> Tech > Séminaire ECS : Gestion des données en environnement virtuel

Séminaire ECS : Gestion des données en environnement virtuel

Tech - Par Caroline Tessier - Publié le 24 juin 2010
email

Début juin, ECS a invité ses clients pour une présentation sur la gestion de la donnée en environnement virtuel.

ECS, leader européen dans le management et le pilotage des systèmes d'information des entreprises, a souhaité éclaircir 5 points importants :
- Faire un état des lieux informatiques,
- Observer les défis liés à la gestion des données,
- Comprendre pourquoi les entreprises continuent à investir dans la virtualisation,
- Examiner les nouveaux défis de la virtualisation en matière de stockage,
- Etudier les nouveaux défis de la virtualisation en matière de sauvegarde.

Séminaire ECS : Gestion des données en environnement virtuel

Frédéric Joubert, qui a animé ce séminaire, est Architecte Infrastructure Système d’Information.
Il a, donc, tout d’abord expliquer quels étaient les enjeux du système informatiques de 2010. D’après ECS, ces enjeux sont : optimiser l’infrastructure de production (améliorer le processus métier), maitriser les budgets et donc réduire les coûts d’exploitation, adapter le SI aux besoins des utilisateurs et faire face à la demande interne et transformer le SI pour générer de la valeur, c’est-à-dire adapter le SI aux contraintes des marchés.

Après avoir cité les différents enjeux de l’entreprise, avec des mots clés tels que disponibilité, simplicité, évolutivité et agilité, Frédéric Joubert a essayé de répondre à la question « pourquoi les entreprises continuent à virtualiser ? ».
Une réponse : « La restriction des budgets est susceptible d’accélérer l’adoption des solutions de virtualisation des serveurs ». D’après lui, le pourcentage de serveurs PC qui utilisent un logiciel de virtualisation augmentera sensiblement d’ici à douze mois. 

Les retours des clients sur la virtualisation sont toujours les mêmes « les bénéfices de la virtualisation en matière de réduction des coûts et de flexibilité ne sont plus à démontrer, par contre, la virtualisation complique l’administration et pose de nouveaux problèmes » tels que la sauvegarde des Virtual Machine, la gestion des capacités, les problèmes de performances et enfin la gestion de stockage.

C’est sur ces problèmes que Frédéric Joubert veut revenir et proposer ainsi des solutions à ses clients.

Désormais, les systèmes d’exploitation peuvent être sauvegardés et restaurés. Malheureusement, il y a encore peu de ressources processeur et mémoire, peu de bande passante et peu de capacité d’E/S disponibles pour la sauvegarde.
ECS propose d’utiliser VMware ECX afin que la consommation de la bande passante soit plus faible et le taux d’utilisation des serveurs plus fort. Pour que des volumes, de plus en plus grands, puissent être protégés, ECS soumet à ses clients une solution qui joue sur le principe de la déduplication.

Les nouveaux besoin en termes de capacités, templates et clones VM, réplication et multiplication des serveurs virtuels, ont besoin de nouvelles technologies telles que le « Thin provisionning » de VMware ou encore la déduplication du stockage.

De plus, la performance de l’infrastructure virtuelle doit prendre en compte le nombre et le type de disques utilisés (SATA, SAS et FC ou SSD), le protocole (FC, iSCSI, FCoE ou NFS et CFS) utilisé pour l’accès aux données et le type et modèle de la baie. 

ECS propose la migration des espaces disque entre les différents espaces de stockage grâce à VMware Migrate, VMware Storage Motion et EMC Clariion Virtual LUN

Téléchargez gratuitement cette ressource

IBMi et Cloud : Table ronde Digitale

IBMi et Cloud : Table ronde Digitale

Comment faire évoluer son patrimoine IBMi en le rendant Cloud compatible ? Comment capitaliser sur des bases saines pour un avenir serein ? Faites le point et partagez l'expertise Hardis Group et IBM aux côtés de Florence Devambez, DSI d'Albingia.

Tech - Par Caroline Tessier - Publié le 24 juin 2010