> Tech > La supervision avec System Center Operations Manager 2012

La supervision avec System Center Operations Manager 2012

Tech - Par Yann Gainche et Nicolas Milbrand - Publié le 16 janvier 2013
email

Dossier complet sur les agents de supervision Windows et Unix/Linux, la supervision réseau et la supervision applicative.

La supervision avec System Center Operations Manager 2012

Lire aussi : Les nouveautés de System Center Operations Manager 2012
Migration vers System Center Operations Manager 2012
SCOM 2012 : Les interfaces d’administration

 

Les agents de supervision Windows

Même si le fonctionnement de la supervision n’a guère changé depuis la version précédente, nous avons noté deux modifications au niveau du déploiement et de la gestion du multihoming.

Aide à la résolution des échecs de déploiement.

L’assistant de déploiement des agents Windows est inchangé si ce n’est l’ajout en plus des traditionnels Error Code et Description d’un lien vers le fichier de log situé dans le répertoire d’installation SCOM du serveur d’administration ayant tenté l’opération.

Ce fichier MOMAgentMgmt.log est une source idéale pour commencer vos investigations ! Même si le lien n’est pas donné par SCOM 2007 sachez que ce fichier existe également…

À noter qu’en fonction de l’état d’avancement de l’installation ou mise à jour de vos agents les journaux AgentInstall.LOG et AgentPatch.LOG peuvent être disponibles dans le même emplacement.

La nouvelle gestion du multihoming

Pour rappel, le multihoming permet à vos agents de supervision Windows de communiquer avec plus d’un groupe d’administration. Un maximum de quatre pour être précis.

Cette fonctionnalité est par exemple utilisée dans le cas ou vous souhaiteriez attacher un agent à un groupe d’administration de pré-production et à un second de production afin de bénéficier de données de supervision identiques et représentatives. À noter qu’un agent SCOM 2012 peut communiquer avec une infrastructure SCOM 2007.

La mise en œuvre de cette configuration peut être manuelle et/ou automatique dans le cas où vous publiez les informations de configuration au sein de votre annuaire Active Directory (Fonctionnalité Active Directory Integration).

C’est justement cette configuration manuelle qui bénéficie d’un lifting. Voici un petit rappel de la mise en œuvre avec un agent SCOM 2007, puis avec un agent SCOM 2012.

Multihoming SCOM 2007

Il fallait ouvrir l’ajout et suppression de programme situé dans le panneau de configuration (sur Windows Serveur 2003) ou Programmes et fonctionnalités (sur Windows Serveur 2008) puis sélectionner l’agent SCOM dans la liste des programmes installés et enfin cliquer sur le bouton Change.

Le reste de la configuration n’était pas très intuitif.

Multihoming SCOM 2012

Désormais, une nouvelle icône nommée Operations Manager Agent est disponible dans le panneau de configuration. Cette dernière permet en toute simplicité de configure le multihoming et consulter les propriétés de l’agent installé sur ce serveur.

Pour conclure, même si la mise en œuvre de cette fonctionnalité ne fait pas partie de vos tâches quotidiennes, elle sera désormais bien plus intuitive.

Téléchargez gratuitement cette ressource

Guide de sécurité BYOD, Mobile et Office 365

Guide de sécurité BYOD, Mobile et Office 365

Près de 45% des données sensibles de l'entreprise, notamment les données des applications Microsoft Office 365, sont stockées sur les terminaux des collaborateurs. Face aux pertes accidentelles de données ou encore aux attaques par Ransomwares, les directions IT doivent pouvoir garantir la sécurité et la protection des données et des applications des terminaux de l'entreprise. Découvrez comment garantir la protection des données de tous les collaborateurs mobiles grâce à Carbonite Endpoint 360

Tech - Par Yann Gainche et Nicolas Milbrand - Publié le 16 janvier 2013