> Tech > Solutions ERP 100% “ prêtes à  l’emploi ” : la panacée ?

Solutions ERP 100% “ prêtes à  l’emploi ” : la panacée ?

Tech - Par iTPro.fr - Publié le 24 juin 2010
email

par Scott Steinacher

A l'exception des PC et de l'Internet, aucune innovation technologique n'a impacté le monde de l'entreprise plus profondément que les logiciels ERP (Enterprise Resource Planning). Au départ, d'une manière générale, les managers utilisaient les logiciels ERP pour automatiser les fonctions back-office de l'entreprise telles que la comptabilité, la finance et la gestion des ressources humaines. Plus récemment, les principaux éditeurs d'ERP s'intéressant désormais au traitement des commandes, à l'automatisation de la force de vente, à la gestion de la chaîne d'approvisionnement, à la planification des besoins et à bien d'autres processus pour les entreprises stratégiques, les ERP se sont éloignés de leur rôle traditionnel.

            Au fur et à mesure que l'euphorie qui entoure les ERP gagne de nouveaux marchés, de nombreuses sociétés ne semblent que trop heureuses de se débarrasser de leurs logiciels spécifiques qui les ont si bien servis pendant de nombreuses années. A mon avis, certaines entreprises vont trop vite en besogne. En effet, dans de nombreux cas de figure, les applications développées en interne ne nécessitent probablement qu'un ravalement de façade, et non une retraite prématurée.

            Il est par exemple possible de rendre les systèmes existants accessibles depuis le Web en attachant des rapports classiques aux messages électroniques émis sur l'Internet. Une autre alternative consiste à placer les rapports existants sur un intranet pour qu'ils puissent être consultés à l'aide d'un navigateur. Les interfaces graphiques des navigateurs peuvent remplacer les écrans passifs. Certes, les interfaces graphiques ne présentent peut-être aucun intérêt pour les applications de type back-office, mais pour fournir un accès aux données à des utilisateurs distants, l'Internet et les interfaces graphiques représentent désormais la norme.

            Bien évidemment, les organisations qui ont plusieurs systèmes différents redondants ont probablement besoin d'une refonte en profondeur. Ainsi, au sein d'une organisation issue de fusions et d'acquisitions, il n'est pas rare de voir plusieurs applications distinctes remplir la même fonction (la saisie des commandes par exemple) dans des divisions différentes. Dans de tels cas, l'utilisation de logiciels ERP pour normaliser les systèmes et les processus de l'entreprise est probablement justifiée mais pas forcément déterminante. Construire des interfaces reliant les applications disparates existantes ou normaliser en se basant sur l'application la plus efficace peut représenter un coût moindre. Le fait est qu'il existe souvent des alternatives attrayantes aux ERP, mais que celles-ci ne sont pas toujours envisagées sérieusement.

Solutions ERP 100% “ prêtes à  l’emploi ” : la panacée ?

Ne me faites pas dire
ce que je n’ai pas dit. Les ERP “ prêts à  l’emploi ” se révèlent
très utiles lorsqu’ils sont utilisés à  bon escient. Prenons les systèmes
comptables, de gestion de la paie ou des achats. Les fonctions centrales de ces
applications ne changent guère avec le temps, pas plus qu’il n’y a beaucoup de
variations dans la façon dont les entreprises maintiennent les grands livres, gèrent
la paie ou traitent les commandes. Utiliser des logiciels intégrés, “ prêts
à  l’emploi ” pour automatiser ces processus semble tout à  fait justifié,
et il n’est pas étonnant de constater que les éditeurs d’ERP ont connu leurs
premiers succès dans ces domaines.

           
Ces premiers succès ont porté beaucoup d’entre nous à  croire que les
ERP étaient efficaces quel que soit le processus de l’entreprise.
Personnellement, je ne suis pas de cet avis, et ce en particulier lorsque les
logiciels ERP sont utilisés pour automatiser un traitement un tant soit peu spécifique
d’une entreprise donnée. Le traitement des commandes, la gestion des
approvisionnements, la prévision de la demande et de nombreux autres processus
d’entreprise varient fortement d’une entreprise à  l’autre, et d’une industrie
à  l’autre. En dépit des messages marketing des éditeurs concernant
l’adaptabilité de leurs ERP, les programmeurs doivent souvent modifier voire même
remplacer les programmes de l’ERP pour répondre aux besoins spécifiques de
leur entreprise. Si les ERP étaient vraiment flexibles, les programmeurs
n’auraient pas à  les personnaliser aussi souvent.

           
Prenons un cas d’école. Supposons que votre société possède un
entrepôt centralisé et des agences commerciales régionales réparties à 
travers le monde, tandis que votre concurrent s’appuie sur des entrepôts régionaux
et deux ou trois agences commerciales centralisées. Supposons également que
vous fabriquiez vos produits dans une usine unique, tandis que votre concurrent
utilise de nombreux sous-traitants et plusieurs usines. Il y a de fortes chances
pour que de les processus de traitement des commandes des deux entreprises,
depuis la saisie de la commande jusqu’à  la livraison, soient très différents.
C’est pourquoi à  mon avis, développer un logiciel standard pour servir ces
deux entreprises parait pratiquement impossible.
 

Téléchargez gratuitement cette ressource

Endpoint Security : Guide de Mise en œuvre

Endpoint Security : Guide de Mise en œuvre

Détournement d’applications légitimes, élévation de privilèges, logiciels malveillants furtifs : comment les solutions de Endpoint Security permettent elles de faire face aux nouvelles techniques d'attaques complexes ? Découvrez, dans ce Guide Endpoint Security, les perspectives associées à leur mise en œuvre.

Tech - Par iTPro.fr - Publié le 24 juin 2010