> Tech > Une feuille de route innovante pour 2015

Une feuille de route innovante pour 2015

Tech - Par Annie Lichtner - Publié le 24 juin 2010
email

A quoi ressemblera le paysage technologique en 2015 ? Quels sont les défis les plus importants pour les professionnels de l'informatique ? Quelles seront les prochaines ruptures technologiques majeures ? Parmi les innovations qui façonnent ce futur, nombreuses sont celles qui sont en gestation dans les laboratoires de Microsoft. Tour d’horizon d’un parcours spécial tourné vers l’avenir.Pour la première fois, lors des Microsoft TechDays 2008, était prévu un parcours baptisé « Innovation Feuille de Route 2015 », avec plus d’une dizaine de sessions. Ce parcours transversal relève un challenge de taille: présenter les projets les plus innovants sur la prochaine décennie: nouvelle interface homme / machine, révolution dans les médias numériques vidéo et audio, etc. « En informatique, les éditeurs travaillent sur des cycles de vie entre 4 et 5 ans.

Au delà, cela relève de la Recherche et Développement, des projets qui ne sont pas encore rentrés dans les processus de planification et de commercialisation. Notre objectif est de montrer ce qui est en gestation dans les laboratoires de recherche Microsoft et poser quelques pistes de réflexion » énonce Pierre-Louis Xech, responsable partenariat plate-formes. Les sessions sont animées par des experts de Microsoft Corp, mais aussi des universitaires, des chercheurs, etc. Au programme, des sujets « explosifs » : les nouvelles expériences GUI (Graphical User Interface) avec Microsoft Surface, l’environnement Singularity, la révolution des médias numériques, la programmation avec Microsoft Robotics Studio, WinFX et .Net Micro Framework.

Une feuille de route innovante pour 2015

Cette session était animée par Sharam Izadi, chercheur chez Microsoft Research. Son approche sur les interactions homme machine va à l’encontre des idées reçues. « Fondamentalement, il n’y a pas eu jusqu’à aujourd’hui de vraie révolution côté hardware. A l’instar de la Wii, et de l’Iphone, de nouveaux périphériques émergent et nous permettent désormais d’être plus sensoriels, plus tactiles » explique-t-il.

Shahram Izadi aime à souligner une évidence trop souvent oubliée : de Microsoft Windows 2.0 à Vista, de nombreuses fonctionnalités sont apparues mais le coeur de l’expérience repose toujours sur les mêmes métaphores : bureau, fenêtres et dossiers. De fait, les périphériques d’entrées/sorties du hardware actuel ne sont en rien différents d’un ordinateur des années 80 (clavier, souris, écran). « Interagir avec un ordinateur avec sa main comme vecteur d’I/O (WII, Iphone,) est à même de transformer durablement et radicalement l’expérience utilisateur » explique Pierre- Louis Xech.

Pour illustrer cela, Sharam Izadi, présente Microsoft Surface (nom de code Milan), un PC piloté entièrement par un écran tactile unique. En effet, si les écrans tactiles traditionnels souffrent de nombreux défauts, dont surtout celui de ne pouvoir suivre le déplacement que d’un seul doigt. Microsoft a détourné le problème d’une autre manière: l’écran n’est pas sensible au toucher, mais une série de cinq caméras infrarouges dissimulées dans son contour suivent en permanence les mouvements des doigts des utilisateurs et peuvent « sentir », ou plutôt calculer, quand ceeux-ci sont en contact avec l’écran, ou s’en éloignent.

Les avantages de cette conception sont multiples : le suivi simultané de dizaines de mouvements , la reconnaissance non seulement de cont acts ponctuels mais aussi de déplacements complexes ou encore, la reconnaissance d’objets posés sur la surface, à condition que ceux-ci portent un code barre spécifique. Voir Figure 1. Là où Microsoft Surface repose sur des caméras captant les mouvements, ThinSight utilise des senseurs de proximité et des émetteurs. Il s’agit d’un écran LCD équipé de senseurs optiques embarqués. L’expérience utilisateur repose alors sur le mouvement, la vélocité, la fluidité et ne fait plus du tout appel à la métaphore du bureau. Voir Figure 2.

Téléchargez gratuitement cette ressource

6 Questions stratégiques avant de passer à Office 365

6 Questions stratégiques avant de passer à Office 365

Migrer une partie des services d’un système d’information vers Office 365 s’inscrit dans une démarche plutôt moderne. Mais elle va impliquer un certain nombre de changements majeurs qui bien souvent ne sont pas pris en compte lors de la décision d’acquisition du service, découvrez nos 6 recommandations clés !

Tech - Par Annie Lichtner - Publié le 24 juin 2010