> Tech > Tolérance aux pannes : l’essor

Tolérance aux pannes : l’essor

Tech - Par iTPro.fr - Publié le 24 juin 2010
email

Le monde de la tolérance aux pannes 24 x 7 est loin d'être surpeuplé. Les principales solutions banalisées qui s'offrent aux entreprise sont les systèmes NonStop Integrity de Compaq, les variantes des systèmes SPARC de Sun Microsystems et les systèmes Windows NT à base de composants Intel de Marathon Technologies. Les annonces récentes de Stratus Computer sont donc susceptibles de faire du bruit.

Stratus Computer a annoncé son entrée sur le marché des systèmes d'entrée de gamme et intermédiaires à tolérance de panne sous Windows 2000 avec trois nouveaux systèmes. Une annonce importante puisque Stratus réalise allègrement son milliard de dollars de chiffre d'affaires et bénéficie d'une excellente image sur le marché des serveurs haut de gamme depuis plus de 20 ans avec le système d'exploitation VOS (Virtual Operating System) et des serveurs UNIX. Dans le cadre de son développement de produits, Stratus entend suivre le plan d'annonce des processeurs d'Intel - les premières machines seront basées sur l'architecture Intel 32 bit (IA-32), puis sur les processeurs 64 bit IA-64 lorsque ces derniers seront disponibles.

Stratus Computer a annoncé son entrée sur le marché des systèmes d’entrée de gamme
et intermédiaires à  tolérance de panne sous Windows 2000 avec trois nouveaux systèmes.
Une annonce importante puisque Stratus réalise allègrement son milliard de dollars
de chiffre d’affaires et bénéficie d’une excellente image sur le marché des serveurs
haut de gamme depuis plus de 20 ans avec le système d’exploitation VOS (Virtual
Operating System) et des serveurs UNIX.
Dans le cadre de son développement de produits, Stratus entend suivre le plan
d’annonce des processeurs d’Intel – les premières machines seront basées sur l’architecture
Intel 32 bit (IA-32), puis sur les processeurs 64 bit IA-64 lorsque ces derniers
seront disponibles.

Les produits de Stratus comprennent notamment les ftServer 5200, ftServer 6500
et un serveur d’entrée de gamme sans dénomination. Le serveur ftServer 5200 (nom
de code Melody) disposera de deux processeurs Pentium III Xeon à  550 MHz, de 512
Ko de cache, d’un maximum de 2 GO de RAM, de 10 slots PCI, une configuration DMR
offrant une double redondance modulaire (autrement dit 2 cartes-mères) et TMR
(triple redondance – 3 cartes), et un stockage RAID 1 sur 48 disques.
Le serveur coûtera entre 30.000 et 35.000 dollars et devrait être disponible lorsque
vous lirez ces lignes. Le serveur ftServer 6500 (nom de code Liberty) disposera
de quatre processeurs Pentium III Xeon à  750 MHz, de 1 Mo de cache, d’un maximum
de 4 GO de RAM, de 10 slots PCI, une configuration DMR et TMR, et un stockage
RAID 1 sur 48 disques. Ce serveur coûtera entre 40.000 et 45.000 dollars et devrait
être disponible courant septembre 2000. Stratus n’a pas encore donné de détails
sur son serveur d’entrée de gamme (nom de code Tune).
Cependant, on sait que son prix devrait avoisiner les 15.000 à  20.000 dollars
et que le produit sera disponible au cours du dernier trimestre de 2000.

Les systèmes Windows 2000 de Stratus sont uniques à  plusieurs égards. Stratus
double ou triple tous les composants de ces systèmes et utilise une horloge pour
synchroniser les différentes cartes-mères. Chaque système opère sous une image
système unique disposant de matériel de contrôle croisé propriétaire. Du fait
que les systèmes Stratus offrent une image système unique, ils ne nécessitent
qu’une seule licence de système d’exploitation.
Stratus construit ces systèmes à  base de composants standards du marché mais y
ajoute des dispositifs propriétaires ‘identification, des matériels d’entrées/sorties
et des ASIC de contrôle croisé. Dans les systèmes DMR, un algorithme propriétaire
compare l’état du système par rapport à  un standard pour contrôler toute panne
éventuelle. Dans les systèmes TMR, l’algorithme est plus simple et sonde les cartes
pour déterminer si une des cartes est différente des deux autres.

Stratus a intégré de nombreux autres mécanismes de tolérance aux pannes dans ses
systèmes. Sur un système non tolérant aux pannes, lorsqu’une application plante,
l’OS sauvegarde l’état du système sur disque et redémarre le serveur. Les machines
Stratus stockent l’état du système en mémoire persistante de sorte que lorsqu’un
système plante, le redémarrage s’effectue depuis la mémoire du système.
L’ordinateur effectue une sauvegarde de la session après le boot afin que l’administrateur
puisse analyser les résultats.Stratus peut garantir à  ses clients des systèmes
offrant des taux de disponibilité de 99,999 %, soit seulement 5 minutes d’indisponibilité
par anComme la moitié des écrans bleus de Windows 2000 proviennent d’un problème
de driver de périphérique, Stratus a tenté de renforcer les drivers. Stratus n’utilise
que des spécifications très rigoureuses pour ses cartes et drivers, exigeant notamment
les codes sources des drivers.
Par exemple, les drivers doivent disposer de points de contrôle pour diagnostiquer
l’état des drivers et des cartes : numéro d’identification, numéro de révision
et erreurs. Stratus a également créé une barrière de protection matérielle qui
isole le driver et permet de n e mettre en échec que l’unité concernée et non
le système dans sa totalité. Lorsque le système détecte qu’un driver est en train
d’enregistrer des données pour se protéger d’un plantage, il intercepte l’appel,
désactive le périphérique et transfère l’activité sur un périphérique de substitution.

Pour éviter les 25 % d’écrans bleus qui découlent des problèmes de DLL, Stratus
a également créé un logiciel complémentaire de gestion des DLL.

Tout ordinateur Stratus est doté d’une connexion commutée par modem à  un centre
d’assistance Stratus qui connaît l’identité de chaque composant matériel et logiciel
installé sur le système. Les systèmes comprennent également des solutions de diagnostic
(logicielles et matérielles), utilisées à  distance par les centres d’assistance
Stratus de par le monde.
Ainsi, Stratus peut garantir à  ses clients des systèmes offrant des taux de disponibilité
de 99,999 %, soit seulement 5 minutes d’indisponibilité par an. Il faut vraiment
une grosse erreur d’un opérateur pour planter un système Stratus, et bon nombre
de clients UNIX de Stratus ont connu des années de service sans la moindre interruption.
Stratus facture annuellement la télésurveillance d’un système à  15 % de son prix
d’acquisition et plus de 90 % des clients ont recours à  ce service.

Lorsqu’un composant tombe en panne, un centre de support Stratus désactive automatiquement
le composant et envoie un composant de remplacement au client dans la nuit. Selon
Stratus, les clients ne s’aperçoivent généralement de la panne du composant que
lorsque le composant de remplacement est livré. En outre, les composants configurés
comportent une indication de statut par code de couleur (vert, jaune, rouge).
Ainsi, même un opérateur non formé peut aller au composant en panne, l’extraire
et insérer le composant de remplacement.

Selon David Flawn, Vice-Président de Stratus en charge du développement international,
les systèmes Stratus constituent une excellente alternative aux système Windows
2000 en clusters des autres fournisseurs car les clusters sont difficiles à  mettre
en oeuvre et à  maintenir et qu’ils nécessitent des logiciels spécialement écrits
pour exploiter le clustering.

En entrant sur le marché Windows 2000 avec des prix relativement faibles pour
ses serveurs ftServer, Stratus va entrer en compétition avec des constructeurs
généralistes tels qu’IBM, Compaq, Hewlett-Packard et Dell. Steve Keily, le Président
et CEO de Stratus, parie sur une forte croissance des besoins en haute disponibilité
avec des implémentations telles que les ASP et les ISP, les grands déploiements
de Microsoft Exchange Server, SAP… Ces applications peuvent tirer parti de matériels
à  tolérance de panne.
De plus, de nombreux clients UNIX de Stratus pourraient bien migrer certaines
de leurs application UNIX sur des matériels Windows 2000 moins onéreux.Les systèmes
Stratus seront parmi les premiers à  recevoir la certification Windows 2000 Datacenter
ServerLes systèmes Stratus seront parmi les premiers à  recevoir la certification
Windows 2000 Datacenter Server.
Stratus espère vendre une grande quantité de système ftServer dans les années
à  venir. Ce volume fera évoluer le modèle commercial de l’entreprise et lui donnera
une visibilité bien supérieure sur le marché. Stratus commercialisera ces serveurs
via un réseau de distribution et pourrait bien chercher à  les distribuer en OEM.
Ce constructeur pourrait bien prendre une place de choix sur le marché des serveurs
Windows.

Téléchargez gratuitement cette ressource

Travail hybride : 5 enjeux de mise en œuvre

Travail hybride : 5 enjeux de mise en œuvre

Pour rendre le travail hybride évolutif et durable pour la nouvelle ère, directions IT et Métiers doivent résoudre de nombreux défis. Bénéficiez d'un guide complet pour élaborer et exécuter une stratégie de Workplace capable de connecter et responsabiliser les employés pour créer un lieu de travail adaptable, robuste et résilient.

Tech - Par iTPro.fr - Publié le 24 juin 2010