> Tech > Une rentrée rayée jaune et bleu

Une rentrée rayée jaune et bleu

Tech - Par iTPro.fr - Publié le 24 juin 2010
email

Une manifestation dédiée à  Domino AS/400 pour les partenaires Lotus et Domino, et de nombreuses autres initiatives ont marqué la rentrée. La manifestation appelée “ Victory 99 EMEA ”, qui s'est tenue à  Cannes au tout début septembre, a remporté un franc succès puisque environ 2600 IBMers et partenaires s'y étaient donné rendez-vous.

L'AS/400 figurait en bonne place dans cette manifestation consacrée à  l'ensemble de la gamme serveurs d'IBM Des ténors de la plate-forme comme Tom Jarosh, Tony Madden ou encore Malcolm Haynes figuraient en tête de l'affiche. C'est aussi à  l'occasion de cette manifestation que s'est faite l'annonce de la cession à  Cisco Systems de l'offre “ réseaux ” d'IBM.

Mais après une conclusion en grande pompe de Victory 99 EMEA, avec notamment une immense soirée sur la plage du Carlton le mercredi, c'est par un événement beaucoup plus confidentiel mais néanmoins important que s'est poursuivie la semaine : IBM et Lotus avaient en effet convié leurs BP (Business Partners) et LBP (Lotus Business Partners) à  un séminaire marketing baptisé Victory AS/400, sur le thème : “ Les clés du succès pour vendre Domino AS/400 ”. Vaste programme !

Une soixantaine de représentants des ces deux “ espèces ” se sont alors réunis au long des deux jours restants de la semaine, pour mieux comprendre et connaître l'AS/400 pour les LBP, Lotus Domino pour les BP, ceci dans le but avoué de se donner les moyens de “ booster ” les installations Domino sur AS/400. L'objectif de la réunion était double : fournir à  tous les arguments de vente sur Domino pour AS/400, et réunir les partenaires AS/400 et Lotus pour développer du Business commun sur Domino pour AS/400.

Et sur ce dernier point, force est de constater qu'il y avait fort à  faire. L'initiative a non seulement montré qu'un rapprochement entre partenaires Lotus et IBM et une meilleure connaissance du domaine de compétences de l'autre étaient indispensables, mais a largement oeuvré dans le sens de rapprochements effectifs. Les tendances de la rentrée étaient donc sans conteste à  l'alternance des couleurs, aux rayures jaune Lotus et bleu IBM.

L'AS/400 est devenu la seconde plate-forme d'installation de Domino en termes de nombre de serveurs

La connaissance de l’AS/400 doit se faire de haut en bas de la hiérarchie


“ Nous essayons de nous adresser aux personnes les plus haut placées dans
la hiérarchie. Mais, ce que l’on constate souvent, et il suffit d’assister à  une
conférence du COMMON US pour s’en convaincre, c’est que nous touchons de nombreux
programmeurs, ou d’autres personnes opérationnelles au quotidien. Mais ceux-là 
rapportent en général à  un supérieur hiérarchique, Directeur ou Responsable Informatique,
et ce dernier n’y entend pas forcément grand chose à  l’AS/400. Il se peut qu’il
évolue dans un environnement où coexistent de nombreuses plates-formes. Un Directeur
Informatique sera plus focalisé sur les problèmes Unix, Windows NT ou mainframe,
et l’AS/400 ne sera qu’une boite de plus à  gérer pour lui. ”

Frank Soltis, principal architecte de l’AS/400

Plus de 25000 serveurs Domino AS/400 ont été livrés de par le monde en 1998 (dont
800 en France), constituant le principal facteur de croissance des ventes d’AS/400
cette année là . 800 autres AS/400 ont été vendus en France sur la première moitié
de 1999 pour y installer Domino. Rappelons que 25% des clients Domino AS/400 sont
de nouveaux clients, et que grâce à  ces résultats l’AS/400 est devenu la seconde
plate-forme d’installation de Domino en termes de nombre de serveurs, après Windows
NT.
Les exemples en restent rares, mais il existe même certains comptes (parfois non
des moindres, mais nous ne sommes pas autorisés à  donner de noms !) historiquement
très attachés à  d’autres plates-formes, comme HP par exemple, qui ont choisi d’installer
Domino sur AS/400. Les raisons mises en avant
pour justifier le choix de l’AS/400 semblent assez rationnelles et ne relèvent
pas d’effets de mode, comme ce peut parfois être le cas sur d’autres plates-formes
(suivez mon regard…).
D’après IBM, leurs clients citent dans l’ordre l’intégration, l’évolutivité, les
performances, la fiabilité, la facilité d’exploitation, la possibilité de faire
du partitionnement et le faible coût de possession des AS/400 pour justifier leur
choix. Côté profil des entreprises s’équipant de Domino aujourd’hui, “ Il s’agit
majoritairement des entreprises comptant entre 100 et 200 salariés ”, explique
Philippe Belin, Directeur Marketing de Lotus France.
Les grands groupes semblent donc désormais plus ou moins équipés en groupware.
“ Lotus possède en France, avec plus de 60% (chiffres cc:Mail et Notes/Domino
consolidés, mais dont la part cc:Mail reste mineure), le taux de pénétration le
plus important d’Europe ”, poursuit-il. Gageons que l’arrivée des AS/400 DSD (Dedicated
Server for Domino), qui ciblent les entreprises à  partir de 50 utilisateurs concurrents
(soit une centaine et plus d’utilisateurs potentiels) va contribuer à  encore renforcer
ces ratios.

Téléchargez gratuitement cette ressource

Protection des Données : 10 Best Practices

Protection des Données : 10 Best Practices

Le TOP 10 des meilleures pratiques, processus et solutions de sécurité pour mettre en œuvre une protection efficace des données et limiter au maximum les répercutions d’une violation de données.

Tech - Par iTPro.fr - Publié le 24 juin 2010