> Tech > Des TechDays couleur Azure

Des TechDays couleur Azure

Tech - Par Guillaume Rameaux - Publié le 18 décembre 2013
email

Les huitièmes Microsoft TechDays se dévoilent peu à peu. Les premières sessions commencent à apparaître et Windows Azure pourrait bien être la star de 2014.

Des TechDays couleur Azure

L’organisation des TechDays suit son cours. La moitié des sessions est à l’heure actuelle validée et l’autre moitié ne devrait pas tarder à l’être. Et si tous les applicatifs de Microsoft auront évidemment leur place au sein de l’événement, c’est encore une fois le cloud computing qui semble suscité le plus grand intérêt et à travers lui, la plateforme Azure.

« Ce qui se dégage de cette première liste de sessions, c’est une vraie montée en puissance autour du cloud, indique Éric Mittelette, Directeur des  contenus des TechDays. On va voir du cloud à tous les étages et la vedette, c’est Azure ». L’informatique en nuage se glisse partout. On la retrouve dans des sessions dédiées à la gestion de bases de données (« SQL Server 2014 et cloud hybride »), au cycle de vie applicatif (« Team Foundation Server : l’ALM en mode SaaS »), au développement (« Pourquoi Azure a changé ma vie de développeur SharePoint ») ou encore au décisionnel (« Venus des nuages, les héros de la BI »).

Et pour toutes les entreprises qui s’interrogent sur ce que peuxtleur apporter Azure, une session viendra apporter des réponses précises pour les sociétés de toute taille («  Azure : Que peut-on faire avec 0 euros, 10 euros, 100 euros, 1 000 euros, 10 000 euros, 100 000 euros ou 1 000 000 d’euros »). Enfin, pour les réfractaires au cloud public qui seraient néanmoins intéressés par la plateforme, des ateliers seront aussi dédiés au Windows Azure Pack. Ce dernier permet de déployer un environnement Windows Azure complet en mode cloud privé, directement dans le datacenter de l’entreprise. « Nous voyons de plus en plus de clients bâtir leur cloud privé avec cette offre », remarque Éric Mittelette. La session « Qui a peur du grand méchant cloud ?» ayant attiré beaucoup de monde en 2013, la question de la sécurité du nuage et de la protection des données sera évidemment traitée. « Nous n’entrerons pas dans les détails de Prism mais l’affaire sera forcément sous-jacente dans ce type de sessions ».

L’évolution de la DSI à l’heure du cloud

Au-delà de l’aspect technologique, le cloud engendre également des bouleversements organisationnels qui seront eux aussi abordés au cours de l’événement. Des sessions seront consacrées à l’évolution des métiers, notamment au sein des DSI et des équipes infrastructure. « Le cloud qui pousse la profession dans ses retranchements, souligne Éric Mittelette. Nous savons que certains jobs vont changer ». L’éditeur travaille actuellement sur la question via l’animation de tables rondes, la réalisation de livres blancs ou d’études. « Nous réalisons un travail de fond dont la vocation serait d’aider le marché à se repositionner. Nous souhaitons aider les IT Pros à envisager l’avenir et à s’y préparer ». Un débat qui animera également les plénières du salon.

Toujours dans le domaine de l’organisationnel, le mouvement DevOps sera lui aussi de la partie. Selon une récente étude du cabinet d’analyse Vanson Bourne, 41 % des entreprises françaises auraient déjà adopté cette méthode de travail afin de rapprocher les développeurs des opérationnels. Patrick Chanezon, qui a rejoint les rangs de Microsoft, il y a sept mois après être passé par Google et VMware, sera présent à Paris pour en parler.

Avec sept éditions au compteur, les TechDays ont pris quelques habitudes et certaines sessions font désormais partie des incontournables. Outre l’inévitable session développement « Coding for fun », qui aura en 2014 son alter ego côté design, « NUI for fun », les visiteurs auront également droit à une nouvelle session Sécurité  « complètement déjantée ». Les habitués de l’événement se rappellent de « Maman, j’ai rétréci les virus » en 2010, de « Chapeau malware et botnet de cuir » en 2011 », ou encore  de « Chuck Morris n’a pas peur des malwares, ce sont les malwares qui ont peur de Chuck Morris » et « Henri Correy à l’école des malwares » les années suivantes.

Place cette année à « Malware Impossible 6 : The Ghost Protocol » qui abordera notamment la question de la gestion des identités et des accès dans la bonne humeur.

Téléchargez gratuitement cette ressource

6 Questions stratégiques avant de passer à Office 365

6 Questions stratégiques avant de passer à Office 365

Migrer une partie des services d’un système d’information vers Office 365 s’inscrit dans une démarche plutôt moderne. Mais elle va impliquer un certain nombre de changements majeurs qui bien souvent ne sont pas pris en compte lors de la décision d’acquisition du service, découvrez nos 6 recommandations clés !

Tech - Par Guillaume Rameaux - Publié le 18 décembre 2013