> Tech > Tirer le meilleur parti d’XML

Tirer le meilleur parti d’XML

Tech - Par iTPro.fr - Publié le 24 juin 2010
email

par Sharon L. Hoffman - mis en ligne le 20/01/2003
Au cours de ces dernières années, XML a été célébré comme un outil capable de faciliter les communications entre des plates-formes, applications et bases de données disparates. Sa promotion s'est fondée sur deux arguments : alternative économique à  EDI et moyen simple d'inclure des données variables dans des pages Web. Si le potentiel d'XML est clair, les détails le sont moins. D'où la question : comment les développeurs doivent-ils mettre en oeuvre et déployer XML de manière efficace ?

Commençons par préciser ce qu'est XML et ce qu'il n'est pas. Par exemple, pour convertir d'XML en DB2 Universal Database for iSeries (DB2 UDB), il faut une application capable d'analyser syntaxiquement le document XML, d'extraire les données des descriptions de données, et de construire un ou plusieurs enregistrements de base de données. La conversion inverse, de DB2 UDB en XML, requiert une application qui exécute les mêmes tâches en image miroir. Il ne faut pas forcément écrire ces applications en partant de zéro, mais il faut comprendre le processus et les relations entre vos fichiers base de données et un document XML particulier.

Tirer le meilleur parti d’XML

Parmi les multiples utilisations d’XML, il en est une que je préfère : c’est la
possibilité de jeter un pont entre des
applications frontales écrites à  l’aide
d’outils comme Java et Domino et des
applications back-end écrites en RPG
ou Cobol. Dans ce scénario, l’application
frontale génère un document XML
qui représente une transaction standard
du genre bon de commande. Une
application d’analyse syntaxique
convertit les données de la transaction
en un ou plusieurs enregistrements
DB2 UDB. Pour finir, l’application
back-end traite la transaction.

Selon votre structure applicative actuelle, l’application back-end aura
besoin de peu ou pas de changements.
Il suffira de publier une DTD
(Document Type Definition) précisant
le format des documents XML que
vous accepterez. Vous pouvez écrire
l’application d’analyse syntaxique manuellement
(en principe en Java) ou
profiter d’un outil automatisé. Comme
cet exemple l’illustre, XML permet aux
développeurs de moderniser les applications
plus facilement sans renoncer à 
la logique applicative existante.

La modernisation d’une application
consiste souvent à  la diviser, c’est-à -dire à  la séparer en composants
clairement définis qui traitent les interfaces
utilisateur, la logique de gestion,
et la maintenance de la base de données.
Dans l’idéal, la division (ou partitionnement)
de l’application définit
une interface entre chaque ensemble
de composants de l’application (entre
une interface utilisateur et la logique
de gestion, par exemple). On peut modifier
n’importe quel composant
pourvu que l’on ne touche pas à  l’interface
elle-même (c’est-à -dire qu’aucune
donnée supplémentaire n’est nécessaire).
Dans le cadre d’une solution
de division d’application, XML permet
d’accepter des entrées provenant de
nombreuses sources différentes et
offre l’interface clairement définie
entre les partitions, pour s’adapter aux
futurs changements.

Téléchargez cette ressource

Guide de cybersécurité en milieu sensible

Guide de cybersécurité en milieu sensible

Sur fond de vulnérabilités en tout genre, les établissements hospitaliers, pharmacies, laboratoires et autres structures de soin font face à des vagues incessantes de cyberattaques. L’objectif de ce livre blanc est de permettre aux responsables informatiques ainsi qu’à l’écosystème des sous-traitants et prestataires du secteur médical de se plonger dans un état de l’art de la cybersécurité des établissements de santé. Et de faire face à la menace.

Tech - Par iTPro.fr - Publié le 24 juin 2010

A lire aussi sur le site

Revue Smart DSI

La Revue du Décideur IT