> Tech > Shell France carbure avec sa nouvelle gestion de parc micro

Shell France carbure avec sa nouvelle gestion de parc micro

Tech - Par iTPro.fr - Publié le 24 juin 2010
email

Entreprise pétrochimique de renommée mondiale, Shell France a implémenté la solution HP DTA pour assurer l'administration de son parc informatique. Aujourd'hui, toute sa gestion d'inventaire est automatisée sous NT et elle dispose d'une base d'information micro mise à  jour quotidiennement. Dans le cadre de la rationalisation de son parc informatique, la société Shell France a décidé d'implémenter la solution HP DTA (Openview Desktop Administrator). Le projet baptisé Global Office concerne 3500 postes utilisateurs Windows NT et 95 répartis à  la fois au siège de la société en région parisienne et sur quelques raffineries. « En 1998, nous étions à  la recherche d'un outil d'inventaire de parc micro automatisé » explique Pascal Legrand, responsable de la bureautique chez Shell France. « Après une étude de marché, la SSII OSIEX a été retenue comme consultant partenaire pour nous accompagner dans notre projet de rénovation de gestion informatique. Elle était notamment chargée de réaliser une étude d'architecture du projet DTA et de bâtir le cahier des charges correspondant. »

Le choix de la solution de gestion HP DTA était avant tout une préconisation du groupe. « Nous n'avons pas fait d'étude comparative poussée sur l'ensemble des solutions du marché. A l'époque, en dehors de DTA, il n'existait de toute manière aucune autre solution de gestion répondant à  nos besoins» précise Pascal Legrand.

L'outil d'inventaire de parc automatisé n'est pas le seul critère ayant motivé le choix de HP DTA 

Dans le passé, l'entreprise Shell utilisait la solution Quetzal de Datawatch pour la gestion d'inventaire et le support de premier niveau. Toute la gestion du parc se faisait alors manuellement. «Notre équipe sortait des configurations du stock, les installait et renseignait la base manuellement. Nous avons abandonné Quetzal, principalement à  cause de ce problème de gestion manuelle, mais aussi parce que le groupe nous a mis à  disposition avec Service Center, une solution plus globale de help desk et de gestion d'inventaire» souligne Pascal Legrand. L'outil d'inventaire de parc automatisé n'est pas le seul critère ayant motivé le choix de HP DTA. L'entreprise a également été séduite par les fonctions de télédistribution de logiciels bureautique et de gestion des licences.

Shell France carbure avec sa nouvelle gestion de parc micro

Le déploiement de la solution HP DTA a commencé début 1999, un an après la fin de l’étude d’architecture. Un déploiement qui s’est effectué progressivement en France afin de standardiser les postes micros, les logiciels, la messagerie. Un groupe pilote a d’ailleurs été mené sur un ensemble de 150 postes de travail répartis sur l’ensemble des sites concernés. « Les quelques problèmes rencontrés lors de la mise en oeuvre de cette solution concernent principalement la partie gestion d’inventaire, et notamment au niveau des remontées d’informations, tous les champs n’étant pas renseignés à  ce moment là . Des contraintes qui ont pu être résolues grâce à  l’application de patchs. » assure Pascal Legrand. Aujourd’hui, le projet « Global Office » repose sur une architecture éclatée avec l’installation de plusieurs serveurs DTA. « Nous avons commencé par mettre en place l’outil d’inventaire automatisé de parc. En parallèle, le partenaire OSIEX a développé une solution de test pour la télédistribution, afin de nous permettre d’effectuer à  distance des mises à  jour sur les postes de travail, et l’implémentation de nouveaux logiciels », précise le responsable de la bureautique. Shell France dispose à  présent d’une base d’information cohérente et à  jour sur l’état de son parc micro connecté en réseaux. Près de 22 personnes assurent au quotidien la gestion du parc matériel, logiciel, les mises à  jour, la gestion d’incidents, les installations, les test des nouveaux produits, et la télédistribution. « Avec la gestion automatisée de parc, les informations techniques ne sont plus saisies manuellement. La collecte des données se fait automatiquement, ce qui permet de décharger au maximum l’équipe technique pour les mises à  jour et les saisies d’information. Il faut cependant rester rigoureux sur l’aspect suivi de gestion (déploiement et changement de matériels), si l’on souhaite avoir des bases d’informations renseignées de manière optimale. » Autre avantage non négligeable pour l’équipe technique, les fonctions de prises en main à  distance de HP DTA qui suppriment notamment les déplacements intempestifs sur les postes de travail pour analyser les caractéristiques hardwares.
Cette solution de gestion de parc est désormais opérationnelle depuis un an et pascal Legrand en dresse un bilan plutôt positif. « La solution fonctionne bien, malgré quelques inconvénients. D’une part, la base de données propriétaire implique une gestion un peu lourde au niveau des requêtes. D’autre part, cette base exclusivement dédiée à  la micro-informatique, ne prend pas en compte la gestion d’imprimantes. Le premier problème sera bientôt résolu puisque la nouvelle version de DTA devrait reposer sur base Oracle. Quant au problème de gestion d’imprimantes, il sera possible d’effectuer une importation de la base DTA vers le module d’inventaire de parc de notre outil Service Center, et d’y rentrer manuellement les informations des matériels hors bureautiques. » Cette solution de gestion de parc est complémentaire à  la cellule de help desk Service Center de Shell, sans qu’il y ait aujourd’hui aucune corrélation entre les deux. Dans l’avenir, DTA sera cependant utilisé comme outil d’information pour le support de premier niveau. A chaque appel d’un utilisateur, il sera ainsi possible de fournir en ligne et instantanément les caractéristiques techniques de son poste de travail.  

Téléchargez gratuitement cette ressource

Aborder la Blockchain, comprendre et démarrer

Aborder la Blockchain, comprendre et démarrer

Une véritable révolution se prépare progressivement... les entreprises doivent veiller à ne pas rester à l’écart et se faire prendre de vitesse. Tout comme la mobilité ou encore le cloud, la blockchain est une composante essentielle de la transformation numérique. Découvrez, dans ce dossier, comment aborder, comprendre et démarrer la Blockchain

Tech - Par iTPro.fr - Publié le 24 juin 2010