> Tech > Sécuriser et partager les données dans les environnements mixtes NT/Unix.

Sécuriser et partager les données dans les environnements mixtes NT/Unix.

Tech - Par iTPro.fr - Publié le 24 juin 2010
email

Avec la popularité grandissante de Windows NT, la coexistence avec Unix devient quasi systématique, même parmi les entreprises ayant fait le choix d'Unix. Un problème majeur demeure : le partage des données que les deux systèmes d'exploitation gèrent très différemment. Supposons que vous soyez administrateur système Unix dans une grande entreprise et que votre direction informatique décide de standardiser tous les postes de travail clients du réseau sous Windows NT Workstation 4.0. Naturellement les nouveaux utilisateurs de NT vont devoir accéder à  leurs fichiers Unix à  partir du nouveau système NT. Quels sont les options à  votre disposition pour résoudre ce problème pour un coût raisonnable ? Les options sont malheureusement très limitées. Unix et NT sont issus de deux origines distinctes et comme leurs contextes sont différents, chacun des deux systèmes d'exploitation a sa propre logique pour stocker et partager les fichiers.Mais tout n'est pas si noir.
En raison de la popularité grandissante de NT dans les entreprises, plusieurs méthodes ont vu le jour pour faciliter le partage des fichiers entre NT et Unix. Elles permettent de mettre en place un accès non interactif, au moyen de programmes Microsoft comme FTP ou HyperTerminal, ou l'accès interactif, grâce à  des outils faisant appel au standard CIFS ou au protocole de transmission NFS.

La suite TCP/IP de Microsoft offre des possibilités limitées en matière de
transfert de fichiers. L’une d’elles consiste notamment à  utiliser le client
FTP de Windows NT pour transférer les fichiers entre les serveurs Unix et NT,
mais il est possible également d’utiliser le programme Telnet. Cependant, ces
solutions sont lentes et ne fonctionnent pas dans les environnements ou plusieurs
utilisateurs partagent un fichier.

En outre Telnet ne peut transférer que des fichiers ASCII – non des fichiers
binaires. Les solutions TCP/IP conviennent principalement aux environnements
dans lesquels il s’agit de transférer des fichiers personnels vers et à  partir
d’un dispositif de stockage sur un hôte Unix. L’intérêt des méthodes TCP/IP
tient à  ce que, à  la fois Windows NT et tous les Unix offrent des serveurs FTP
et Telnet.

Autre solution native Microsoft, l’HyperTerminal (inclus dans NT 4.0 et Windows
95) permet de transférer des fichiers vers et à  partir d’un système Unix. HyperTerminal
supporte quatre protocoles de transfert de fichiers : XMODEM, YMODEM, ZMODEM
et Kermit. Pour l’utiliser, il faut, sur le système Unix, un programme supportant
l’un de ces protocoles de transfert.L’utilisation, sur des machines NT, d’une
suite TCP/IP du marché permet d’autres possibilités de transfert de fichiers
entre NT et Unix. Sur la plupart des systèmes Unix, les utilisateurs ont accès
à  la commande rcp (remote copy), qui copie des fichiers d’un OS à  l’autre. Un
autre groupe de programmes, baptisé collectivement programme UUCP (Unix-to-Unix
Copy) permet le transférer de fichiers interactif ou en mode batch. Les éditeurs
portent à  présent ces programmes, autrefois spécifiques à  Unix, sur NT pour
faciliter la communication entre les systèmes.

Les options CIFS et NFS sont interactives – les deux protocoles installés peuvent,
à  partir d’une plate-forme, accéder l’un et l’autre à  des fichiers sur l’autre
plate-forme, comme si ceux-ci étaient locaux. Mais, pour utiliser CIFS ou NFS,
il faut installer des logiciels supplémentaires sur les hôtes Unix ou NT. CIFS,
baptisé à  l’origine SMB (Server Message Block), est le mécanisme de partage
de fichiers en réseau par défaut qu’utilisent les machines NT. Les hôtes Unix
équipés du logiciel CIFS permettent aux utilisateurs de participer à  l’environnement
de réseau de partage de fichiers NT.
On peut également installer des logiciels supportant NFS, sur des machines NT,
pour permettre aux utilisateurs NT de partager les fichiers Unix. L’utilisation
de NFS nécessite l’installation d’un soft supplémentaire sur toutes les machines
NT, ce qui risque d’être un casse-tête pour administrateur. C’est pourquoi un
nombre croissant de produits NFS offrent une passerelle entre les PC et les
ressources NFS, évitant ainsi d’installer des logiciels sur chaque machine NT.
Examinons d’un peu plus près les options CIFS et NFS.

Téléchargez gratuitement cette ressource

Protection des Données : 10 Best Practices

Protection des Données : 10 Best Practices

Le TOP 10 des meilleures pratiques, processus et solutions de sécurité pour mettre en œuvre une protection efficace des données et limiter au maximum les répercutions d’une violation de données.

Tech - Par iTPro.fr - Publié le 24 juin 2010