> Sécurité > Sogedev : les PME, poumons économiques de la France

Sogedev : les PME, poumons économiques de la France

Sécurité - Par Tristan Karache - Publié le 26 octobre 2015
email

Sogedev sort une étude complète sur l’univers des PME numériques avec pour points centraux les recherches de financement et l’innovation comme levier de croissance.

Sogedev : les PME, poumons économiques de la France

Pour réaliser cette étude, Sogedev se base sur un questionnaire en ligne communiqué à 3260 PME dont l’activité touche à l’univers du numérique avec en complément 273 autres interrogées entre juillet et septembre 2015. Le but ici étant d’analyser et tirer des conclusions sur les capacités compétitives des entreprises de l’hexagone. Précisions qu’en France, les PME sont à l’origine des 82% d’emplois créés sur ces 20 dernières années. Des chiffres que le gouvernement souhaite gonfler à l’aide de différents dispositifs comme les 18 mesures en faveur des PME, la Loi Macron ou encore l’Industrie du Futur.

Le travail, c’est la santé

Economiquement, l’avenir des petites et moyennes entreprises françaises semblent plein d’espoir avec 69% des répondants affirmant avoir enregistré une croissance de leurs activités dernièrement contre 66% en 2014. 69% également expliquent que leurs trésorerie est en bonne santé soit 6 points de plus que l’année passée.

Au centre de cette hausse, l’innovation semble être le driver principal cité par 24% des sondés comme premier facteur de réussite. Ainsi, l’adage « En France, on n’a pas de pétrole mais des idées » semble se confirmer surtout que 71% des PME menant des projets innovants et 72% des PME exportatrices sont en croissance.

Dès lors, l’expansion de ces entreprises passe par forcément par la case « recrutement ». 92% des interrogés ont affirmé avoir recruté grâce à la bonne santé de l’entreprise avec  87% des postes créés concernent des personnes ayant un diplôme supérieur à Bac +2, dont 35% de Bac +2/3 et 52% de diplômés supérieurs (ou égal à bac +5). Recherchant des profils de plus en plus spécialisés, les entreprises du numérique sont à l’affut des derniers talents pour renforcer et/ou élargir leurs domaines de compétences rendant l’entreprise plus compétitive.

En termes de perspectives, 31% des sociétés ont exprimé leur volonté d’investir dans les ressources humaines avec 23% qui prévoient de recruter et 8% qui réfléchissent à un plan de formation.

Des hommes et des aides

Sur cet aspect, Charles-Edouard de Cazalet, Directeur Associé du cabinet Sogedev commente  « Afin d’accompagner les entreprises du numérique vers le chemin de la croissance, des dispositifs publics, telles que les aides à l’innovation sont à leur disposition et leur permettent de favoriser leurs investissements et notamment leurs recrutements. Ces aides remportent un franc succès auprès de nos répondants issus du secteur du numérique mais d’autres besoins ont également été exprimés par les PME ayant répondu à cette enquête. 

Un effort supplémentaire de la part des pouvoirs publics semble être nécessaire pour les aider à innover davantage, à exporter et passer le cap de l’entreprise de taille intermédiaire. Cela peut notamment passer par de nouvelles mesures visant à faciliter l’embauche, à simplifier le code du droit du travail, à réduire les charges patronales, mais aussi à pérenniser les aides à l’innovation existantes et les rendre plus accessibles et mieux sécurisées…Tel est l’un des actuels défis économiques de la France ».

Hormis l’aspect purement légal lié au droit du travail, ces aides prennent différentes formes. Chaque année, environs 65 milliards d’aides publiques permettent aux entreprises de financer leurs divers projets d’investissement mais seulement 15% des répondants les utilisent. En priorité ces derniers favorisent les demandes de prêt ou les fonds propres. Cependant, les PME ayant participé à cette enquête se tournent vers les dispositifs publics pour l’innovation à hauteur de 38% pour le crédit d’impôt recherche (CIR), suivi des aides de Bpifrance (25%) et du statut Jeune Entreprise Innovante pour 22%.

 

 

Téléchargez gratuitement cette ressource

5 clés de supervision Microsoft Azure

5 clés de supervision Microsoft Azure

Au fur et à mesure que le développement logiciel évolue vers une approche cloud native utilisant des microservices, des conteneurs et une infrastructure cloud définie par logiciel (SDI), le choix d’une bonne plate-forme de surveillance est indispensable pour tirer tous les bénéfices d’une plate-forme Cloud Optimisée. Découvrez les 5 clés essentielles dans ce guide.

Sécurité - Par Tristan Karache - Publié le 26 octobre 2015

A lire aussi sur le site

Revue Smart DSI

La Revue du Décideur IT