l’outil administratif DFS traditionnel.

Se synchroniser avec DFSR – Partie 2
Tout d’abord, elle écarte le présent namespace en utilisant soit le nouveau snap-in DFS Management, soit l’outil administratif DFS traditionnel. Comme FRS est configuré pour répliquer des données de serveurs membres, il vaut mieux utiliser l’outil traditionnel pour désactiver la réplication FRS. Ensuite, elle supprime les cibles racines à l’aide du snap-in ou de l’outil traditionnel. Après quoi elle construit son nouveau namespace. Comme HardwareTX est une petite société, ses deux contrôleurs de domaines (DC, domain controllers) – HoustonDC et FortWorthDataDC – seront aussi des serveurs de namespace pour le nouveau namespace.

Les serveurs HoustonData, FortWorthDataDC et SweetwaterData fourniront les partages fichiers comme link targets. Pour construire le nouveau namespace, Emily utilise la nouvelle console DFS Management. Le panneau de gauche affiche l’arborescence de console familière qui montre les éléments que vous pouvez gérer. Le panneau de droite est le nouveau panneau MMC 3.0 Actions, qui contient les mêmes choix que le menu contextuel par clic droit.

Le panneau détaillé du centre affiche deux guides pas à pas qui aident l’administrateur à configurer DFS. Il affiche également des illustrations représentant les namespaces et les groupes de réplication, et fournit des liens vers le site Web DFS et les newsgroups. Pour créer son namespace, Emily pourrait faire un clic droit sur le noeud Namespaces et choisir New Namespace. Cependant, comme elle essaie d’utiliser les nouvelles fonctions de la console MMC 3.0, elle préfère utiliser le panneau Actions.

Un clic sur New Namespace lance le New Namespace Wizard. Le panneau Steps de l’assistant montre combien d’étapes elle doit couvrir, à quelle étape elle se trouve et lui permet de revenir à une étape précédente en cliquant sur cette étape plutôt que de cliquer plusieurs fois sur Back. Emily entre le HoustonDC comme serveur dans l’étape Namespace Server et sélectionne Next. Si le service DFS n’est pas actif sur le serveur sélectionné, l’assistant démarre automatiquement le service. A l’étape suivante, elle donne un nom au namespace.

L’assistant crée la structure de dossiers DFS sur le serveur et définit les permissions des partages. Rappelons que ceci n’est pas le partage pour les serveurs qui contiennent des données à publier dans le namespace – c’est le partage pour le namespace lui-même. Comme le dossier et le partage sont gérés par le service DFS, il vaut mieux cliquer sur Next et prendre la valeur par défaut All users have read-only permissions, laquelle empêche deux personnes de mettre à jour en même temps le même fichier sur différents membres de répliques.

L’étape suivante demande si Emily veut créer un namespace basé sur des domaines ou sur un namespace autonome. Elle opte pour le premier choix. À moins d’avoir spécialement besoin d’un namespace autonome sur un serveur unique, il vaut mieux choisir la configuration basée sur des domaines parce qu’elle fournit une évolutivité et une tolérance aux pannes qu’un namespace autonome ne peut pas offrir.

A l’étape suivante, Emily voit le résumé de ses choix. Un clic sur Create déclenche la création du namespace. Les étapes individuelles sont montrées et confirmées à leur terme, et quand tout le processus est terminé, elle obtient une confirmation claire.

Téléchargez gratuitement cette ressource

IBMi et Cloud : Table ronde Digitale

IBMi et Cloud : Table ronde Digitale

Comment faire évoluer son patrimoine IBMi en le rendant Cloud compatible ? Comment capitaliser sur des bases saines pour un avenir serein ? Faites le point et partagez l'expertise Hardis Group et IBM aux côtés de Florence Devambez, DSI d'Albingia.

Tech - Par Sean Deuby - Publié le 24 juin 2010